PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 24 ... 43  Suivant
 

 [Édition - Recherche] Les fails d'Ahava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5321
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


Molly a écrit:
Tu as un blog, Ahava ? Si non, tu devrais... :mrgreen:
Je plussoie.


   
Dernière édition de JE Bouquine avant les vacances ! Inscrivez-vous !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2491
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  Guère épais


L'attente, c'est exactement ça.

Avec en plus ce léger goût bizarre quand les médias parlent d'un nouveau livre, genre pourquoi ils parlent pas du mien ? Parce que t'es pas publiée. :rain:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  613
   Âge  :  27
   Localisation  :  dijon
   Pensée du jour  :  "Nous sommes ce que nous faisons, de ce que nous avons fait de nous" Jean Paul. (Sartre)
   Date d'inscription  :  09/08/2012
    
                         
Namandine  /  Hé ! Makarénine


Punaise, j'avoue que dans mes rêves incensés, je suis plutôt dans l'émission la grande librairie en train de parler d'amour avec bunel.
Spoiler:
 
Et je suis TRÈS bien habillée. C'est un détail. Mais un détail jouissif.
Spoiler:
 


Bon sinon mon maître spirituel m'a dit que ce temps d'attente et d'expectation d'un bonheur, c'est déjà le bonheur lui même, et il vaut mieux s'en délecter car il ne sera jamais aussi intense.

Alors rêvez les JE.
Spoiler:
 
( Du coup moi j'ai déjà choisie ma tenue et même la coupe. )


Dernière édition par Namandine le Mar 29 Nov 2016 - 14:13, édité 1 fois
http://atnightilie.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2282
   Âge  :  26
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Guère épais


Je suis ravie de vous divertir. Honnêtement ce journal de bord est là pour faire rire, mais surtout pour contrer mes angoisses. 
Quand je stresse ou que je vais mal, je fais de l'humour.
Je passe par toutes les phases: "ils vont me rappeler bientôt et me dire qu'il publient mon livre" (avec le bonus à peine avouable : "et je vais devenir célèbre")
Puis "non, ils vont jamais répondre, de toute façon je suis nulle" (ce qui est ma phase actuelle)
et le mode un peu rebelle "t'façon si je récolte un non, j'arrête d'écrire et puis c'est tout"



Impossible de tenir un blog, je lâche l'affaire au bout de quelques mois. Je ne sais pas comment me promouvoir sur le net ou gagner de la visibilité (voilà pourquoi j'ai besoin d'être accompagnée d'une structure et qu'il ne m'est pas envisageable de faire dans l'auto-édition par ex). Je trouve que tenir un blog est éprouvant car il y a peu de retours et qu'il faut vraiment cravacher pour ne pas faire sombrer le blog dans les entrailles d'internet. 
Mais ouais peut-être qu'avec le temps, ce fil va devenir le rendez-vous phare des JE en mal d'éditeur (ah, on peut rêver, c'est toujours plus probable que de tenir tête à Yann Moix)

Oui Volte, c'est tout à fait ça ! quand on me parles des nouveaux "hit" littéraires, je ne peux m'empêcher d'être jalouse. Embarassed Je sais c'est mal, mais je me dis "oh allez, moi aussi je pourrais être sur les étagères! oin!" 
Limite, j'agis comme une femme trompée: "Mais qu'est-ce qu'il/elle a de plus que moi ????" (salve de larmes et morve au nez)

Je vous rassure tous, je suis ravie d'assister au succès d'un JE en revanche. Ça me remonte le moral, je me dis que tout n'est pas perdu et qu'on a pas besoin d'être le petit cousin de l'ambassadeur de Tasmanie pour y arriver. 

Asyne: Ce serait quand même ironique que je transforme en succès un travail entièrement dédié à l'échec. Ah ah!

EDIT:

Namandine: 

Ah ah! Je n'ai pas la télé donc je ne suis pas au courant des émissions pour être honnête. Je trouvais que Ruquier ça avait le mérite d'être parlant.:mrgreen:
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1322
   Âge  :  38
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Tentatrice chauve


Ça a déjà été fait : https://jeanfabienauteur.wordpress.com/

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2282
   Âge  :  26
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Guère épais


Tout a déjà été fait, mais oui, j'avais connaissance de son bouquin d'auteur sans succès. 
Comme je disais, je n'ai pas la persévérance pour tenir un blog, puis c'est sympa ici, y fait bon et les gens sont gentils.
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1322
   Âge  :  38
   Localisation  :  Devant mon ordi
   Date d'inscription  :  26/01/2014
    
                         
MaddyForeigner  /  Tentatrice chauve


Ahava-brumes a écrit:

Comme je disais, je n'ai pas la persévérance pour tenir un blog, puis c'est sympa ici, y fait bon et les gens sont gentils.

Mo non plus. :Electricité:
J'ai ouvert un blog en fanfare en 2009. J'avais des commentaires. C'était cool. Au bout de six mois, je m'en suis lassée. J'y suis revenue ponctuellement, en 2014 la dernière fois. J'en ai même ouvert un second.
Mais je ne les tiens pas. drunken Ça me fait deux terrains vagues virtuels quelque part dans la pampa. Smile

Bon, allez, je déconnecte. Parchemin
Je vous souhaite une bonne soirée.
Je sens que je me cherche des dérivatifs pour ne pas faire le boulot qui m'attend. :noes:
:Edmond:

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2491
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  Guère épais


Ahava-brumes a écrit:
Je suis ravie de vous divertir. Honnêtement ce journal de bord est là pour faire rire, mais surtout pour contrer mes angoisses. 
Quand je stresse ou que je vais mal, je fais de l'humour.
Je passe par toutes les phases: "ils vont me rappeler bientôt et me dire qu'il publient mon livre" (avec le bonus à peine avouable : "et je vais devenir célèbre")
Puis "non, ils vont jamais répondre, de toute façon je suis nulle" (ce qui est ma phase actuelle)
et le mode un peu rebelle "t'façon si je récolte un non, j'arrête d'écrire et puis c'est tout"


Oui Volte, c'est tout à fait ça ! quand on me parles des nouveaux "hit" littéraires, je ne peux m'empêcher d'être jalouse. Embarassed Je sais c'est mal, mais je me dis "oh allez, moi aussi je pourrais être sur les étagères! oin!" 
Limite, j'agis comme une femme trompée: "Mais qu'est-ce qu'il/elle a de plus que moi ????" (salve de larmes et morve au nez)

Je vous rassure tous, je suis ravie d'assister au succès d'un JE en revanche. Ça me remonte le moral, je me dis que tout n'est pas perdu et qu'on a pas besoin d'être le petit cousin de l'ambassadeur de Tasmanie pour y arriver. 

Que dire d'autre que "Voilà !" ? Wink

C'est un plaisir de lire ton journal, tu as ce talent d'allier pudeur et absence de fard et de trouver des mots joyeux pour ce qui est honnêtement un grand huit émotionnel. Je te souhaite encore de me rendre envieuse très vite et je promets j'arrête de polluer Wink
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2282
   Âge  :  26
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Guère épais




 
Les chroniques de la lose
Part III
Le seum de l’écrivain
(ou les conséquences d’une attente prolongée — c’est à dire plus de vingt-quatre heures)
 






Le seum : symptômes d’une maladie sous-estimée

 
 
Le seum c’est quand t’écoutes un peu trop Taylor Swift, toi à poil dans ta salle de bain, la brosse à cheveux que tu agites comme un micro, à gueuler « AREUH WIII OUT OF ZEUH WOOD YET ???* » telle une mouette à l’agonie par un soir de tempête.
 
 
(Paroles tirées de la chanson originale Out of the Woods de sainte Swiftie et qui signifient – en gros— « c’est quand qu’on se sort de cette merde, j’en ai plein le fion !!!??? »)
 
 


Le seum c’est quand tu rafraîchies ta boîte mail toutes les dix minutes et que tu remarques le cœur gonflé d’espoir que tu as reçu un nouveau message. Pas de bol il s’agit d’une pub racoleuse type « Comment séduire l’homme de vos rêves en 18675988 leçons » ou encore « Des relativement bonnes nouvelles vous attendent ce mois-ci, lisez donc votre horoscope pour peut-être savoir en gros ce qui peut potentiellement vous arriver ! »
Spoiler:
 
 
Le seum c’est quand tu vas en librairie, que tu jettes un œil à tous ces romans publiés, tes concurrents, que tu grimaces et que tu repars sans rien. 
Spoiler:
 
 




Le seum c’est aussi la crise d’égo qui s’en suit. Qu’est-ce que ce roman a de plus que le mien ? Qu’est-ce que cet auteur donne que je ne peux point donner ? Pleurs, morve qui coule du nez, joues rouges, tablette de chocolat, la narine qui renifle bruyamment. Ah ça va mieux. 
Ou pas.
 
Le seum c’est parfois se lancer dans des considérations philosophiques.
 
 
POURQUOI
Spoiler:
 
 




Ce « Pourquoi » tourne en boucle dans ta tête au point de te faire mal au front.
En découle quelques variantes. Cela dépend de la créativité de chacun à ce sujet-là.
Il y a le déprimé :
Pourquoi suis-je nul(le) ?
 
Le superstitieux :
Pourquoi les astres ne s’alignent-ils pas en ma faveur ?
 
Le mal-aimé :
Pourquoi les éditeurs ne m’aiment-ils pas ?
 
Le drama Queen :
Pourquoi le monde est si cruuuuellleuh ?
 
 
 
 
Le seum : effets non-souhaités et gênants

 
Spoiler:
 
 


Y’a différentes écoles, on est d’accord.
 
 



Certains font du seum un atout, le moteur de leur prochain roman. 
Ils gribouillent, ils écrivent, le temps passe et le seum petit à petit se dilue comme une aquarelle qui prend la pluie dans une rue abandonnée. #JeSuisPoète
(Pour ceux qui n’auraient pas compris : c’est un peu comme quand tu as la gastro et que tu te dis « je vais en profiter pour perdre du poids ». Ça s’appelle positiver)
 
 
Mais parfois ça s’en va et ça revient comme une chanson populaire.
 
Parfois malheureusement, le seum persiste.
 
Et là c’est la paralysie. Ta plume est atteinte de Parkinson. Tu hésites, tu angoisses, tu ratures.
 
Puis le rabaissement. Tu détestes tous tes écrits. Tous. C’est nul, c’est maladroit, c’est inintéressant. #AlerteJeSuisUneMerde
 
La résignation. Tu n’écris plus.
 
 
Le problème c’est que le seum est un troll.
 
Avoir le seum c’est avoir de l’espoir. Sinon t’a pas le seum. Bah ouais, faut pas confondre, le seum c’est pas le désespoir, ni l’inespoir, le seum est malheureusement encore plus cruel.
 
Tu alternes. Façon ascenseur émotionnel.
 
Ch’uis pas la seule à avoir le seum. Beaucoup de JE passent par là (Ô mes frères et mes sœurs, prenons-nous la main, nous sommes tous ensemble dans la même galère. Faisons face à la tempête et chantons en chœur Amazing Grace – ou Out of the Woods de Taylor, c’est vous qui voyez)
 
Bref, le seum, c’est passer par tout un tas d’émotions. Tristesse, engouement, dégoût, excitation, déception, stress, joie, fatigue, colère…
 
Un cocktail explosif en somme.
 
Résultat ?
Tu projettes.
 
Sur qui ?
N’importe qui, n’importe quoi. Mais ne nous mentons pas.
 
Il s’agit le plus souvent de l’éditeur.
 
 
 
 
 
Le seum, l’écrivain et l’éditeur : toutes les choses qu’on ne s’est pas dîtes
 
 
 
 
 La phase colérique
 
Ce que tu aimerais dire à l’éditeur :
« PUTAIN MAIS LISEZ MON MANUSCRIT, C’EST LE NOUVEAU BEST-SELLER BANDE DE FIENTES MOLLES.
Signé : un auteur un poil impatient
PS : je vous fais plein de kissous »
 
Ce que tu fais :
Rien. Enfin si. Soit tu te défoules sur ton JBD. Comme moi.
Soit tu les relances. Mais en vrai ça donne…
 
« Euh… z’avez lu mon manuscrit ? Non, je me demandais parce que ça fait un peu longtemps. Me disais que vous l’aviez perdu. Vous voulez que je le renvoie ou …
signé : un brave auteur, adulte et responsable
PS : Vous voulez vraiment pas que je vous le renvoie ? »
 
 
 
 
La phase dépressive
 
Ce que tu aimerais dire à l’éditeur :
 
« Ce roman est important pour moi vous savez. Je traverse un moment difficile. Mon hamster est atteint de laryngite, ma grand-mère m’a offert un pull qui gratte et mon abonnement Netflix vient d’expirer. Soyez cools.
Signé : un auteur écorché vif
PS : mon idole c’est Baudelaire »
 
Ce que tu fais :
 
Tu t’achètes une boîte de Kleenex et l’intégrale de Mylène Farmer. Parce que t’es trop désenchanté, t’sais.
Tu ne relances pas l’éditeur. Tu préfères faire face à ton destin dignement. Et tu te rassureras en te répétant que Proust a été refusé chez Gallimard. Pff, y savent même pas faire leur boulot correctement. Shame.
 
 
La phase parano
 
Ce que tu aimerais dire à l’éditeur :
 
« Vous avez reçu mon manuscrit ? Z’êtes certain ? Ah ouais, alors vas-y de quoi parle mon roman, hein ? Cite-moi la page 92, azy, azy ! (*En mode caillera) Non, mais relisez-le. PUISQUE JE VOUS DIS QUE MON ROMAN CORRESPOND À VOTRE LIGNE ÉDITORIALE, FAITES PAS CHIER, MERDE.
 
 
Signé : un auteur un peu sur les nerfs mais faut dire qu’vous l’avez cherché
PS : Ah ? Le manuscrit n’est pas encore passé en comité de lecture. Au temps pour moi.
Mes salutations distinguées alors.
Re-signé : un auteur soudainement courtois
Re-PS : mais abusez pas non plus pour les délais ! »
 
Ce que tu fais :
Tu les suis sur Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat. On n’est jamais trop prudent. Ni trop informé. Et tu interprètes chacun de leur post. Style « Mince, il parle de la sortie imminente du nouveau Musso. ‘Tain c’est un signe ! Ça veut dire que mon roman ne les a pas plu ! »
 
 
 
La phase je-suis-un-pro-des-calculs
 
Ce que tu aimerais dire à l’éditeur :
 
« Selon mes estimations (forcément justes) vous avez pris du retard dans la lecture des manuscrits. Si j’en crois mes calculs en effet, j’aurais dû recevoir une réponse de votre part concernant mon roman hier à 15h39. Cette attente n’est pas tolérable.
 
Signé : Jamie de C’est Pas Sorcier
PS : À moins que vous n’ayez aimé mon manuscrit et ne sachiez comment me l’annoncer ? »
 
 
Ce que tu fais :
Tu ouvres ton tableau Excel et tu vérifies. Merde, ils sont vraiment en retard ces cons ! Si tu n’as pas de réponse d’ici demain, tu les relances. Peut-être même que tu enverras un huissier.
 
 
 
Conclusion :
 
 
À toi humble et vénérable éditeur, délivre-nous de notre infortuité.

 
PS : non, je n’ai reçu aucune réponse.

 
ET J’AI LE SEUM !
Spoiler:
 
 
 
 
 






Dernière édition par Ahava-brumes le Ven 9 Déc 2016 - 21:09, édité 4 fois
En ligne
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2312
   Âge  :  33
   Localisation  :  Au milieu de mes personnages
   Pensée du jour  :  Ecris donc au lieu de traîner sur le forum !
   Date d'inscription  :  17/05/2015
    
                         
Plume d'elle  /  Guère épais


Toujours aussi drôle ... réaliste ... déprimant ...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  613
   Âge  :  27
   Localisation  :  dijon
   Pensée du jour  :  "Nous sommes ce que nous faisons, de ce que nous avons fait de nous" Jean Paul. (Sartre)
   Date d'inscription  :  09/08/2012
    
                         
Namandine  /  Hé ! Makarénine


Aha je suis le pourquoi superstitieux et jamie, pro des calculs. Merci pour cette bonne tranche de lecture. J'uis contente qu'on soit monté à bord en même temps.
http://atnightilie.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2282
   Âge  :  26
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Guère épais


Ah ah, je suis dans un état pas possible en ce moment, si vous saviez. :mrgreen:
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4933
   Âge  :  21
   Localisation  :  Un royaume bercé de mystère et parsemé de dangers... La Normandie...
   Date d'inscription  :  30/05/2012
    
                         
Duvodas  /  Buffalo Bic


Toi tu es dans l'état de seum : stressée donc bavarde. Avec une option : théorisation de seum.
C'est classe, parce que c'est de cette manière que les grands bouquins de référence émergent, sur des questions que personne d'autre ne voulait aborder. Je persiste à dire que ce JDB à un avenir chez quelque éditeur.

Pompom girl
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1457
   Âge  :  45
   Localisation  :  Avignon
   Date d'inscription  :  05/05/2015
    
                         
Alice de Castellanè  /  Roland curieux


Excellent (enfin, si j'ose dire) ! En fait, ça semble tellement réaliste que je m'imagine déjà passer cette étape-là dans un an ou deux, quand j'aurai envoyé mon premier manuscrit et que comme toi, je me rongerai les cuticules jusqu'au sang... tandis que toi, tu danseras sur les tables avec tes 4 romans publiés #MadameAliceExtraLucide.

Bref, tu me fous le seum avant même d'avoir envoyé un manuscrit. La méthode Coué à l'envers, quoi. Je te dis pas bravo Evil or Very Mad
http://alicedecastellane.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  352
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  29/02/2016
    
                         
Fannuscrit  /  Tapage au bout de la nuit


Purée, c'est moi ça Very Happy J'adore !

Tu sais quoi ? La boite à pandore aime publie des bouquins qui sont des sortes de témoignages racontés sur le ton de l'humour (je n'ai plus le titre en tête mais il y en avait un sur la vie d'une infirmière, une autre sur son célibat, etc ...), tu as trouvé un nouveau sujet Very Happy


Dernière édition par Fannuscrit le Ven 9 Déc 2016 - 20:45, édité 1 fois
 

 [Édition - Recherche] Les fails d'Ahava

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 6 sur 43Aller à la page : Précédent  1 ... 5, 6, 7 ... 24 ... 43  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Itinéraires éditoriaux-