PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Lire ou écrire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  136
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/08/2016
    
                         
Richard-James  /  Barge de Radetzky


J'ai fouiné à la recherche d'un sujet de ce genre mais rien. J'espère ne pas avoir fait de doublon et être au bon endroit surtout Wink Don't hit me, I'm new Razz

Voilà le topo, j'ai bossé pendant une bonne année sur mon premier roman, année durant laquelle je n'ai pas réussi à mettre le nez dans un bouquin. Je pense qu'une certaine "peur" m'animait, celle de fausser mes écrits par le bouquin que j'aurais pu entamer. Bref, vous pigez le truc ? Est-ce que certains d'entre vous arrivent à cumuler lecture et écriture sans trop de difficultés ou est-ce que d'autres seraient davantage writer que reader ?  

Spoiler:
 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5432
   Âge  :  28
   Localisation  :  Montréal
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


Il faut lire, toujours, tout le temps, de tout, et je ne sais pas d'où est tiré ce gif mais il se fout le doigt dans l'oeil jusqu'au coude.

(C'est tout pour moi.)

(Mais je reviendrai.)
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  136
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/08/2016
    
                         
Richard-James  /  Barge de Radetzky


Le gif sort d'un épisode de New Girl, et je le vois à la fois comme quelque chose d'ironique mais aussi de vrai. Forcément, la lecture forge notre écriture, notre style, tout ce que nous écoutons, observons, vivons. Je me demande juste si un auteur doit forcément être un gros mordu de lecture. Je prends énormément de plaisir à lire, mais davantage à écrire je pense.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1211
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sous l'éclipse
   Pensée du jour  :  Don't you dare surrender ?
   Date d'inscription  :  08/12/2015
    
                         
Nordgia  /  No fun allowed


Ce n'est pas un problème, vraiment. Lire est formateur, tout comme le fait d'écrire. C'est toujours bien de savoir ce qui se fait ailleurs, sur le même sujet que l'on souhaite aborder. Après, lorsque je suis en phase d'écriture, je lis beaucoup moins, du style un roman tous les trois mois. Ce n'est pas une mauvaise chose. Seulement... une fois que tu as passé le cap de l'écriture, que ta plume s'est décomplexée, tu ne t'arrêtes plus. pirat
Cela dit, je suis de très près le parcours de quelques auteurs.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  156
   Âge  :  25
   Localisation  :  Los Angeles
   Date d'inscription  :  09/04/2016
    
                         
baptiste.p  /  Tycho l'homoncule


Salut à toutes et à tous !

J'ai une question qui peut sembler un peu étrange mais avez-vous ou plutôt prenez-vous le temps de lire pendant la période où vous rédigez votre roman ?

Je suis actuellement dans l'écriture du tome 2 d'une trilogie (dont le tome 1 a été envoyé chez des éditeurs) et je ne trouve presque plus le temps pour lire.

Merci et au plaisir de vous lire ! Very Happy
http://rosemcgowanofficial.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  136
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/08/2016
    
                         
Richard-James  /  Barge de Radetzky


Hey ! J'ai justement ouvert un sujet là-dessus pas plus tard que cette après-midi Wink

http://jeunesecrivains.superforum.fr/t44689-lire-ou-ecrire
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  156
   Âge  :  25
   Localisation  :  Los Angeles
   Date d'inscription  :  09/04/2016
    
                         
baptiste.p  /  Tycho l'homoncule


Salut,

Ooops, je n'ai pas vu ! Je suis nul Rolling Eyes
http://rosemcgowanofficial.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3244
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  31/10/2008
    
                         
Hobbes  /  Attention : chat méchant


Fusionné et déplacé au bon endroit.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est vrai qu'à y bien penser, j'ai plutôt des périodes d'écriture et des périodes de lecture. Il y en a toujours une qui domine sur l'autre sans pour autant la faire disparaître. Je ne suis ni writer ni reader, mais "wreader". En ce moment un peu plus read que write, mais qui sait pour combien de temps ?

Après, dire que la lecture biaise l'écriture... oui sans doute, mais dans le bon sens. A mon avis, il est normal de s'inspirer un peu de ce qu'on lit, tout comme on s'inspire de notre observation de la nature ou de nos conversations avec les gens, à titre d'exemple. Ce n'est pas pour autant que ce n'est pas un récit authentique, il en sera d'autant plus cultivé.

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  158
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  16/09/2014
    
                         
Sam Gaulmain  /  Tycho l'homoncule


Zombi zoo zombi zoo zombi zoo
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1170
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


A moins d'être une variété d'éponge* ("alors j'ai lu le clan des Otori et j'ai commencé à écrire un truc sur le japon féodal, puis j'ai relu les Contes du Chat perché alors j'ai ajouté deux personnages qui s'appelaient Delufinu et Marinettu, puis je me suis remis à Fondation et mes personnages sont allés dans l'espace..."), normalement, lire en écrivant n'est pas dommageable à ses écrits. Je le vois même comme une piqûre de rappel bienvenue sur comment qu'on fait déjà pour dire des choses avec des mots.

On pourrait aussi sortir l'argument "soutien à l'industrie du bouquin", mais ce n'était pas vraiment la problématique du sujet :mrgreen:

Quant à trouver le temps, eh, de la même façon qu'on creuse le temps pour d'autres activités. Et en fonction de l'envie aussi : parfois, je ne lis plus parce que j'ai perdu l'envie, et pourtant j'ai acheté encore une dizaine de livres il y a deux jours, tout va bien, je n'ai pas de problème.

Y a-t-il obligation à lire constamment ? Non. Y a-t-il obligation à lire du tout ? Oh on ne peut pas vraiment ne pas lire du tout, on lit bien au moins des posts de forum, des articles de presse et des panneaux routiers. Y a-t-il obligation à lire des bouquins qu'ils sont dans le même genre que le nôtre because benchmark ? Non, sauf si la démarche est d'écrire l'ultime bouquin du genre codifié de son choix**. En définitive, à soi de se faire sa réponse.  
Mouche


*Il n'y a rien de mal à être une variété d'éponge.
**tousse e-bou tousse
http://anowan.blogspot.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je reste persuade qu'il faut lire constament et beaucoup, puisqu'on doit maitriser un langage particulier.

Souvent, j'ai constaté que les gens que j'ai croisé et qui écrivaient mal lisaient peu, ou que des mauvais livres.

Il y a toujours des exceptions bien sûr, on soupçonne mal la force positive de l'influence et des "pères" littéraires. Avoir peur d'être influence c'est croire qu'on est originaux, alors que souvent lire est la seule façon de devenir de plus en plus personnel.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  136
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/08/2016
    
                         
Richard-James  /  Barge de Radetzky


Effectivement, nos lectures nous forgent, nous aident à nous améliorer et à trouver notre style. J'aime beaucoup la fusion de reader et writer pour wreader, je valide Very Happy
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  608
   Âge  :  38
   Localisation  :  Quelque part, dans ma tête...
   Pensée du jour  :  Euh...
   Date d'inscription  :  11/03/2016
    
                         
Lily M  /  Hé ! Makarénine


Bien sûr qu'il faut lire, c'est comme pour des tas d'autres choses, comme le marathon par exemple, tu vas pas courir le marathon sans entrainement, je pense que c'est pareil pour l'écriture.
Après, c'est sûr que ce n'est pas facile de trouver du temps pour tout, mais il faut faire des choix, personnellement, je préfère lire, même 3/4 pages, que de jouer à candy crush ou je ne sais quoi Razz   je laisse trainer des livres un peu partout chez moi, ça m'aide beaucoup. C'est bête mais je lis en me brossant les dents, hop 9 minutes de lecture en plus dans la journée, c'est peu mais ça plus ça plus ça...
http://www.inmybookworld.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4138
   Âge  :  24
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  mi-ette
   Date d'inscription  :  22/06/2010
    
                         
Pasiphae  /  Truquage geniphasien


on imagine mal un peintre qui ne regarderait pas de peinture, un musicien qui n'écouterait pas de musique, l'écriture s'apprend comme tous les autres arts et je vois mal comment on pourrait sortir d'un rapport très naïf à elle sans lire (après, que l'on ait des phases, que l'on s'arrête de lire en phase d'écriture ou que l'on soit au contraire boulimique de lecture dans ces phases, c'est sûrement très personnel)
mais tout pareil que Fabre ; les grands écrivains sont aussi de grands lecteurs. Il suffit de voir les compte-rendus de lecture de Gracq, de Barthes, de Proust, de tous ceux qui nous ont laissé une œuvre critique ; les universitaires n'arrivent pas à leur cheville. Une pratique intelligente de l'écriture est rendue possible par une intelligence du texte, de la langue, qui ne peut se développer que dans la lecture.


Miettes - Elèves - Nouvelles -Poésie mietteuse
 

 Lire ou écrire ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-