PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4
 

 Temps pour écrire un roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  526
   Âge  :  38
   Localisation  :  Quelque part, dans ma tête...
   Pensée du jour  :  Euh...
   Date d'inscription  :  11/03/2016
    
                         
Lily M  /  Gloire de son pair


alicepnb a écrit:
Lily M a écrit:
Mon premier roman, je l'ai écrit en 4 ou 5 mois je dirais, corrections comprises. Il fait environ 118 000 mots. Ce fut une période très bizarre, car j'ai peu de souvenirs de ma vie durant ces mois d'écriture.
Celui sur lequel je suis actuellement, et qui fait 133 000 mots, j'y suis depuis 2 ans je crois, avec petites interruptions. Je pense que mon plus gros problème c'est d'arrêter et de quitter mes personnages pour aller vers d'autres.

J'avoue que c'est très regrettable de devoir quitter ses personnages (surtout s'ils te suivent depuis quelques tomes) néanmoins je pense aussi que c'est un soulagement. . :/
Un soulage du fait que tu te sens libre et que tu "as le droit" de ne plus te concentrer sur eux, d'écrire d'autres choses... Smile)


Oh oui c'est vrai ! je pense que c'est aussi pour ça que j'ai quelques fois ressenti le besoin de faire des pauses et de travailler sur un autre texte, ça et le fait que les personnages de cet autre texte devenaient de plus en plus pressants Razz

Trench a écrit:
lol on dirait tous les écrivains sont schizo c'est chaud

Oh oui ! mais comme me dit souvent mon homme, quand il me trouve bizarre, c'est pour ça qu'on est écrivains :woowoo:
http://www.inmybookworld.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Trench a écrit:
lol on dirait tous les écrivains sont schizo c'est chaud

Avoue ca te déprime, tu croyais être original Wink
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  19
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Non, c'est vous qui êtes bizarres
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  102
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  29/01/2016
    
                         
leoneo  /  Barge de Radetzky


Writer a écrit:
Alors 2 mois pour environ 71 000 mots (et non caractères) : premier "vrai" roman ;
Mon second qui m'a particulièrement marqué (pour diverses raisons) : 70 000 mots en 9 mois

En vrai le monde se divise en deux catégories : ceux qui pondent des lignes comme ils pissent et tous les autres, les constipés, qui fêtent chaque nouvelle (et laborieuse) centaine comme une victoire sur leur traitement de texte. C'est quoi LE cap à franchir pour les obsédés du chiffre, 10 000 mots ?

Surpris en tous cas qu'on puisse être les deux à la fois, le constipé et l'incontinent Laughing
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  547
   Âge  :  23
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Leono : tout dépend également du temps que tu passes sur la journée... Pour le premier, j'étais au chômage donc H24 en mode écriture et pour l'autre, un peu plus prise...

Après, j'ai une conception de l'écriture, je pense particulière... Je ne peux passer longtemps sur la même phrase alors je poursuis, même insatisfaite puis je reviens plus tard... Et là, très souvent, je trouve la solution.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  19
   Pensée du jour  :  Arrêtons de juger les auteurs qui ce croivent supérieur
   Date d'inscription  :  14/03/2016
    
                         
alicepnb  /  Petit chose


Writer a écrit:
Leono : tout dépend également du temps que tu passes sur la journée... Pour le premier, j'étais au chômage donc H24 en mode écriture et pour l'autre, un peu plus prise...

Après, j'ai une conception de l'écriture, je pense particulière... Je ne peux passer longtemps sur la même phrase alors je poursuis, même insatisfaite puis je reviens plus tard... Et là, très souvent, je trouve la solution.

oui, toi et leono vous avez tout deux raison Smile Lama Danse
même si je me classe dans la catégorie des gens qui peuvent écrire beaucoup (et je suis en fac de droit).
Après comme le disent aussi d'autres personnes, il y en a qui regorgent d'idées et qui peuvent écrire 5 à 9 000 mots en une seule soirée (moi) et d'autres qui prennent plus de temps Wink Parchemin
Je trouve que les deux catégories sont biens et il ne faut surtout pas avoir honte de mettre un à quatre ans pour finir un roman. Car à la fin, les éléments qui comptent réellement sont la satisfaction et la joie de l'avoir fini. Very Happy :write:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  40
   Âge  :  19
   Pensée du jour  :  Arrêtons de juger les auteurs qui ce croivent supérieur
   Date d'inscription  :  14/03/2016
    
                         
alicepnb  /  Petit chose


Writer a écrit:
Leono : tout dépend également du temps que tu passes sur la journée... Pour le premier, j'étais au chômage donc H24 en mode écriture et pour l'autre, un peu plus prise...

Après, j'ai une conception de l'écriture, je pense particulière... Je ne peux passer longtemps sur la même phrase alors je poursuis, même insatisfaite puis je reviens plus tard... Et là, très souvent, je trouve la solution.

et pour ton second paragraphe, je ne pense que tu sois la seule Wink c'est ça d'être écrivain
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2204
   Âge  :  21
   Pensée du jour  :  "Et à l'intérieur j'ai tellement mal que je ne peux pas croire qu'il y aura un temps soulagé, un jour"'
   Date d'inscription  :  13/02/2014
    
                         
Mâra  /  Mérou


Le plus difficile, pour moi, c'est le second tiers. Quand la fin approche doucement mais pas encore assez précisement pour qu'on puisse se dire: "allez, dernière ligne droite!". C'est souvent là que ma motivation flanche dangereusement.

Sinon, je suis très lente. Ça va faire deux ans que j'écris mon livre, environ 50 000 mots. Je l'ai fini il y a quatre mois, et j'en suis à la correction. Ma motivation connaît beaucoup de haut / bas! En ce moment j'écris une nouvelle et ça dynamite toute l'énergie que j'ai normalement pour mon roman.

Bref. En ce qui concerne le temps, pour moi l'écriture est un jeu dangereux. Souvent une course contre la montre, car si trop de jours passent je risque d' "oublier" que j'ai quelque-chose sur le feu (comprenez: procrastiner jusqu'à pouvoir dire que j'ai abandonné). Mais une course qui doit être souple et libre, sinon à me forcer je fais de la merde et je déprime. L'inspiration a sa temporalité propre. C'est compliqué à gérer...
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  102
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  29/01/2016
    
                         
leoneo  /  Barge de Radetzky


C'est pas mal Leono, nihiliste mais pas trop (y'a quand même la racine du lion, et peut-on accuser le roi de la jungle de lire Cioran ?), je vais peut-être faire une requête auprès des admins pour changer de pseudo !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  129
   Âge  :  33
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  27/10/2014
    
                         
Lysere  /  Barge de Radetzky


Bonsoir, bon, je crois que je rejoins la grande masse de ce qui a déjà été dit plus haut, tout dépend d'un tas de facteurs différents et de ce que tu prends en ligne de compte :

Citation :
- En combien de temps écrivez-vous un roman?
Bah là, ça dépend, si j'ai besoin de me documenter, si j'ai décidé de changer l'intrigue en cours de route, si je suis parti sur du long ou du court, globalement, grâce à mon temps de travail assez libre, la bénédiction de mon employeur (tout le monde n'a pas droit à 2 jours de repos par mois offert par son employeur pour écrire) et surtout grace à mon épouse attentionnée qui supporte sans broncher de longues nuits d'écritures, je peux assez facilement écrire entre 60 et 80k mots par mois, après tout dépend, si tu prends en compte le temps nécessaire aux relectures, aux multiples corrections, à la remise en forme. Je vais partir sur une base de 0 à un tapuscrit finalisé prêt à envoyer aux éditeurs, voypons voir, mon premier roman, la voie des ombres 280 000 caractères espaces non compris, 58k mots, j'ai mis dix ans à le valider et à le présenter à des éditeurs (bon d'accord, il a été réecrit 8 fois en entier en conservant le concept de base et sa correction a necessité une nouvelle réecriture complète, mais le jeu en valait la chandelle puisque je signe mon contrat d'édition à compte d'éditeur sous quelques jours, le temps pour eux de terminer deux trois détails réglementaires)
Mon autre roman en cours, le chant du skalde a été bien plus rapide puisque je l'ai commencé en aout 2015, il est terminé, en phase finale de relecture pour 380 000 caractères hors espaces, 77k mots et que je prévois de le présenter aux éditeurs d'ici quelques semaines, donc avec le temps de recherches et de travail annexe, huit mois, auxquels il faut retrancher le mois de novembre pour le Nano qui m'a bien occupé, et le mois de décembre avec les fêtes qui n'ont pas été propices à l'écriture.


Citation :
- Est-ce plus dur pour vous de commencer ou de finir d'écrire votre roman?

Alors ça, encore une fois, la question est difficile. Tout dépend. Si par commencer, tu appelles toute la phase du premier jet et par finir tu appelles toute la phase de correction, relecture, réécriture, pour moi, très clairement, c'est la fin qui me canule le plus car c'est la phase la plus délicate, la plus importante et celle qui me frustre le plus.
Sinon, si le début c'est le lancement du livre et la fin, le mot FIN, je dirais que mon problème le plus difficile est le début, j'accorde énormément d'importance au début, la façon d'attirer le lecteur, camper les personnages, la façon de tout mettre en place pour obtenir un tableau équilibré. La fin est souvent, pour ma part, déjà gribouillée dans un coin et mes notes préparatoires m'ont souvent permis de prévoir ce que j'appelle très grossièrement un plan, même si c'est plus une simple série d'étapes et de scènes clefs.

Voilà, je crois que tout a été déjà dit sur le sujet à mon sens, mais tu voulais des avis, voici le mien en toute humilité.
http://lysere.eu
 

 Temps pour écrire un roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 4 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-