PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Comment les JE pratiquent-ils la lecture ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1907
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Homo Homini Caleportus.
   Date d'inscription  :  28/06/2010
    
                         
Raven  /  ☠ Corps ☠ Beau ☠ Blond ☠


TL;DR. — Partagez avec nous votre pratique de la lecture.

Idées en vrac et questions, relativement vastes, avec quelques liens J.E. qui datent. — Parce que je pars du présupposé rarement démenti que : qui dit forum d'écrivains dit forum de lecteurs, je me suis dit que c'était approprié que ce soit ici que je pose mes petites questions sur votre façon de lire. Les uns aiment furieusement le format papier et ne jurent que par l'odeur du papier des vieilles éditions toutes jaunies, tandis que les autres ont découvert la lecture sur format électronique et se sont retrouvés agréablement surpris. Certains aiment même tant la technologie qu'ils cherchent à lire de plus en plus vite, avec des logiciels de lecture rapide, et alors que l'on peut croire qu'il est réactionnaire de se demander pourquoi ne pas prendre son temps ?, on sait que ce sentiment d'une époque empressée est en fait un sentiment intemporel. En 1886, William Smith déplorait que « le bon vieux temps, paisible et propice à la rêverie, est terminé. Les hommes vivent, pensent et travaillent aujourd'hui à grande vitesse. »

Regardez-les, tous avec leurs iNews 4S !
Ça remonte à un sacré paquet de temps que des forumers ont manifesté leur curiosité au sujet de la pratique de la lecture, particulièrement des heures, temps, rythme de lecture : beaucoup lisent le soir, au lit, et picorent dans le texte avant de s'endormir, mais d'aucuns ne trouvent pas ça efficace — on perd le fil, on n'est pas vraiment dans le livre —, et quelques adeptes de la lecture dans les transports se révèlent. Pointe aussi la question de la vitesse de lecture : qu'est-ce qu'un rythme de lecture normal ? devrait-on chercher à lire plus vite ? toujours plus vite ? La question, très générale, que je voudrais poser — donc — n'est pas tant de savoir ce que les JE lisent ni pourquoi ils le lisent (encore que, de façon annexe, un peu quand même), mais vraiment comment ils le lisent. Parce qu'« il n'y a pas d'un côté la littérature et de l'autre la vie » et que la lecture n'est pas qu'une activité de l'esprit mais engage aussi notre corps, je suis curieux de savoir comment nous lisons un livre ; et parce que « l'écrivain est ce lecteur extraordinaire qui a la propriété de réfléchir (sur) ses pratiques de lecture, de faire surgir des aspects que n’importe quel lecteur a en lui mais n’a pas nécessairement les moyens d’exprimer », je suis curieux de savoir comment nous lisons les textes.
Quand est-ce que vous lisez ? Matin, après-midi, soir, nuit ? Plus pendant les périodes scolaires/de travail ou plus pendant les vacances/congés, ou pas de différence particulière ? Lisez-vous beaucoup de livres ? Les uns après les autres ? En même temps ? Est-ce que vous hachez votre lecture en beaucoup de petits morceaux ? ou est-ce que vous les dévorez d'une traite ? Ça diffère peut-être selon les genres que vous lisez, les raisons pour lesquelles vous lisez, etc. : racontez tout ! Sur quel format lisez-vous ? Est-ce que vous vous intéressez à votre vitesse de lecture ? Chercheriez-vous à l'améliorer ? Dans quelles conditions est-ce que vous lisez ? À tête déjà reposée ? Ou la lecture elle-même peut vous apaiser ? Chez vous ? Dans les transports ? En pleine nature ? À la bibliothèque ? Entouré ? ou seul comme le cap'taine Picard ? Est-ce que vous avez une pratique de lecteur différente entre les romans, théâtre, poésie, etc. et les essais, textes scientifiques, de sciences humaines, etc. ? Si oui, pensez-vous que ce soit du fait d'un passé ou présent d'étudiant ? Et si vous lisez ce genre de livres sans avoir eu le conditionnement universitaire, avez-vous l'impression que vous lisez différemment ? Et est-ce que vous trouvez qu'en tant qu'écrivains, vous lisez différemment ? Vous repérez vite la chose intéressante à réutiliser dans les romans ? envisagez de reprendre des idées ou thèmes dans les livres d'histoire, de socio, de philo, etc. qui méritent une place de choix dans votre prochain roman ? Voilà le tout plein de sujets liés à la pratique de la lecture que j'aimerais explorer avec vous…

Section Hier, j’ai mangé une pomme…, ou les réponses du Raven aux questions qu'il pose. — J'avais l'intention de répondre, mais je vois que c'est déjà un gros pavé pas super digeste, donc je pense plutôt répondre après. Embarassed


Avatar : On the Seashore (détail), George Elgar Hicks, 1879.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2730
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Souvent le soir, avant de dormir (voir à la place de dormir) ou dans la journée en marchant en me rendant au taf.
http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6270
   Âge  :  79
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Bon, je parle au passé, je crois bien (hors lectures de JE) que je n'ai pas lu de livre depuis mai 2015.

C'est en relisant le Seigneur des Anneaux que j'ai compris qu'on pouvait relire un livre comme on revoit un film.
Perso, aucune restriction de lieu pour lire, que ce soit dans le train, en voiture, sur la plage ou au pieu, même dans les chiottes ("ahhh" - genre certains sont dégoûtés, je signale que je connais des personnes qui mangent de la glace aux toilettes, ça relativise).
A un moment, je lisais quatre livres en même temps, c'est assez marrant, surtout que ça a une fois provoqué un rêve plutôt étrange (dont j'ai presque tout oublié bien sûr).
Je pense que la lecture la plus savante que j'ai eu, une fois les études derrière moi, c'était Candide.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Moi il faut que je sois debout sur la commode de la chambre, une chaussette blanche au pied gauche et l'autre pied nu ; que je tienne le bouquin dans ma main gauche et que je sois tournée vers Jérusalem. Sinon, rien de spécial.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2340
   Âge  :  26
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Guère épais


Moi pour lire, j'ai besoin de m'enrouler dans du jambon un soir de pleine lune et de danser à cloche pied.

Puis bah sinon, je lis autant sur format papier que format électronique (mais je préfère le papier de loin). Pas de moment précis, je dirais souvent le soir avant de m'endormir, le week-end le plus souvent.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1266
   Âge  :  32
   Pensée du jour  :  SILENCE ! I kill youuu.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Reka  /  Barbare en mousse


Dense sujet, mais très joliment introduit, Raven !

En ce qui me concerne, je suis extrêmement irrégulière. J'ai plusieurs passions et ne parviens pas à me vouer à toutes avec parcimonie ; je me consacre donc pleinement à l'une d'elles dans une période donnée, suivie d'interruptions pendant plusieurs mois (pour me consacrer à une autre, puis encore une autre, etc.). Congés ou pas, pas de différence. Tout dépend si je suis dans une lubie "lecture" ou pas.

Je peux lire jusqu'à six bouquins par mois quand je suis "à fond dedans", et n'en lire aucun 3 mois d'affilée.
Je lis plus volontiers dans mon lit ou dans le train sur le chemin du travail. Dans le lit, j'avoue que ça fonctionne moins bien : dès que je suis à l'horizontale, je m'endors.

Je hache ma lecture en plusieurs morceaux. Je lis lentement, et ne parviens pas à lire plus d'une heure d'affilée.
Il m'arrive de lire plusieurs ouvrages à la fois, mais je m'en sors mieux quand il s'agit d'une fiction et d'un essai en parallèle (si je me mets à lire plusieurs romans, c'est que j'essaie de me divertir du précédent qui me laisse perplexe).

Il est rare que mes lectures scientifiques me servent pour écrire. Il est fréquemment arrivé qu'en écrivant, je me documente, mais jamais que mes apprentissages m'inspirent des idées de récits.

Enfin, je préfère le format papier (pas le papier jauni qui se craquelle, mais plus volontiers les pages lisses et l'encre récente (ha ! cette odeur I love you !) ). Cependant, je lis de plus en plus sur ebook (les livres de la bibliothèque me font éternuer Sad ). Je suis une telle pisse-vinaigre que j'en ai marre de dépenser pour des bouses que je finis de toute façon par revendre (je n'achète désormais que les livres que j'ai aimés).


Dernière édition par Reka le Dim 24 Jan 2016 - 1:02, édité 2 fois
http://grazouillis.tumblr.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  711
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  Pantagruélisme : vous entendez que c'est certaine gaieté d'esprit confite en mépris des choses fortuites
   Date d'inscription  :  01/08/2015
    
                         
Nedjma  /  Blanchisseur de campagnes


Laughing Geadore et Ahava, vous êtes givrées (je le dis en toute amitié!)

Pour ma part, j'aime lire sur format papier. Le format numérique (mais alors sur kindle, pas sur un écran lumineux, berk), ça m'arrive, mais surtout en vacances quand je n'ai pas voulu surcharger la valise...

J'aime les éditions avec des notes et un dossier. Parce que quand j'ai aimé le livre, j'aime bien mettre des mots sur ce que j'ai ressenti, ne pas le fermer tout de suite.
Je ne supporte pas quand il y a des phrases en langues étrangères non traduites ou du lexique technique non expliqué... J'ai l'impression que l'éditeur se fiche de moi... Ca m'est arrivé pour La montagne magique, il y avait sporadiquement de l'italien, du latin, de l'allemand : rien de traduit. Le latin je pouvais le comprendre, l'italien j'ai fait appel à mon copain, et l'allemand, j'ai galéré. J'aime pas ça, surtout que c'est les moments clés du livre en l'occurrence...  

Sinon je lis le soir/la nuit très souvent, dans le train à l'occasion. L'inverse de l'écriture : j'écris presque toujours le matin. J'aime lire avec une petite lumière, comme en cachette (j'ai cette espèce de lampe-pince qui s'accroche sur le bord du livre). Ca me rappelle la lame de poche que j'utilisais, enfant, quand je passais des nuits blanches à lire en toute discrétion...

Je lis souvent lentement et de façon hâchée au début du livre... Puis il y a le point de bascule, où je "tombe" dedans et je lis frénétiquement jusqu'à la fin, en avalant des centaines de pages très vite.
Dernier détail : dans les 10% de la fin, je ne veux pas être dérangée, je les lis toujours d'une traite. Le premier qui me parle à ce moment-là, il s'en prend une :mrgreen:

Voilà quoi.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Raven a écrit:
Quand est-ce que vous lisez ? Matin, après-midi, soir, nuit ? Plus pendant les périodes scolaires/de travail ou plus pendant les vacances/congés, ou pas de différence particulière ? Lisez-vous beaucoup de livres ? Les uns après les autres ? En même temps ? Est-ce que vous hachez votre lecture en beaucoup de petits morceaux ? ou est-ce que vous les dévorez d'une traite ? Ça diffère peut-être selon les genres que vous lisez, les raisons pour lesquelles vous lisez, etc. : racontez tout ! Sur quel format lisez-vous ? Est-ce que vous vous intéressez à votre vitesse de lecture ? Chercheriez-vous à l'améliorer ? Dans quelles conditions est-ce que vous lisez ? À tête déjà reposée ? Ou la lecture elle-même peut vous apaiser ? Chez vous ? Dans les transports ? En pleine nature ? À la bibliothèque ? Entouré ? ou seul comme le cap'taine Picard ? Est-ce que vous avez une pratique de lecteur différente entre les romans, théâtre, poésie, etc. et les essais, textes scientifiques, de sciences humaines, etc. ? Si oui, pensez-vous que ce soit du fait d'un passé ou présent d'étudiant ? Et si vous lisez ce genre de livres sans avoir eu le conditionnement universitaire, avez-vous l'impression que vous lisez différemment ? Et est-ce que vous trouvez qu'en tant qu'écrivains, vous lisez différemment ? Vous repérez vite la chose intéressante à réutiliser dans les romans ? envisagez de reprendre des idées ou thèmes dans les livres d'histoire, de socio, de philo, etc. qui méritent une place de choix dans votre prochain roman ? Voilà le tout plein de sujets liés à la pratique de la lecture que j'aimerais explorer avec vous…
C'est pour la CIA ?


Dernière édition par Elma_ le Dim 24 Jan 2016 - 10:37, édité 1 fois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6020
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  IStandWithPalestine<3
   Date d'inscription  :  18/09/2008
    
                         
Pandémonium  /  Iphigénie in a bottle


Je pratique la lecture en club. Cool
http://lenuageetlecendrier.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je suis un chat je ne lis donc pas, mais j'aime me coucher sur les livres que mes humains tentent désespérément de lire, c'est si bon de lire dans leurs yeux cet éclair merveilleux d'un désespoir fugace, d'une frustration soudaine. Je les prive de cette culture qui devrait les élever, ainsi ils restent à jamais mes esclaves et je peux continuer à les asservir en toute quiétude.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  348
   Âge  :  45
   Localisation  :  le corps : près de Limoges La tête : je sais plus où je l'ai mise...
   Date d'inscription  :  05/09/2015
    
                         
Tine  /  Tapage au bout de la nuit


La lecture I love you ... dès que je peux !
Au travail, au lieu d'aller à la cantine, je mange à la gamelle, un livre à la main (nourrir le corps et l'esprit en même temps Wink )
Dans une salle d'attente, le matin si je suis prête en avance, ou dans la voiture quand je vais chercher mes fils au sport...
Pour me détendre avant de dormir...
Et partout, quand je lis un livre passionnant que je ne peux plus lâcher I love you (ce qui m'est arrivé cette semaine)
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  20
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Il faut que je lise en direction de la Mecque.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5874
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Je sais comme je parle, et le Ciel voit mon cœur,
   Date d'inscription  :  03/01/2010
    
                         
Lo.mel  /  Correcteur apolitique pour Sputnik


Allons, un peu d'humour c'est bien, mais évitons de condamner tout de suite ce fil à la corbeille.

Il peut en ressortir des choses intéressantes.


Mon n'sorte de roman : Pionniers, tentative d'une Âme      :rain:


Recette pour faire un bon livre :
1) Écrivez un mauvais livre ;
2) Recopiez le contraire.

Spoiler:
 
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je lis un seul roman à la fois, pour ne pas mélanger les intrigues, les personnages.
J'étais un dévoreur de livre, oui, plus trop maintenant, à moins d'un coup de cœur, et encore. À bien y réfléchir, je lisais trop rapidement. Pas assez attentif. Je lisais sans me rendre compte des phrases, mon cerveau était occupé à imaginer les lieux, personnages, etc.
À cette époque, j'ai aussi remarqué un phénomène étrange. Parfois une phrase m'interpelle, je me mets à réfléchir (et donc je sors du bouquin), mais mes yeux continuent de lire et je tourne même les pages sans m'en rendre compte. Quand j'ai fini de rêvasser, je suis obligé de revenir en arrière.
Dans les transports, un peu le soir, parfois la journée chez moi. Mon frein à la lecture, c'est l'humeur. Quand j'suis joyeux, j'veux sortir, pas lire. Le mieux est que je sois d'humeur neutre, calme.
Maintenant, je lis 30-40minutes et basta.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Maspalio a écrit:
À cette époque, j'ai aussi remarqué un phénomène étrange. Parfois une phrase m'interpelle, je me mets à réfléchir (et donc je sors du bouquin), mais mes yeux continuent de lire et je tourne même les pages sans m'en rendre compte. Quand j'ai fini de rêvasser, je suis obligé de revenir en arrière.

Moi ça m'arrive tout le temps, je pense même à des trucs qui n'ont rien à voir avec le bouquin Laughing pale
 

 Comment les JE pratiquent-ils la lecture ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-