PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Le type columbo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Tapage au bout de la nuit


Les spoilers pour le ciné me gênent modérément, dans la mesure où un film que j'apprécie, je le reverrai N fois (avec N>50 concernant Star Wars IV et Ghostbusters): l'expérience est différente, bien que je connaisse la fin. En cas de twist génial, je me surprends à trépigner comme un gosse à l'approche de la conclusion.

Spoilception:
 

Pour l'écrit, par contre, c'est variable. Je n'aurai pas envie de me faire spoiler le dernier John Le Carré, mais je n'ai eu aucun problème à me faire spoiler Dune, par exemple, ou bien l'Appel de Cthulhu (je jouais au JdR éponyme avant de l'avoir lu). Parce que, ce qui est intéressant, c'est aussi voire surtout le construction de l'univers. Donc, là, c'est plutôt du cas par cas, me concernant.
http://cafeclopeblog.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5381
   Âge  :  28
   Localisation  :  Montréal
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


Bohr a écrit:
mais je n'ai eu aucun problème à me faire spoiler Dune

Il y a un truc marrant qui m'interpelle, c'est : comment tu spoiles Dune ? Comment tu spoiles le Seigneur des Anneaux ? Ou, je ne sais pas, 2001 l'Odyssée de l'espace ? Parce que tu me racontes comment l'anneau est détruit, si c'est un genre littéraire que j'apprécie, il y aura encore tant de choses à découvrir qui me feront lire l'ensemble sans avoir eu l'impression qu'on m'a dévoilé le principal. Pareil pour toutes les sagas en plein de tomes, ou les livres-monde façon La Horde du Contrevent. À quel moment tu peux considérer avoir spoiler l'histoire, avec le nombre d'éléments qu'il y a ?
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Tapage au bout de la nuit


Hé bien, selon moi, l'intérêt de Dune réside précisément dans le nombre d'idées bien foutues, au pif, la stratégie séculaire du Bene Gesserit. Le révéler à qui n'a pas lu l'oeuvre n'est certes qu'un spoil partiel, mais ça en reste un quand même, car il n'est pas isolé, et pas mal d'autres éléments y sont reliés: c'est dessus que Paul s'appuie pour consolider son autorité sur le peuple des sables.

Je pense que tout ça est éminemment subjectif, car ça pose la question suivante: à partir de quel moment considère-t-on un élément de l'histoire comme constitutif de l'intérêt de celle-ci, ou bien comme un simple"bonus", certes potentiellement génial, mais sans incidence réelle dessus?
Après, je suis d'accord, spoiler LOTR n'est à mon avis plus possible tant, du fait de son caractère classique et matriciel, il a été réutilisé par 95% de la production heroic fantasy ultérieure. Ce qui fait, aussi, que l'intérêt même de l'oeuvre ne réside pas dans son histoire.
http://cafeclopeblog.wordpress.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  580
   Âge  :  58
   Localisation  :  Néant
   Pensée du jour  :  L'amour, c'est que tu sois pour moi le couteau avec lequel je fouille en moi.” Kafka
   Date d'inscription  :  25/06/2015
    
                         
James Wouaal  /  Gloire de son pair


Il fut un temps où les gens se grondaient parfois en ces termes.
– Eh ! Mais me raconte pas la fin merde !

C'était tout, on s'en tenait là, personne n'imaginait faire un discours où une thèse sur cette vilaine incivilité. Et puis, un matin, surgit des flots ou du web nous arriva le mot "spoiler" et notre monde a changé.
Grand succès immédiat. Douze livres par mois rien qu'à Triffoulli-les-Gonesses trois meurtres par jours en région Rhône Alpes, sept cents mémoires par an au Mirail de Toulouse, trois mille bans de différents forums par jour. Affirmer que cette petite charogne de Malfoy se fait faire un brushing à la fin du Prisonnier d'Azkaban, peut, au jour d'aujourd'hui, vous valoir des menaces de mort et un séjour à la cour pénale internationale de La Haye.  affraid

Le spoil n'est rien d'autre qu'un manque évident de courtoisie et ce qu'il est devenu une mode. Il passera d'ailleurs comme une mode ce mot il rejoindra d'autres mots morts quelque part dans le cimetière des mots morts.

Vive Columbo !  :mrgreen:
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5381
   Âge  :  28
   Localisation  :  Montréal
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


C'est juste :-D D'ailleurs, j'ai lu un billet de blog qui fustigeait le simple fait de relever qu'il y avait risque de spoiler (on dit divulgâcheur, au Québec). Concrètement : une personne raconte des éléments de l'intrigue dans un podcast ou une vidéo Youtube, ça nous intéresse, on écoute, on n'a pas eu l'impression qu'on nous a dévoilé quoi que ce soit qui pourrait nous gâcher le plaisir. Mais voilà, un autre intervenant, quelqu'un sur un chat live, ou un simple commentaire, lance un "RAAAAH MAIS POURQUOI VOUS AVEZ SPOILE LE MOMENT OÙ" et bim. Voilà. L'info intéressante qui nous donnait envie est devenue un spoiler qui nous coupe les pattes.


Dernière édition par Tim le Dim 6 Mar 2016 - 16:59, édité 1 fois
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  383
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Tapage au bout de la nuit


C'est vrai que le simple concept manifeste un fléchage: s'il y a risque de spoiler, il y a donc quelque chose à spoiler. Tautologique, certes, mais éclairant.
Du coup, mieux vaut ne même pas le mentionner, comme le relève Tim, si j'ai bien compris son post.

Par ailleurs, ça me semble relever aussi d'une tendance récente - surtout au ciné - que je qualifierais de potentiellement facile et putassière, de rajouter à l'oeuvre de la valeur à l'ide d'une "surprise" plus ou moins convenue. Je me demande si dans certains cas cette astuce, qui risque à terme de devenir un cliché, ne serait pas l'arbre qui cache la forêt, ou, pour être plus indulgent, une manière de faire diversion pour cacher des faiblesses formelles et narratives.
En outre, dès qu'il y a matière à spoil, ça crée du buzz (je reste volontairement dans du jargon web 2.1,5) et la promo du film est assurée: je suis certain que les producteurs prennent ça en compte pour calibrer le budget pub et communication du film.
http://cafeclopeblog.wordpress.com
 

 Le type columbo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-