PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant
 

 quels sont vos critères de choix pour acheter un livre, lire un auteur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  80
   Âge  :  54
   Localisation  :  gunstett bas-rhin france
   Pensée du jour  :  la franchise dérange, l'hypocrisie arrange
   Date d'inscription  :  17/10/2015
    
                         
benoit_vogel  /  Pippin le Bref


bonsoir chers amis,
tous les ans des milliers de livres nouveaux paraissent,
tous les ans de nombreux nouveaux auteurs apparaissent,
alors lorsque les lecteurs achètent un livre, lisent un auteur, quels sont leurs critères ?
pourquoi celui-ci et pas celui-là ?
que doit faire un auteur pour arriver à vendre son livre selon vous ?
en quoi un livre est-il passionnant et pas un autre ?

Toutes ces questions se rejoignent, merci pour vos réponses ! Benoît ! Very Happy


http://edilivre.com/les-gays-a-la-campagne-c-est-des-heteros-ben
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  80
   Âge  :  54
   Localisation  :  gunstett bas-rhin france
   Pensée du jour  :  la franchise dérange, l'hypocrisie arrange
   Date d'inscription  :  17/10/2015
    
                         
benoit_vogel  /  Pippin le Bref


je continue, des critères j'en vois :
le prix du livre, le nombre de pages, la couverture, le nom de l'auteur, le synopsis (résumé du livre),

et vous quels sont vos critères de sélection lorsque vous achetez un livre ? merci pour vos réponses ! cordialement Benoît ! Very Happy
http://edilivre.com/les-gays-a-la-campagne-c-est-des-heteros-ben
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2771
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


La couverture (recto verso) et les avis d'autres lecteurs
http://romainmikam.free.fr/ En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1732
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Notre père qui êtes aux cieux restez-y.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Jezebeth  /  Fiancée roide


Critère suprême pour moi : la police, taille d'écriture ; la propreté, la lisibilité et l'esthétique de l'édition.
Et sinon, la couverture. Le prix peut être un obstacle, mais ce n'est pas un critère.

Je pense que ce n'est pas à l'auteur de vendre son livre. C'est à l'éditeur et aux distributeurs. Même si l'auteur vend son livre en ce sens qu'il l'a écrit et que son style aussi peut être un critère.

Quant au contenu, je lis de tout, vraiment.

Je n'achète jamais, jamais, jamais au nom. Un livre est passionnant en ce qu'il brille. Pour me plaire, il n'a pas cette contrainte d'incarner un style propre, une expérimentation, voire une innovation ; il doit résonner en moi, simplement, et me porter. Qu'il ait un sens que je ne peux expliquer, sur lequel je ne peux mettre de mots.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6019
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  IStandWithPalestine<3
   Date d'inscription  :  18/09/2008
    
                         
Pandémonium  /  Iphigénie in a bottle


Les avis de mes amis. (JE, senscritique.com)
L'éditeur.
http://lenuageetlecendrier.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  80
   Âge  :  54
   Localisation  :  gunstett bas-rhin france
   Pensée du jour  :  la franchise dérange, l'hypocrisie arrange
   Date d'inscription  :  17/10/2015
    
                         
benoit_vogel  /  Pippin le Bref


Jezebeth a écrit:
Critère suprême pour moi : la police, taille d'écriture ; la propreté, la lisibilité et l'esthétique de l'édition.
Et sinon, la couverture. Le prix peut être un obstacle, mais ce n'est pas un critère.

Je pense que ce n'est pas à l'auteur de vendre son livre. C'est à l'éditeur et aux distributeurs. Même si l'auteur vend son livre en ce sens qu'il l'a écrit et que son style aussi peut être un critère.

Quant au contenu, je lis de tout, vraiment.

Je n'achète jamais, jamais, jamais au nom. Un livre est passionnant en ce qu'il brille. Pour me plaire, il n'a pas cette contrainte d'incarner un style propre, une expérimentation, voire une innovation ; il doit résonner en moi, simplement, et me porter. Qu'il ait un sens que je ne peux expliquer, sur lequel je ne peux mettre de mots.
bonsoir jezebeth, l'éditeur prend en charge l'impression, la fabrication du livre mais habituellement ou dans la majorité des cas c'est à l'auteur de promouvoir son ouvrage, de faire les démarches.
http://edilivre.com/les-gays-a-la-campagne-c-est-des-heteros-ben
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1732
   Âge  :  22
   Pensée du jour  :  Notre père qui êtes aux cieux restez-y.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Jezebeth  /  Fiancée roide


Hum, eh bien, peut-être voulais-je aussi souligner une réalité, certes pesante, mais une réalité quand même : lorsque je vais en librairie, je ne tombe presque exclusivement que sur des Gallimard, Albin Michel, Grasset etc. Si c'est aux auteurs des petites maisons d'édition de faire leur promotion par eux-mêmes, toujours est-il que cela ne semble pas être bien fructueux... Du moins, très loin de l'échelle nationale.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4032
   Âge  :  37
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  L'ivre de la jungle


Citation :
bonsoir jezebeth, l'éditeur prend en charge l'impression, la fabrication du livre mais habituellement ou dans la majorité des cas c'est à l'auteur de promouvoir son ouvrage, de faire les démarches.

Non, pas pour un éditeur à compte d'éditeur. Par contrat, il s'engage à tout mettre en oeuvre pour promouvoir le livre. Après, évidemment, il fait selon les moyens dont il dispose, et souvent, s'il est petit, l'auteur doit mettre la main à la pâte. Mais c'est d'abord le travail de l'éditeur (qui paie avantageusement pour cela un diffuseur et un distributeur).


 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3818
   Âge  :  45
   Date d'inscription  :  15/04/2013
    
                         
Asyne  /  Sang-Chaud Panza


la couverture et le titre me font tourner le livre pour lire le 4eme de couverture.

Le nom d'auteur m'importe peu, faut que j'accroche à ce petit résumé qui donne envie d'acheter le bouquin pour en découvrir plus.

Sinon du même avis que Jezebeth et Coline concernant ce que je trouve en librairie/Magasin et concernant le boulot de l'éditeur.
https://ksangil.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  747
   Âge  :  28
   Pensée du jour  :  Pantagruélisme : vous entendez que c'est certaine gaieté d'esprit confite en mépris des choses fortuites
   Date d'inscription  :  01/08/2015
    
                         
Nedjma  /  Blanchisseur de campagnes


Souvent l'auteur si je le connais, les critiques que j'ai pu entendre à la radio ou par des connaissances, la couverture dans une moindre mesure. Parfois l'éditeur.
Ensuite il faut évidemment le lire pour se faire une vraie opinion Smile
En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  177
   Âge  :  25
   Localisation  :  Lecco
   Date d'inscription  :  10/07/2015
    
                         
Pudding Aubacon  /  Tycho l'homoncule


Pour ma part, je remarque que depuis quelques temps, je saute d'un siècle et d'un style à l'autre. Ça ne me gêne vraiment pas : dès lors que je trouve une certaine qualité et de la finesse, je me laisse aller.

Du coup, j'ai aussi du mal à me lancer avec des auteurs qui ne soient pas reconnus, des vieux de la vieille quoi. Quelques découvertes, parfois tardives, en discutant avec des gens que je connais qui ont un goût sûr. Récemment, j'ai comblé par exemple mon trou de culture concernant des auteurs un peu plus contemporains, comme Modiano, Baricco, etc. Agréable découverte, par ma prof de français en prépa, il y a trois ans, de Carole Martinez. Des contes contemporains.

Pour ce qui est des critères, j'ai des préférences pour les éditions proportionnées pour aérer le texte. Pocket me fatigue, Folio j'apprécie, La Pléiade ou quelques (très) vieilles éditions de classiques aussi. Je ne choisis jamais par rapport à la couverture, encore moins au résumé.

Pour revenir à la question que tu as soulevée sur l'auteur et la vente de ses ouvrages : indépendamment du contrat que tu formes avec ton éditeur, je pense que tu n'écris pas pour vendre. L'impulsion ne vient pas de là. Une fois que tu as un poupon tout beau tout lisse, rien ne t'empêche de le partager avec le reste de l'humanité, mais l'acte d'écriture ne doit pas être subordonné à un public. On ne subordonne le public qui nous correspond qu'une fois l'oeuvre couchée sur le papier.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  129
   Âge  :  33
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  27/10/2014
    
                         
Lysere  /  Barge de Radetzky


Pour ma part, ce qui va me faire acheter un livre, c'est d'abord une interrogation. Le titre m'interpellera-t-il ou pas.
Si le titre m'interpelle, je passe à la quatrième de couverture. Le résumé raconte-t-il toute l'intrigue comme beaucoup le font aujourd'hui à mon plus grand désarroi... Dans le cas où la quatrième de couv a suffisamment retenu mon attention, je vais regarder le reste (typo, premières pages, type de papier, la couverture) le prix restera un détail pouvant faire obstacle temporairement, mais jamais définitivement à l'achat d'un bouquin.
Donc, si je résume pour ma pomme, l'achat d'un livre c'est :
1 - Le titre m'intrigue-t-il ou me plaît-il ?
2 - Le résumé ne résume-t-il pas TOUT le livre ?
3 - L'intérieur, les premiers phrasés, le style de l'auteur, la qualité du papier et de l'impression en général.
4 - Le reste.

Je n'achète jamais aveuglément sur la confiance d'un grand nom ou d'un soi-disant grand éditeur, j'aime bien découvrir des ouvrages rares souvent peu mis en avant et qui sortent un peu des sentiers battus.
http://lysere.eu
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  23
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Personnellement, pour qu'un livre s'impose à moi il faut que le titre et la première de couverture me plaisent. Une image, un dessin, une photo qui attirent l’œil. J'avoue que c'est parfois trompeur mais le visuel est la première relation que l'on a avec le livre. Idem pour le titre !

Après, il vient le résumé puis chose plus surprenante, la première phrase du livre. Je trouve qu'elle donne le ton et on sait à quoi s'attendre. Plus elle est surprenante, déroutante, plus je suis certaine de passer un bon moment avec l'ouvrage.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3147
   Âge  :  105
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Didon de la farce


Nedjma a écrit:
Souvent l'auteur si je le connais, les critiques que j'ai pu entendre à la radio ou par des connaissances, la couverture dans une moindre mesure. Parfois l'éditeur.
Ensuite il faut évidemment le lire pour se faire une vraie opinion

Tout comme Nedjma. L'auteur est très important pour moi (l'éditeur pas trop, en revanche). J'écoute aussi beaucoup les émissions de radio qui parlent de livres, mais je suis également attentive aux critiques dans la presse ou sur les blogs.
La couverture ou le résumé de 4ème n'ont à peu près aucun effet sur mon choix, ou alors de manière très exceptionnelle (une visite en librairie => une couverture qui capte mon regard => une 4ème qui me plaît... mais même dans ce cas, j'irai en général d'abord faire une recherche sur le net avant de revenir acheter le bouquin, si je ne connais pas l'auteur.)
http://alice-adenot-meyer.blogspot.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  58
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Pensée du jour  :  Paint it black
   Date d'inscription  :  28/10/2015
    
                         
Kuro  /  Clochard céleste


Même chose qu'Asyne en ce qui me concerne : le titre, la couverture, et surtout, la 4ème de couverture pour voir de quoi ça parle. Si j'accroche au synopsis, je feuillette un peu le livre au hasard/je lis une page/la première page. Si c'est concluant je prends!
Malheureusement la plupart des livres ne passent pas le test du synopsis... c'est souvent d'ailleurs une grosse déception, le texte est soit trop obscur, soit beaucoup trop évasif. Pourtant il m'est arrivé d'acheter des livres sans lire ces fameux synopsis, et de beaucoup les apprécier... Et quand je découvre le fameux petit texte, je me fais souvent la réflexion que, si j'avais du me baser là-dessus pour l'acheter, je ne l'aurais pas fait.
Je ne sais pas qui est à blâmer : qui doit rédiger la 4ème de couv? L'auteur ou l'éditeur?
http://zecarnevilcat.carbonmade.com
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 quels sont vos critères de choix pour acheter un livre, lire un auteur ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 4Aller à la page : 1, 2, 3, 4  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-