PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Un jour, je serai édité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  22
   Âge  :  37
   Pensée du jour  :  J'espère que la roue tourne va bientôt tourner...
   Date d'inscription  :  15/01/2016
    
                         
The Big Lebowski  /  Homme invisible


Bonjour à tous. Nouveau sur le forum, je souhaite partager ici mon expérience ou plutôt le parcours du combattant d'un écrivain en herbe. De l écriture en passant par les envois et jusqu'aux lettres de refus. Certains se reconnaîtrons peut être...

Pourquoi écrire ?

Commençons par le début (pas comme Georges Lucas si non  on comprend rien). Tout à commencé il y a 2 ans. Je venais de perdre mes dernières économies aux paris sportifs (défaite improbable de Chelsea à domicile en ligue de champions contre l'Atlético Madrid...) et je cherchais un moyen de me refaire. Au même moment je bouquine un Harry Potter et la c'est la révélation. C est vraiment mauvais et sans intérêt. Même Valérie Trierwiler écrit mieux. Assurément je peux mieux faire. C'est donc décidé je vais écrire un roman jeunesse et devenir millionnaire.

A qui faire lire son roman?

Pendant 2 ans je peaufine donc mon manuscrit. Je sais c'est long mais j'ai une femme, un enfant en bas âge, un chien et un poisson rouge.
Premier problème, à qui faire lire mon chef d'oeuvre pour avoir un avis objectif. Les copains du foot ? Ils sont tous artisans  et on parle uniquement bagnoles et gonzesses. Ils comprendront pas et en plus ils vont surement se foutre de moi. Je décide  donc leur cacher cette passion honteuse et de me tourner vers mes parents.

Ma mère adore. Ancienne instit, elle est peut être sincère. Mon père ancien policier et rugbyman adore aussi. Du coup je commence à avoir des doutes sur l objectivité des mes parents. Mais je décide de faire partager mon talent au monde entier.

A qui envoyer le manuscrit?

Quelles maisons d'édition ? Il faudrait étudier les lignes éditoriales pour être sûr que mon manuscrit corresponde. Trop long, ben oui je suis assez feignant. Du coup de je décide de soumettre mon manuscrit à toutes les maisons d'éditions qui acceptent les envois par mail sans me soucier de la ligne éditoriale. Bien évidemment je dois être le seul ici à avoir procéder de la sorte... J effectue donc ces envois le 30 septembre 2015(Gallimard, Gulf Stream, Scrinéo...). Deux semaine après, j'envoie un exemplaire papier à la collection Pépix des éditions Sarbacanne. Je sais pas trop pourquoi mais j'aime bien cette collection.

Les réponses (enfin, les refus...)

Vu les délais, je me gave de pâté aux piments d'Espelette pour me préparer à une longue hibernation. Et la Stupéfaction! Stupeur mais pas tremblements... Dès le 1er octobre je reçois un mail de la directrice éditoriale de Gulf Stream qui m’annonce que mon roman passe en comité de lecture et que j'aurai une réponse d'ici à 4 à 6 semaines ! Je suis chamboulé (c'est surement le pâté) car cette maison est réputée pour mettre de longs mois à répondre. De plus, il est bien spécifié sur leur site qu'ils n'envoient pas d'accusé de réception. Ils ont donc surement été subjugués par mon livre ce que confirmera la décision finale du comité de lecture. Mon immense talent a fait mouche en seulement une journée. Je m'imagine déjà quitter femme, enfant et animaux pour les soirées coke et champagne du showbiz. Bref tout ce pour quoi j'écris...

Malheureusement le délai s'écoule et je n'ai plus de nouvelles. Le doute s'installe en même temps que l'année 2015 se termine. Entre temps j'ai eu un mail du directeur de la collection Pépix (Sarbacanne) qui m'annonce un délai de réponse de 3 mois (mi janvier). L'année 2016 commence et je sombre dans la déprime : je regarde tous les soirs Dirty Dancing en m’empiffrant de glace.

Finalement je me ressaisi et je relance Pépix et Gulfstream le samedi 9 janvier 2016.
Miracle ! Dès le lundi matin je reçois 2 mails. Un de Pépix m’annonçant une réponse ce vendredi ! Un autre de Gulf stream m’annonçant que la décision n'est toujours pas prise. L'espoir renaît et une longue semaine d'attente s’annonce.

Le vendredi fatidique (aujourd'hui) arrive enfin. Fébrile et moite je consulte mon smartphone environ toutes les 5 secondes.
A 11h la sentence tombe et le monde s'écroule. Je reçois un mail standard de refus de Pépix! J'avale 2 kinder bueno et je renvoie un mail pour avoir leurs motivations. Très sympa, le directeur de la collection me répond dans la foulée. A propos de mon manuscrit : "un vrai sens du récit, un ton vif et alerte..." Rien n'est perdu. J'avale un paquet entier de frosties pour reprendre du poil de la bête et j'envoie un mail à la Directrice de Gulfstream. Je lui demande des précisions sur le passage en comité de lecture de mon manuscrit ? Est ce la procédure ordinaire pour tous les manuscrits reçus ? Elle me répond dans la foulée que mon manuscrit passe en comité de lecture car il a retenu son attention.

Bon, finalement le bilan de ces 3 premiers mois n'est pas si négatif même si j n'ai pas reçu de nouvelles de mes autres envois.
Entre attentes, déceptions et espoirs, une expression me vient à l'esprit : ascenseur émotionnel.
Donc la je ne sais pas trop quoi faire : attendre la réponse de GULF STREAM, procéder à de nouveaux envois...
Je vous tiendrai au courant et n'hésitez pas à témoigner si vous vous retrouvez dans mon parcours.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  276
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  28/04/2014
    
                         
Guetz64  /  Autostoppeur galactique


Reste optimiste ça finira par payer !
Au fait... ta façon de relater les faits m'a fait rire ^^
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  145
   Âge  :  38
   Date d'inscription  :  08/01/2016
    
                         
Rapsatriani  /  Barge de Radetzky


En tout cas j'adore la façon dont tu en parles Smile

J'en suis toujours à la phase envois et prospection...Le monde de l'érotisme est quelque peu limité en édition, mais bon, je m'accroche comme toi à un espoir de pouvoir très vite jongler entre filles de joies, rails de coke et champagne....Non en fait ce sera ma femme, ma femme et encore ma femme, à la place de la coke , sucre glace, et en guise de champagne...Ben champagne quoi !!!!

J'attends cependant avec impatience les refus.......avec ou pas les motivations qui vont avec....mais déjà c'est un grand pas en avant que de vouloir être édité, de mon côté je ne le fais point pour la grande vie de château car, comme beaucoup le savent, vivre de son écriture est une chose rare voir même impossible . Mais le simple fait d'apporter une reconnaissance à son travail, de par une édition de la part d'un professionnel est quelque chose de très symbolique ( en tout cas pour moi ), me prouver que je ne suis pas si mauvais que cela Smile

Sinon je te souhaite bonne chance dans ton parcours au combien périlleux qu'est ce monde de l'édition Smile

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  90
   Âge  :  117
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  "Rembrandt a peint 700 toiles... dont 3000 sont encore en circulation.” Wilhelm Bode
   Date d'inscription  :  25/05/2014
    
                         
Padi  /  Pippin le Bref


Excellent récit des déboires rencontrés. J'ai beaucoup apprécié ce récit que nous n'aurions pas pu lire si ton manuscrit sur le lancer de la tomme de Savoie dans les joutes médiévales avait tout de suite été accepté.
Zut! Voilà que je me rends compte que j'ai dévoilé l'intrigue.
http://patrickdim.canalblog.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6693
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Rien de pire que se sentir en trop
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Beaucoup aimé ta façon de raconter, moi aussi.

Au moins, tu ne perds pas courage. C'est bien.

Bonne chance !
http://scriptorium2.canalblog.com
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  17
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  19/12/2014
    
                         
Dazim  /  Homme invisible


salut,

tu peux nous en dire plus sur ton manuscrit ou tu préfère rester "discret"

et aucune réponse de gallimard?

Courage
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3819
   Âge  :  36
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  Sang-Chaud Panza


Bienvenue à toi ! 

Je suis la personne que tu vas prochainement détester.  Révolution

J'ai vu que tu avais fait ta présentation comme recommandé. J'aurais aimé que tu pousses ton sens du devoir jusqu'à lire les règles de la présente section dans laquelle d'ailleurs je transfère ton topic. Règles qui disent en substance qu'il faut atteindre 100 messages avant de parler de ses aléas éditoriaux. Qui donnent aussi quelques repères pour présenter lesdits aléas. 

Je te laisse méditer là-dessus, et je verrouille en attendant que tu atteignes la limite légale, qui semble souvent élevée au profane mais ne l'est pas tant que ça. Quelques pistes de distraction ici.

Contacte-moi par mp quand tout sera propre en ordre, comme on dit par chez moi.


 

 Un jour, je serai édité

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Itinéraires éditoriaux-