PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant
 

 Temps pour écrire un roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  37
   Âge  :  20
   Localisation  :  Nulle part et partout.
   Pensée du jour  :  Crois en tes rêves, ils se réaliseront peut-être. Crois en toi, ils se réaliseront sûrement.
   Date d'inscription  :  10/02/2016
    
                         
Alahya  /  Petit chose


Personnellement, je ne fais même pas attention à la durée d'écriture Suspect
En fait, il m'arrive d'écrire pendant une semaine non-stop en mode "coupée du monde", puis arrêter d'un coup pendant deux mois d'affilés et reprendre à ce moment. J'écris quand l'inspiration s'est décidée à se montrer (et chez moi, elle n'en fait qu'à sa tête Twisted Evil ).

Par exemple, pour mon dernier roman terminé, je l'ai commencé début 2015 où je n'avais que poser l'histoire globale et pendant plusieurs mois je n'ai pas écrit grand chose, préférant laisser germer plus précisément tout ça dans ma tête. Puis j'ai commencé à écrire et je n'ai plus arrêté. Je l'ai terminé en janvier 2016 (63 000 mots).

J'ai même plusieurs débuts de romans qui attendent toute mon attention ! Je fais souvent ça : je commence le tout début et je m'arrête net pendant plus ou moins longtemps. Je me consacre un autre roman (celui que j'ai terminé) et plus tard je reviens sur un autre, qui aura cette fois toute mon attention.
Oui je sais, je suis compliquée... Pompom girl

Donc voilà, personnellement, ça peut s'étendre de quelques mois à un an, un an et demi (si on compte la longue pause). Si on ne compte pas la longue pause, je dirais aux alentours de 4-5 mois.

:flower:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7308
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Concernant la deuxième question...
Citation :
- Est-ce plus dur pour vous de commencer ou de finir d'écrire votre roman?
je vais sûrement répondre "de le finir".
Parce que le commencer, jusqu'à présent, ça s'est toujours fait un peu tout seul. L'idée vient, j'essaye de la sortir.
Ensuite, il faut trouver comment la dévider de façon attrayante. C'est déjà compliqué (raison pour laquelle j'ai un roman qui revient régulièrement à son niveau zéro), tout en restant cohérent avec l'idée de base, avec le récit lui-même et avec le contexte (si c'est un univers réaliste).
Finir, c'est hyper-compliqué. Il ne faut pas donner l'impression qu'on a bouclé la copie à la "bon j'en ai marre", ni donner dans la conclusion trop nette, visible comme le nez au milieu du visage. En plus, il faut décider quoi faire des personnages, et c'est parfois un gros problème.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  339
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  Ferme les yeux juste une seconde et tu verras qu'en fait, tu n'en as rien à faire.
   Date d'inscription  :  07/12/2015
    
                         
Gemili  /  Tapage au bout de la nuit


Je vais rejoindre la masse et dire que ça dépend.

Si j'étais un employé enfermé dans un bureau, avec un patron tyrannique ou, plutôt, si je compressais mon temps d'écriture/recherche/etc comme si je travaillais 35h/semaine dessus, je dirais que je mettrais environ 3 mois à prévoir mon plan, 3 mois à écrire 30 000 mots et peut être 1 mois supplémentaire pour le corriger (j'ai une manière d'écrire qui rend la correction très rapide, surtout dans la partie prévision ).
Et encore, tout dépend de sa longueur. En fait, je n'en ai écrit qu'un pour l'instant et j'en ai un deuxième en route et, la première chose que je remarque, c'est que le deuxième me prend beaucoup plus de temps que le premier. Pas parce qu'il est plus long mais parce qu'il est plus compliqué, que j'ai plus de recherche à faire, plus de personnage à gérer, etc.

C'est ce qui me fait dire que la question n'a pas trop de sens. Certes il y a des gens plus rapide que d'autres, des gens qui s'étalent sur la longueur et d'autres qui condensent le travail en faisant des journées entières d'écriture. Mais il y a surtout des romans différents, des périodes, etc.

Même chose pour le plus difficile dans l'écriture. Il y a des romans/nouvelles dont on a le début tout de suite, d'autres où on galère comme pas possible pour trouver la bonne phrase ou, simplement, savoir où commencer le récit.

Voilà. Désolée de pas vraiment répondre à la question Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  412
   Âge  :  33
   Localisation  :  Entre relecture et correction
   Pensée du jour  :  Après une semaine vivifiante à la neige : me voilà replongée dans ma relecture !
   Date d'inscription  :  21/01/2016
    
                         
Eylia  /  Pour qui sonne Lestat


Bonsoir !

Et oui, ça dépend ........ de plein de chose !!!!

Pour mon premier roman, non présent sur JE, il m'a fallu plus d'un an pour l'écrire (j'ai commencé en 2011, je n'ai pas pu travailler dessus entre 2012 et 2014 ). Puis environ un an encore pour faire une relecture, avec réécriture de certains passages, ajout d'éléments afin que l'intrigue tienne la route, que les personnages soient étoffés !
Actuellement, il est terminé et en cours de correction grammaticale (orthographe et conjugaison).

Le roman compte 65 838 mots soit 113 pages A4 en Times New Roman 12 avec marge de 2cm.
Voilà, vous savez tout. Very Happy
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  20
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Ça m'a pris presque un an pour écrire les 126 249 mots de mon roman, et je l'ai à peine retouché à part pour les petites fautes. Je vais écrire autant pour le tome 1 de ma duologie fantasy je pense, mais ça fait longtemps que le début traine sur mon pc.

C'est facile de commencer un roman, c'est facile d'écrire la fin. Le plus difficile c'est d'écrire tout ce qui se passe entre les deux.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  102
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  29/01/2016
    
                         
leoneo  /  Barge de Radetzky


alicepnb a écrit:
Bon alors ma nouvelle fait 18 000 mots (soit 35 pages).

Tu vas en décourager plus d'un là... affraid
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


leoneo a écrit:
alicepnb a écrit:
Bon alors ma nouvelle fait 18 000 mots (soit 35 pages).

Tu vas en décourager plus d'un là... affraid
Vraiment ou c'est une blague ?_?
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je ne vois pas en quoi ça ressemble à une blague, ce n'est pas un format qui sorte des clous pour une nouvelle. Moi j'aimerais viser ce genre de format, pour une nouvelle, sans le forcer, je l'ai touché une fois, mais c'est une b**s* hélas, mais je réessaierais plus tard.
edit : ah et pour pas faire HS cette nouvelel là, 21 000 mots, je l'avais écrite en deux jours hu hu, l'époque révolue du spontané facile. Depuis, des petites nouvelles en quelques heures, et j'ai jamais terminé encore un roman, pour moi il faut que se soit en quelques mois, dans l'urgence, sinon je déconnecte, faut que je reste collée pour finir, un jour je vais y arriver.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je sais pas c'est l'emoticone qui me perturbe...

Apres je sais,pas moi,

Je suis toujours au dessus :/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


ah oui j'ai fusionné vos deux réponses dans la même tonalité pardon,  oui bein comme toi, ça n'a rien d'anormal 18 000 mots pour une nouvelle. Y'a des nouvelles qui ressemblent à des petits romans, donc au temps pour moi.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  102
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  29/01/2016
    
                         
leoneo  /  Barge de Radetzky


ViiViiNette a écrit:
leoneo a écrit:
alicepnb a écrit:
Bon alors ma nouvelle fait 18 000 mots (soit 35 pages).

Tu vas en décourager plus d'un là... affraid
Vraiment ou c'est une blague ?_?

C'est juste que 18 000 mots ça fait (heureusement pour nos manuscrits peau de chagrin) beauuuuuuucoup plus que 35 pages (bah oui, il n'y a pas 2000 mots par page).
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  388
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  21/02/2016
    
                         
Livia K.  /  Tapage au bout de la nuit


Heu, 35 pages pour 18 000 mots, ça fait une moyenne de 514 mots par page... ce qui me semble tout à fait correct !
https://lessencedeschimeres.wordpress.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


leoneo a écrit:
ViiViiNette a écrit:
leoneo a écrit:
alicepnb a écrit:
Bon alors ma nouvelle fait 18 000 mots (soit 35 pages).

Tu vas en décourager plus d'un là... affraid
Vraiment ou c'est une blague ?_?

C'est juste que 18 000 mots ça fait (heureusement pour nos manuscrits peau de chagrin) beauuuuuuucoup plus que 35 pages (bah oui, il n'y a pas 2000 mots par page).
ah bah oui, en fait...en police six peut-être clown
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Après le nombre de page on s'en fiche un peu, on sait qu'il y a 18 000 mots.

Ensuite comme j'ai dit, que ce soit pour u. Roman ou une nouvelle, je suis le plus souvent au dessus donc moi ça me choque pas plus que ca:

C'est peut être pour cela que je ne partage pas votre surprise Very Happy
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7308
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Les épisodes de ma série de nouvelles font entre 14.000 et 17.000 mots.
Nombre de pages words = 25 à 30 (environ, hein... j'en ai pas dressé un relevé)
Avec police Time New Roman 12 et, pour le moment, interligne normal (je vais les passer en interligne 1,5 ou 2, pour les tapuscrits suivants)
Par contre, j'ignore totalement combien de temps j'ai mis à les écrire... Je les travaille un peu "en pointillés", et l'essentiel se fait en fait dans les moments où je n'y bosse pas. Quand "ça mitonne".

J'ai aussi des tout petits textes. Certains, bien que très courts, ont été très longs à écrire.



Howahkan, en termes techniques, fait
148.530 mots / 842.249 caractères / 311 pages avec interligne 1,5
http://scriptorium2.canalblog.com
 

 Temps pour écrire un roman

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 4Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-