PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Le projet ReLIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  328
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  03/07/2014
    
                         
Sème-Lys  /  Symbiose ténia


Salut les gens.

On ne peut pas dire que je suive avec attention l'actualité littéraire, ni même éditoriale, toutefois je suis récemment tombé -- complètement par hasard -- sur une aberration si énorme et si scandaleuse qu'il m'a beaucoup surpris, après rapide recherche, de n'en trouver trace ici, sur JE.

Il s'agit du projet ReLIRE.

Je vous laisse le site dudit projet ici : https://relire.bnf.fr/accueil

Et pour les fainéants, un petit résumé du projet : il s'agirait de rendre à nouveau disponibles les ouvrages épuisés du 20e siècle en les republiant sous forme numérique, pour continuer de les vendre sous ce format.

Dans l'idée, rien de "choquant" : remettre à disposition du public des livres tombés dans l'oubli, sur le principe, c'est même plutôt cool. Sauf qu'en l'occurrence, cette remise sur le marché se fait sans l'accord préalable du principal intéressé : l'auteur. C'est à l'auteur de signifier qu'il s'oppose à l'inscription de son oeuvre au projet ReLIRE, et non l'inverse. Et encore faut-il qu'il soit au courant dudit projet !

ReLIRE n'est pas une bataille nouvelle, vu qu'il est lancé depuis 2013 et que de nombreux groupes et syndicats d'auteurs se sont déjà soulevés pour protester contre cet énorme crachat sur leurs droits. Toutefois la guerre n'est pas finie : si j'en crois l'actualité, en juillet dernier, la cour de justice européenne s'est prononcée contre le système de numérisation "par défaut" déjà mis en place par ReLIRE. L'affaire est donc à suivre, et il n'est peut-être pas trop tard pour en parler.

S'il existe déjà un fil de discussion sur ce sujet quelque part sur JE, et que je l'ai zappé, toutes mes excuses. Dans le cas contraire, j'aimerais connaître vos avis et réactions quant au dit projet.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  328
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  03/07/2014
    
                         
Sème-Lys  /  Symbiose ténia


Intéressant de voir l'absence d'intérêt pour le sujet alors que c'est quand même assez monstrueux comme truc.
Et très d'actualité :

https://www.actualitte.com/article/lecture-numerique/livres-indisponibles-l-europe-condamne-relire-et-sa-numerisation/68055
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6747
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Rien de pire que se sentir en trop
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Je n'étais pas au courant, et je n'avais pas vu le topic...

C'est un problème compliqué...
scratch Retrouver les auteurs et ayants droits n'est pas forcément facile
Surtout sur des oeuvres parues tout au long du XX°.

Faudrait savoir les détails de coût d'organisation et ce que ça peut leur rapporter, déjà
Sur des oeuvres oubliées, il y a peu de chances pour qu'ils aient un best-seller qui se manifeste
Du coup... Oui, l'auteur peut ne pas avoir envie... Mais eux, je les vois mal embaucher des détectives pour retrouver tout le monde.

Je ne prends pas la défense du procédé.
Il est, parait-il, employé par des agences média pour des images, dont elles "mettent les droits" de côté, sans chercher à retrouver l'auteur. La question est peut-être à aborder différemment s'il s'agit de mettre les oeuvres à disposition et non de faire du chiffre

Bref.. C'est intéressant, mais là, comme ça.. A chaud... je ne sais pas trop quoi dire.
Et à froid, j'ai bien peur de ne pas savoir beaucoup plus
Question complexe

http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  594
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  12/07/2016
    
                         
Valéry K.  /  Gloire de son pair


Je viens aussi de le découvrir aujourd'hui (via l'article d'Actuallité). Et, bien sûr, je trouve le principe intéressant mais pas dans les conditions dans lesquelles il a été appliqué. S'arroger des droits en demandant aux auteurs - non informés - de s'opposer a posteriori s'ils ne sont pas d'accord, effectivement, ça ne pouvait pas le faire.
http://www.baran-tiefenbrunner.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1009
   Âge  :  38
   Localisation  :  O moun païs
   Date d'inscription  :  12/02/2014
    
                         
Zetta  /  Effleure du mal


Je ne connaissais pas le sujet. A première vue ça ne me choque pas tellement mais je vais y réfléchir...
http://zettamarino.wix.com/romances-comme-ca
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1
   Âge  :  52
   Date d'inscription  :  09/07/2015
    
                         
Benak  /  Début de partie


Bonjour, je porte à la connaissance de toutes les plumes de JE que toutes les œuvres de plus de 70 ans après la mort de leurs auteurs tombent automatiquement dans le domaine public .
La durée des droits d'auteur en France est: la vie de l'auteur + soixante-dix ans après sa mort. Les 70 ans se calculent à partir du 1er janvier de l'année qui suit la date du décès de l'auteur et se compte en années civiles entières. La durée de la protection littéraire et artistique est la même pour toutes les œuvres : texte, images, dessins, musique etc.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  328
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  03/07/2014
    
                         
Sème-Lys  /  Symbiose ténia


Malgré l'indifférence générale ici (que je ne m'explique pas vu le danger que ce projet faisait peser sur le droit d'auteur, y compris le vôtre chers JE) j'annonce que reLIRE est définitivement enterré ! Hourra !

https://www.actualitte.com/article/lecture-numerique/oeuvres-indisponibles-le-conseil-d-etat-met-un-terme-definitif-a-relire/83169
 

 Le projet ReLIRE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-