PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Quel titre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  127
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  22/12/2015
    
                         
Indeegone  /  Barge de Radetzky


Trouver un titre, toute une affaire, que cela soit pour un roman ou autre... Alors je me demandais : comment faites-vous pour trouver vos titres ? Qu'est-ce qui, selon vous, est indispensable, et qui permet de retenir, voire d'aimer un titre ? Comment envisagez-vous un titre ? Je veux dire : est-ce la base de la rédaction, l'élément indispensable pour commencer à écrire, ou bien la dernière chose que vous faites, qui apparaît alors comme la note finale de votre écrit ?

Pour ma part, cela symbolise un aboutissement : c'est sans doute la raison pour laquelle je n'en trouve jamais, puisque je ne parviens jamais à finir quelque chose... Voilà, j'aimerais bien connaître votre avis sur la question !

Sur ce, bonne journée/soirée/nuit ! Wink
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7308
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Excellente question.

Pour ma part, j'ai toujours beaucoup de mal à trouver un titre... Même une fois que le texte est terminé.
Parfois je finis le texte sans avoir la moindre idée là-dessus.
Parfois je me trouve avec un ou des titres plus ou moins imparfaits, voire un peu aléatoires.
Pour enregistrer sur mon ordi et poster sur JE, j'ai des "titres provisoires" par nécessité technique. Comme ils sont choisis sur un élément fort de l'histoire, il est déjà arrivé qu'un tel titre soit promu "définitif".
Dans tous les cas, l'absence de titre ne me gêne pas pour avancer le texte lui-même.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1212
   Âge  :  26
   Localisation  :  Sous l'éclipse
   Pensée du jour  :  A hunter is a hunter, even in a dream...
   Date d'inscription  :  08/12/2015
    
                         
Nordgia  /  No fun allowed


Le titre est très important, déjà car ce sont les premiers mots que lira le lecteur, mais aussi car il doit cristalliser pas mal de choses. Un bon titre pour moi, de livre comme de chapitre, doit susciter le mystère, l'attrait du lecteur, sans pour autant lui révéler un élément clef de l'histoire. Souvent mes titres sont difficiles à cerner voire incompréhensibles avant d'avoir lu le texte pour lequel ils font l'ouverture. J'aime bien aussi quand la situation le permet mettre un titre à double-sens: banal dans la formulation mais dont le sens véritable n'est révélé qu'à la fin du chapitre. Un titre doit toujours donner une indication. Par exemple, si tu écris une histoire avec plusieurs personnages principaux, mais dont le titre se réfère à un personnage plutôt secondaire à première vue, c'est que peut-être tout tourne autour de ce dernier et que son rôle transparent au début, va croître au fil du récit. Dans ce cas de figure, c'est bien plus légitime que d'avoir choisi pour titre le nom d'un personnage principal. Après, ça peut être tout, un titre: un nom de personnage, un lieu, une date, un nombre, un objet et j'en passe ! Ca dépend des genre aussi j'imagine. Dans l'horreur, on aura plus tendance à se focaliser sur l'antagoniste capable de susciter la peur: Ça de S.King ou L'Abomination de Dunwich de H.P. Lovecraft.
Ent out cas, je les choisis toujours avec beaucoup de soin, tout comme les noms de personnages et de lieux. Même des éléments qui peuvent paraître complètement absurdes tellement ils sont bien cachés, je me dis que même si 90% du lectorat passe à côté, y'en a toujours pour dénicher ces indices. Personne n'a le même niveau de lecture et c'est bien je trouve de superposer soi-même plusieurs niveaux d'écriture. :Electricité:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  23
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Le titre d'un écrit quel qu’il soit me parait extrêmement important. Il est tout de même la première chose que lit le lecteur ; c'est l'accroche... Le petit truc qui fera qu'un lecteur sera intéressé ou non par l'histoire.

Personnellement, il m'arrive de sécher sur certains titres mais en règle générale, je trouve xD

Sinon, il m'est inconcevable de commencer à écrire sans avoir un titre. Je dis bien, UN titre et non, LE titre. Car souvent, à mesure de ma progression dans mon écrit, je le modifie, le retravaille ou le change carrément.
Après, j'ai un stock de belles expression qui m'est venu lors de l'écriture et que je ressors pour des titres futurs.

Si tu veux savoir comment on peut trouver des titres, j'ai quelques petits trucs :
- tu peux choisir comme titre une métaphore filée qui suit ton roman tout le long de sa progression...
- tu peux également, choisir un mot ou une expression récurrente de ton roman...
- tu peux aussi, choisir le dernier mot de ton roman comme titre...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7308
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


N'utiliserais-tu pas ce titre de départ comme fil conducteur de la narration ?
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2769
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


D'une manière générale, il faut savoir que si tu choisis de chercher un éditeur, il est possible qu'on te demande de changer ton titre pour qu'il soit plus "vendeur".

Donc si tu envisages cette voix, ne te prends pas trop la tête sur un titre qui sera peut-être amené à être modifié.
http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1670
   Âge  :  50
   Localisation  :  entre le néant et la vallée des rêves
   Pensée du jour  :  La vie est un gigantesque compte à rebours qui démarre à notre naissance et se termine à notre mort.
   Date d'inscription  :  07/04/2015
    
                         
Sunpatty  /  Fiancée roide


Pour moi les titres viennent parfois facilement, d'autres fois difficilement. 
"Pour les vilipendes du Sendris " Le titre m'est venu comme ça. Un jour je me suis levée en me disant ces mots. 
Pourquoi? Mystères.Je n'avais même pas encore l'idée de l'histoire...
Comme quoi parfois...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  127
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  22/12/2015
    
                         
Indeegone  /  Barge de Radetzky


Writer a écrit:
Sinon, il m'est inconcevable de commencer à écrire sans avoir un titre. Je dis bien, UN titre et non, LE titre. Car souvent, à mesure de ma progression dans mon écrit, je le modifie, le retravaille ou le change carrément.
Après, j'ai un stock de belles expression qui m'est venu lors de l'écriture et que je ressors pour des titres futurs.

Si tu veux savoir comment on peut trouver des titres, j'ai quelques petits trucs :
- tu peux choisir comme titre une métaphore filée qui suit ton roman tout le long de sa progression...
- tu peux également, choisir un mot ou une expression récurrente de ton roman...
- tu peux aussi, choisir le dernier mot de ton roman comme titre...

A vrai dire, je ne posais pas la question pour moi, mais simplement pour connaître l'avis d'autres personnes qui aiment écrire ^^ Mais ce sont de bonnes idées, alors merci :p
Je comprends le fait qu'on puisse avoir besoin d'un titre ; en revanche, pourquoi tu rattaches-tu autant à un titre que tu modifieras ? Tu connais quand même ton histoire, tu sais quels éléments tu dois aborder, ce n'est pas ton titre qui te le diras !

Sunpatty a écrit:
"Pour les vilipendes du Sendris " Le titre m'est venu comme ça. Un jour je me suis levée en me disant ces mots.
Pourquoi? Mystères.Je n'avais même pas encore l'idée de l'histoire...
Comme quoi parfois...

Ah, je n'ai rien dit XD

Séléné.C a écrit:
N'utiliserais-tu pas ce titre de départ comme fil conducteur de la narration ?

C'est ce que tu fais ?

Mikaroman a écrit:
D'une manière générale, il faut savoir que si tu choisis de chercher un éditeur, il est possible qu'on te demande de changer ton titre pour qu'il soit plus "vendeur".

Donc si tu envisages cette voix, ne te prends pas trop la tête sur un titre qui sera peut-être amené à être modifié.

Oh nooon, loin de moi cette prétention. Comme je l'ai dit, je m'intéressais juste à la conception que chacun a de l'écriture, comment chacun envisage la façon d'écrire, etc., et ça passe notamment par le titre ^^
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7308
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Citation :
Séléné.C a écrit:
N'utiliserais-tu pas ce titre de départ comme fil conducteur de la narration ?

C'est ce que tu fais ?
Oui et non, parce que le "titre provisoire" ou "nom de fichier" de mes histoires, s'il est choisi parmi les éléments importants de la narration, ne résume pas toujours le fil directeur.
Quelquefois, c'est juste un nom de personnage, ou deux accolés ensemble. D'autres fois, c'est un objet marquant, ou bien le lieu.
Un nom de fichier a tout à gagner à être court, mais je fais parfois des titres à rallonge.
Quant à l'écriture, comme je l'ai dit plus haut, je me passe très bien de titre. J'ai l'idée de base en tête, ou les idées de base, et ça me suffit.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  23
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Indeegone a écrit:
en revanche, pourquoi tu rattaches-tu autant à un titre que tu modifieras ?
Parce que je suis une psychopathe et aussi une cartésienne dans l'âme. Sans déconner, je reste très carré et ne pas avoir de titre me stresse ^^
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  34
   Localisation  :  Là où je veux
   Date d'inscription  :  21/12/2015
    
                         
William Tuathal  /  Homme invisible


Perso j'aime bien le titre mystérieux qui n'est qu'une annonce du point central. Quand je dis mystérieux, ça ne veut pas dire cliché dans le sens où on met un titre étrange pour en mettre un. Non!!!
Pour le roman que j'écris, le titre du premier tome désigne un personnage que le lecteur ne va pas tout de suite associé. Et pourtant ce personnage est bien là, présent, il se glisse invisiblement aux yeux du lecteur et sa destiné est d'une importance capitale alors qu'il n'est pas le héros, mais un déclencheur de plusieurs événements en série.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  136
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  09/08/2016
    
                         
Richard-James  /  Barge de Radetzky


Le titre, en plus de la couverture du bouquin (et du nom de l'auteur s'il est connu), est effectivement l'élément qui attire l'oeil du futur lecteur. Si je me lance à l'aveuglette dans une bibliothèque à la recherche d'un bouquin il faut que le titre m'interpelle et c'est après que je jette un coup d'oeil à la quatrième de couverture qui confirme ou infirme ma première impression.
Je ne suis pas très fan des titres trop mystérieux et j'aime rapidement savoir où je mets les pieds. Pour le titre de mon premier roman j'en ai assez bavé. Au fur et à mesure que j'ai écrit le titre s'est finalement imposé à moi. À la base j'étais parti sur Gay's Anatomy. Référence à Gray's Anatomy pour le bouquin d'anatomie vu que le personnage principal est infirmier et parle à la première personne, mais aussi à Grey's Anatomy puisque j'affectionne particulièrement l'univers soap de Shonda Rhimes. Le problème avec un titre pareil c'est que : 1, le lecteur pense forcément à Grey's et on ne sait pas trop où veut en venir l'auteur, et 2, l'utilisation du mot "gay" risque de cantonner le bouquin à une simple orientation sexuelle, ce qui n'est absolument pas le cas puisque la sexualité du personnage n'est pas l'élément central du bouquin. J'ai donc cherché à "connaitre" davantage mon bouquin pour savoir vraiment où j'allais. Et de fil en aiguille, après de longs remaniements est né My life is a tv drama.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  25
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  31/07/2016
    
                         
Glitched  /  Petit chose


Ah voilà une question qui mérite d'être posée. Personnellement j'ai un rituel, je donne toujours un titre provisoire à toutes mes histoires, histoire de ne pas me prendre la tête avec un titre, je m'amuse à donner comme titre provisoire le nom de "Projet + nom amusant". En gros je donne un nom un peu caricatural. Par exemple j'ai écris une histoire sur la guerre d'Algérie et pendant un moment mon histoire à portée le nom de "Projet Couscous Wars" (rien de raciste de ma part hein, mon père est maghrébin, j'ai juste un humour limite), puis au final j'ai donné un vrai titre.

Pour le trouver je me suis penché sur ce qui est l'âme de mon histoire, ce qui était au cœur du débat moral, de fil en aiguille, puisque mon histoire se penche sur une guerre entre deux pays très proche, où je fais combattre deux frères dans chaque camp et où j'ai mis l'accent sur le fait que les algériens tuaient des algériens et les français des français, mon histoire se nomme "La Guerre fratricide", parce que c'est le sens premier du débat moral. Un titre doit cristalliser avant tout le débat moral, ou l'intrigue, avant d'être mystérieux ou de faire un bon mot, ces derniers sont des artifices, certains des livres les plus connus ou les plus appréciés ont des titres simples, mais ils sont si bien liés au cœur du livre qu'ils sonnent comme une évidence.

Perso, j'ai du mal avec les titre qui forcent, qui veulent se la jouer, mais bon c'est juste mon avis.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  608
   Âge  :  38
   Localisation  :  Quelque part, dans ma tête...
   Pensée du jour  :  Euh...
   Date d'inscription  :  11/03/2016
    
                         
Lily M  /  Hé ! Makarénine


Je n'ai jamais vraiment cherché à trouver un titre, j'attends que ça vient, un peu comme pour trouver un nom à mes personnages. Parfois, c'est une évidence, et d'autres fois absolument pas, alors je donne un prénom bidon pris au hasard en attendant que le vrai prénom apparaisse.
http://www.inmybookworld.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  156
   Âge  :  25
   Localisation  :  Los Angeles
   Date d'inscription  :  09/04/2016
    
                         
baptiste.p  /  Tycho l'homoncule


Personnellement mon titre est venu tout seul. Bien avant l'écriture de premier tome. C'était comme une évidence Smile Après ça ne sera surement pas comme ça tout le temps.
D'ailleurs pour le 2ème tome, j'ai dû réfléchir un peu plus...
http://rosemcgowanofficial.com
 

 Quel titre ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-