PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Le type columbo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  257
   Âge  :  30
   Localisation  :  Chatellerault, ou Paris
   Pensée du jour  :  La culture, c'est comme la confiture : ça se partage.
   Date d'inscription  :  21/05/2013
    
                         
L'Arbre  /  Autostoppeur galactique


J'ai un gros avantage sur les autres écrivains : j'habite avec un ami qui préfère connaitre à l'avance le résumé complet d'une histoire avant de la lire ou de la regarder à la télé. Alors que la plupart des gens fuient les spoilers, au contraire, lui les recherchent ! Tous les goûts sont dans la nature.

Moi, j'appelle ça être de "type columbo", en référence au fait que dans la série télé de l'inspecteur Columbo, on apprend au début de l'épisode qui est le meurtrier, pour ne pas reposer le suspens sur la question "qui est le coupable ?", mais plutôt sur comment vont se jouer les interactions entre lui, dont on connait le secret, et l'inspecteur qui cherche à le découvrir.

L'avantage, c'est que je peux parler sans retenue à mon ami de toutes mes idées, avant même de commencer à les écrire, et ainsi avoir un avis sur toute l'intrigue avant qu'elle ne soit rédigée. Cela parce qu'est tombé le tabou du spoiler.

Connaissez-vous vous aussi une personne de type columbo ? Est-ce que les spoilers vous horripilent, ou sont-ils tolérables à vos yeux ?
http://lepollen.scheindorf.info/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6943
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


C'est une question de gestion du cheminement...
Pour ma part, j'aime beaucoup la série Colombo.
Le but (le secret à découvrir) n'y est très clairement pas l'essentiel, puisqu'on le connaît déjà, mais en fait c'est le cas de tous les polars : c'est toujours l'enquête elle-même qui importe le plus, et non son dénouement
http://scriptorium2.canalblog.com
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Personnellement ça m'enlève tout plaisir et tout intérêt d'être spoilé, j'aime faire mon propre cheminement, me tromper, avoir la liberté de vagabonder, après évidemment cela dépend (autant en lecture que le reste) du type d'intentions, et oui, il y a des cas de figures ou l'issue d'une histoire n'est pas l'important, mais bien le cheminement qui mène à cette issue. N'empêche que ça peut aussi être le cas, sans donner d'avancer la clef, je serais plus Miss Marple que Columbo du coup.

Donc je distinguerais les spoils qui sont intégrés à l'œuvre, qu'un spoil parasite ( la personne d'à côté qui peut pas s'empêcher de te raconter en long en large et en travers)  et là ouai je peux être très, très irritable, ou juste super blasée parce que du coup ça me coupe toute envie, mon regard est déjà parasité, je peux pas profiter des effets de surprise, etc..
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1405
   Âge  :  45
   Localisation  :  Avignon
   Date d'inscription  :  05/05/2015
    
                         
Alice de Castellanè  /  Roland curieux


Je suis comme ton ami, un parfait "type Colombo" :mrgreen: Je lis toujours le dernier chapitre en début de lecture. Pour moi, le plus intéressant n'est pas l'aboutissement, mais le cheminement.

D'ailleurs, mon futur roman commence par la scène de crime et l'on connaît d'emblée l'assassin. Bon, ok, pas la victime. Ça m'évitera de lire le dernier chapitre avant de l'avoir écrit.

D'ailleurs, je ne suis pas la seule sur JE. Raven (je crois que c'était lui ?) avait initié un post sur nos habitudes de lectures et plusieurs JE avaient avoués (non sans mal) qu'ils étaient eux aussi des petits Colombo-types.

Edit: ahhh, Hel, ne viens jamais au cinéma avec moi ! je lis tout le scénario du film avant et je ne peux pas m'empêcher de partager mon savoir Twisted Evil
http://alicedecastellane.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Alice a écrit:
Edit: ahhh, Hel, ne viens jamais au cinéma avec moi ! je lis tout le scénario du film avant et je ne peux pas m'empêcher de partager mon savoir Twisted Evil
Triste je suis ! Bah on dit que j'achèterais ton silence avec du pop-corn, de l'irrésistible chocolat ou autre truc à ton goût, et qu'on parlerait scénario après le générique de fin ! ^^
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1405
   Âge  :  45
   Localisation  :  Avignon
   Date d'inscription  :  05/05/2015
    
                         
Alice de Castellanè  /  Roland curieux


Hel : je suis incorruptible cyclops mais surtout très bavarde. Donc à moins de me museler ou de venir avec des trucs vraiment bons, mais vise plutôt le salé que le sucré.
http://alicedecastellane.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je te détournerais sur d'autres sujets alors, avec plein de salé dans les poches .

ça me fait penser que j'ai horreur dans une série, qu'on parte d'un point x en début d'épisode pour paf ! Partir dans des délires au deuxième plan "48 heures, trois semaines avant", et qu'on remonte le passé en un ou plusieurs épisodes pour arriver à la scène qu'on connait déjà, je passe ça vitesse grand V, donc je dois vraiment être psychorigide du spoil sous toutes ses formes, quand j'y pense, mais d'ailleurs on voit de plus en plus souvent ce procédé et je le vois comme une grosse ficelle qui n'a plus rien d'originale en plus de me g*nfl*r, et sans vraiment justement que le cheminement entre les deux points ne justifie ce choix.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  257
   Âge  :  30
   Localisation  :  Chatellerault, ou Paris
   Pensée du jour  :  La culture, c'est comme la confiture : ça se partage.
   Date d'inscription  :  21/05/2013
    
                         
L'Arbre  /  Autostoppeur galactique


Hel, ne regarde jamais Memento, de Christopher Nolan, tu ferais une crise cardiaque. :p

Ce film parle de quelqu'un qui n'a plus de mémoire à long terme, quand il se passe une chose, il l'oublie quelque minutes plus tard, inévitablement, tout. Alors pour se mettre dans sa peau, en gros, on passe au début les quelques minutes de la fin de l'histoire, puis on passe les quelques minutes les précédant, puis on passe les quelques minutes les précédant, etc...
http://lepollen.scheindorf.info/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Alors là, à lire ton résumé, tu mets totalement dans le mille de ce que je vais éviter et qui va me stresser tout le long. J'ai pas d'exemples nominatif qui me reviennent précisément, mais je me rappelle avoir vécut ce genre de "tortures" plus d'une fois.

(et toi au fait t'as pas répondu à ta question ?)
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  257
   Âge  :  30
   Localisation  :  Chatellerault, ou Paris
   Pensée du jour  :  La culture, c'est comme la confiture : ça se partage.
   Date d'inscription  :  21/05/2013
    
                         
L'Arbre  /  Autostoppeur galactique


Moi, je tolère les spoilers. Je préfère les éviter, mais si je me fais spoiler, ce n'est pas si grave, j'aborderai l'oeuvre sous l'angle de celui qui connait l'inéluctable plutôt que celui qui fait face à l'inconnu.
http://lepollen.scheindorf.info/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je suis du même avis que L'Arbre. Après, ça dépend des œuvres. Il y a certains livres ou films pour lesquels je lis le scénario détaillé sur Wikipédia, c'est surtout pour certaines œuvres riches et denses pour lesquelles j'aurais la crainte de ne pas comprendre quelque chose et de passer totalement à côté d'une partie du truc. Laughing
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  5400
   Âge  :  28
   Localisation  :  Montréal
   Pensée du jour  :  Oui, je connais cette théorie.
   Date d'inscription  :  23/12/2007
    
                         
Tim  /  Morceau de musique survitaminé


Je pense que la question sous-jacente, c'est "un bon récit a-t-il forcément besoin d'une chute ou d'un plot-twist" ? Pourquoi peut-on prendre plaisir à relire un livre ? On connaît l'histoire, on l'a même déjà lu ; mais parfois on veut se replonger dans l'ambiance, dans le style, on veut reparcourir le cheminement encore une fois pour y chercher des nouveaux éléments. Tout comme on peut regarder un même film des dizaines de fois.

Donc je comprends la préférence de ton ami ; personnellement, j'apprécie les deux, la découverte et les surprises VS lire pour l'atmosphère.Mais iIl faut vraiment qu'un livre ait dans la forme ou dans l'ambiance quelque chose d'incroyable pour que je souhaite le lire (pour la première fois, j'insiste) en connaissant déjà tous les détails de l'histoire par un autre biais.
http://timslam.blogspot.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1907
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Homo Homini Caleportus.
   Date d'inscription  :  28/06/2010
    
                         
Raven  /  ☠ Corps ☠ Beau ☠ Blond ☠


Ah, j'appelle ça le suspense grec, moi ! (Parce qu'au début des représentations antiques, les dieux venaient dire aux spectateurs comment ça se finissait. Et la question reposait du coup sur le déroulement.)

Il y a des histoires où le plot twist fait qu'il vaut mieux ne pas savoir la fin. Et la question, comme l'a dit Tim, est de savoir si l'histoire peut supporter — après qu'on a appris quelle est la “vraie” fin — une deuxième lecture. Si ça n'est pas le cas, j'ai tendance à considérer que l'histoire est du coup de qualité moindre…

J'ai personnellement rien contre les spoilers du fait qu'ils ne me gâchent pas vraiment le visionnage du film. Ce qui est vraiment chiant, par contre, ce sont les faux-spoilers ou les semi-spoilers, ça, c'est très très chiant. C'est comme ces gens qui te racontent une histoire que tu connais, mais tellement mal que tu reconnais pas l'histoire ou que monte en toi cette compulsion de le corriger à chaque écart…

Exception avec Star Wars VII : l'histoire allait être tellement importante pour l'expérience de visionnage que savoir ce qui allait se passer aurait pourri l'expérience. Résultat, j'ai même pas regardé les trailers !


Avatar : On the Seashore (détail), George Elgar Hicks, 1879.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3766
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  15/04/2013
    
                         
Asyne  /  Sang-Chaud Panza


Quels sont les auteurs qui écrivent ce genre de récit de type colombo ? Vous conseilleriez lequel ?
https://ksangil.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2556
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


J'adoooooore les spoilers I love you Moi aussi je lis la fin, arrivée au milieu du bouquin (le temps de m'imprégner, quand même). Si je laisse trop de suspense, j'ai tendance à lire trop vite. Pour les séries, je vais voir les résumés des épisodes à venir.

J'aime bien aussi les "semi-spoilers", parce que ça laisse quand même une interprétation.

Et j'adore Columbo.

Raven a écrit:
Exception avec Star Wars VII : l'histoire allait être tellement importante pour l'expérience de visionnage que savoir ce qui allait se passer aurait pourri l'expérience. Résultat, j'ai même pas regardé les trailers !
Je plussoie.

Asyne a écrit:
Quels sont les auteurs qui écrivent ce genre de récit de type colombo ? Vous conseilleriez lequel ?
Ça m'intéresse aussi.

Hel, Alice a écrit:
Hel : je suis incorruptible cyclops mais surtout très bavarde. Donc à moins de me museler ou de venir avec des trucs vraiment bons, mais vise plutôt le salé que le sucré.
Dommage, de bons caramels mous... Wink

 

 Le type columbo

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-