PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 La place des rêves dans l'écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  428
   Âge  :  37
   Date d'inscription  :  07/09/2014
    
                         
Ote  /  Pour qui sonne Lestat


1) Tes personnages rêvent-ils?
Oui, surtout un.

2) Si oui, racontes-tu leurs rêves, ou te contentes-tu de les mentionner? (limite qui peut être floue, je sais)
Je raconte le déroulement complet du rêve.

3) Le fais-tu dans le temps du déroulement du rêve lui-même, ou a posteriori?
En général, c'est raconté au moment même du rêve.

4) Ces rêves ont-il une influence sur le déroulement de l'histoire (que ce soit primordial ou non)? Ou, autrement formulé, sont-ils une parenthèse par rapport à l'histoire, ou s'y inscrivent-ils aussi logiquement que le reste?
Dans mon roman Les Piliers des Mondes, c'est un élément important dans l'histoire. Car l'un des personnages fait des rêves  (qui vont se transformer plus tard en vision) et dont chaque éléments est un indice ou bien une représentation différente d'un lieu réel, personnage, événement passé ou futur, de l'histoire.

5) T'est-ce facile de décrire un rêve? Rencontres-tu des problèmes, si oui lesquels?
Non. En général, c'est le genre de partie que j'adore écrire. C'est le moment ou je peux laisser libre court à mon imagination.

6) Y prends-tu du plaisir?
Oui.

7) Le rêve est une expérience particulière, avec ses lois propres, quelles sont les règles que tu prends en compte lors de la rédaction (par exemple sur le traitement du temps, des personnages... Ces règles peuvent être inconscientes au moment où on les mets en pratique)
Cela dépend. J'ai d'abord une vision très visuelle des différents éléments qui vont composés le rêve. Ensuite, je peux y ajouter au besoin des lois propres quant au déroulement du temps...

8] Plus personnellement: comment rêves-tu? (cette question est volontairement floue afin de ne pas influencer la richesse des réponses)
Je ne sais pas. Rares sont les rêves dont je me souviens. Mais quand c'est le cas, c'est plutôt coloré et mystérieux.

9) Une expérience de rêve qui t'a marqué et qui pourrait influencer ta vie d'écrivain?
J'ai fait un rêve adolescent, dont je me souviens encore à mon âge, et qui m'avait marqué. Je m'en suis d'ailleurs fortement inspiré pour décrire le premier rêve de l'un de mes personnages dans mon roman.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


8] Plus personnellement: comment rêves-tu? (cette question est volontairement floue afin de ne pas influencer la richesse des réponses)
Comment est-ce que je rêve ? Je serais bien incapable de le dire. Chaque rêve est différent. Cependant, j'aime me rappeler mes rêves pendant la journée. Je sais que la sensation que j'ai le matin après un rêve fort -- fort dans le sens où il se passe réellement quelque chose et que ce n'est pas un rêve en demi-teinte avec quelques bribes éparses, m'est très agréable et change réellement mes sensations et impressions de la journée. Je serai plus réceptive, plus enjouée après un rêve dans lequel j'ai vraiment ressenti des choses, qu'elles soient négatives ou positives ; alors que n'avoir aucun reste d'un rêve aura tendance à me décevoir et à me donner l'impression d'avoir manqué quelque chose.
J'aime quand mes rêves sont vivants, en fait.

9) Une expérience de rêve qui t'a marqué et qui pourrait influencer ta vie d'écrivain?
Hmm... C'est loin d'être la seule expérience marquante, mais il n'y a pas longtemps, au cours d'une nuit de mauvais sommeil, j'ai fait un rêve d'une violence, non pas physique mais mentale, que je n'aurais jamais supposée qu'elle puisse être possible. Je serais incapable de la raconter et ne sais pas si cela pourrait m'influencer, mais toute la journée du lendemain, je m'étais sentie très, très bizarre.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  207
   Âge  :  21
   Pensée du jour  :  "Chaque occasion est la meilleure"
   Date d'inscription  :  02/09/2015
    
                         
Melgane  /  Autostoppeur galactique


1) Tes personnages rêvent-ils?
Très rarement, même si dans le roman que je suis en train de commencer à écrire le rêve a une importance.

2) Si oui, racontes-tu leurs rêves, ou te contentes-tu de les mentionner? (limite qui peut être floue, je sais)
Je les mets en poème Smile

3) Le fais-tu dans le temps du déroulement du rêve lui-même, ou a posteriori?
Après, puisqu'ils en tirent des conclusions !

4) Ces rêves ont-il une influence sur le déroulement de l'histoire (que ce soit primordial ou non)? Ou, autrement formulé, sont-ils une parenthèse par rapport à l'histoire, ou s'y inscrivent-ils aussi logiquement que le reste?
Ils sont très très trèèèèès important dans cette histoire-là, ils conditionnent un peu les façons de réagir des personnages.

5) T'est-ce facile de décrire un rêve? Rencontres-tu des problèmes, si oui lesquels?
Je trouve ça assez difficile, d'où le passage en poème qui je trouve permets pas mal de choses.

6) Y prends-tu du plaisir?
Je prends du plaisir à écrire d'une manière générale, donc oui Smile

7) Le rêve est une expérience particulière, avec ses lois propres, quelles sont les règles que tu prends en compte lors de la rédaction (par exemple sur le traitement du temps, des personnages... Ces règles peuvent être inconscientes au moment où on les mets en pratique)
Ce qui revient beaucoup dans les rêves c'est l'incohérence, le passage d'un lieu à un autre, mais dans mon cas je n'en ai pas tellement besoin.

Cool Plus personnellement: comment rêves-tu? (cette question est volontairement floue afin de ne pas influencer la richesse des réponses)
Je ne sais pas comment répondre à cette question... ^^'

9) Une expérience de rêve qui t'a marqué et qui pourrait influencer ta vie d'écrivain?
Non, mais peut-être un jour !
http://fuite-en-avant.blogspot.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  140
   Âge  :  16
   Localisation  :  Dans mon enfer psychique
   Pensée du jour  :  La vraie lumière n'apparaît que dans l'obscurité la plus profonde
   Date d'inscription  :  22/11/2015
    
                         
mythos  /  Barge de Radetzky


1) Tes personnages rêvent-ils?
Ils ne rêvent pas vraiment, ils ont juste des visions durant leur sommeil. 

2) Si oui, racontes-tu leurs rêves, ou te contentes-tu de les mentionner? (limite qui peut être floue, je sais)
Je cite les mots exactes du rêve.

3) Le fais-tu dans le temps du déroulement du rêve lui-même, ou a posteriori?
Un peu des deux.

4) Ces rêves ont-il une influence sur le déroulement de l'histoire (que ce soit primordial ou non)? Ou, autrement formulé, sont-ils une parenthèse par rapport à l'histoire, ou s'y inscrivent-ils aussi logiquement que le reste?
Ils sont extêmement importants.

5) T'est-ce facile de décrire un rêve? Rencontres-tu des problèmes, si oui lesquels?
Décrire une vision nocturne c'est facile, un rêve un peu moins.

6) Y prends-tu du plaisir?
En général oui.

7) Le rêve est une expérience particulière, avec ses lois propres, quelles sont les règles que tu prends en compte lors de la rédaction (par exemple sur le traitement du temps, des personnages... Ces règles peuvent être inconscientes au moment où on les mets en pratique)
Je n'ai jamais vraiment réfléchi à ça.

8] Plus personnellement: comment rêves-tu? (cette question est volontairement floue afin de ne pas influencer la richesse des réponses)
Bonne question.  
9) Une expérience de rêve qui t'a marqué et qui pourrait influencer ta vie d'écrivain?
C'est en rêvant que je me suis lancé dans l'écriture d'un livre. 
 

 La place des rêves dans l'écriture

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-