PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5
 

 [Edition - Publication] Une histoire de mammifère marin :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3109
   Âge  :  104
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Didon de la farce


Hello ! Je n'ai pas trouvé de sujet dédié dans la section "Après publication", du coup, après avoir lu La grande baleine,  je viens poster mon avis sur ce fil... (oui, c'est le deal avec les Livres-voyageurs : on donne un avis à l'auteur, public ou privé Wink ).

Citation :
Je commence par ce qui m'a plu dans cette lecture.  Très important : je trouve que c'est bien écrit. Un style simple, mais efficace, avec de véritables fulgurances poétiques dans certaines descriptions. Ce style sobre réussit à plonger le lecteur dans une atmosphère très forte, très prenante, qui fascine et met mal à l'aise. Oui, ce roman baigne dans une ambiance  sombre, désespérée, glauque aussi par moment. J'ai pensé à La route, de Cormac Mc Carthy, dans la mesure où on est ici aussi immergé sans explication dans un monde post-catastrophe (post-apocalyptique ?) soumis à une nature stérile et hostile dans laquelle évoluent des survivants qui, pour s'en sortir, sont prêts à tout, y compris à s'entretuer sans état-d'âme. Tout en restant élégante, la plume va droit au but, sans complaisance et fioritures, et les scènes d'action, entre autres, sont très visuelles, très percutantes. Chapeau à l'auteur !

J'ai moins accroché sur deux ou trois points. D'une part, les personnages, auxquels j'ai eu du mal à m'attacher. Leur psychologie n'est pas assez développée à mes yeux pour que je puisse entrer vraiment dans leurs pensées, leurs affects. Le fait de devoir se battre pour s'en sortir les rend tous plutôt violents, à des degrés divers, et cette brutalité, voire cette sauvagerie, pour moi, les éloigne de toute possible identification/empathie. D'une manière générale, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de cruauté (le personnage de Piotr^^), ce qui participe à l'atmosphère glaçante mais ne se justifie pas toujours au niveau de l'intrigue. Comme il règne un certain flou sur les motivations et les ressorts qui régissent les actes des uns et des autres, je n'ai pas toujours saisi qui faisait quoi et dans quel but. Par exemple, qui sont les membres du Caducée, pourquoi se comportent-ils ainsi, que cherchent-ils exactement ? etc.) J'en viens justement à un autre point : le contexte reste très mal défini, déjà par rapport à la fameuse catastrophe (quand et pourquoi se sont produites "les Neiges de juin"). Les conditions de vie des survivants manquent à mes yeux d'une certaine crédibilité (au bout de tant d'années, comment dénichent-ils encore des aliments consommables ? Où trouvent-ils l'essence pour les moteurs et les générateurs, les piles pour les lampes, etc.) Ce n'est bien sûr pas l'essentiel du roman, mais ce flou participe au fait que j'ai eu du mal à me sentir vraiment impliquée dans l'histoire et le sort des personnages, dont on connaît très mal, voire pas du tout le passé.

Globalement, j'ai apprécié cette lecture forte et dérangeante et le talent de Vincent De Oliveira, avec quelques réserves cependant liées à la mise en place de l'intrigue dans un univers qui reste pour moi un peu trop imprécis.
http://alice-adenot-meyer.blogspot.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  265
   Âge  :  28
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  11/01/2015
    
                         
24bits  /  Autostoppeur galactique


Coucou Molly ! Merci pour ton avis Smile
Je comprends tes réserves. Certaines choses sont des choix délibérés (le background inconnu, les personnages antipathiques) d'autres un peu moins (le dosage de la cruauté et de la violence, ou certaines infos distillées trom timidement).

Certaines questions que tu poses ont leur réponse normalement, mais du coup peut-être pas assez étayée. Smile

Je tâcherai de faire mieux la prochaine fois ! Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3109
   Âge  :  104
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Didon de la farce


Citation :
Je tâcherai de faire mieux la prochaine fois !

C'est déjà très, très bon, franchement ! Wink (Et puis ton texte a séduit Autrement, c'est bien la preuve qu'il a un sacré potentiel ! J'aimerais bien être publiée par une maison de cette importance^^) (Non, ce n'est pas de la jalousie, ha ha...)

Mon ressenti par rapport à la cruauté n'est pas forcément celui de lecteurs plus habitués à lire des choses dures et violentes. Tu décris très bien ces scènes, ce qui les rend d'autant plus dérangeantes, mais c'est une qualité.

Pour ce qui est de la compréhension des tenants et des aboutissants, des raisons de cette violence, c'est peut-être moi qui suis un peu obtuse, aussi... Wink

Ce qui fait la force du livre, c'est cette atmosphère sombre, désenchantée, ce "jusqu'au-boutisme", et aussi cette sauvagerie. De ce point de vue, c'est vraiment réussi.
http://alice-adenot-meyer.blogspot.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  265
   Âge  :  28
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  11/01/2015
    
                         
24bits  /  Autostoppeur galactique


Certes chacun a ressenti tout cela différemment, mais il y a certaines choses qui reviennent d'une critique à l'autre... Donc bon, j'enregistre.

Après, Autrement ça reste une maison assez modeste hein... Ça ne change pas tellement de choses car in fine, on vend tous plus ou moins le même nombre de bouquins, c'est-à-dire une quantité dérisoire surtout compte tenu du travail fourni.. ! Smile

Encore merci pour ton retour !
 

 [Edition - Publication] Une histoire de mammifère marin :)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Itinéraires éditoriaux-