PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 

 Les fausses idées que vous aviez sur l'écriture...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1353
   Âge  :  20
   Localisation  :  Chaise !
   Pensée du jour  :  Chaos, Competition, Cooperation
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radis  /  Guacamole de radis rouges


Bonjour-soir...

En discutant avec Amélia, on s'est rendu compte que les écrivains ne savent généralement pas dans quoi ils s'embarquent quand ils commencent un projet. Surtout les "jeunes", ceux qui font leurs premiers pas dans l'écriture. Il y a un tas de choses qu'on ne dit pas aux écrivains en herbe, et donc du coup, avant d'entrer durablement dans le monde de l'écriture, et de s'inscrire sur JE, ils ont un tas d'idées, de fantasmes...
Et donc on s'est dit que ce serait sympa de faire un topic sur les fausses idées que vous aviez avant que JE ne les brise tendrement I love you
On pensait surtout aux romanciers, mais j'ai hâte de voir des réactions de novelistes et de poètes... Very Happy
Je commence :
Avant de venir sur JE, je croyais qu'on écrivait une fois une histoire, et que c'était fini, que c'était prêt à publier. Mais ça, c'était avant. Cool
Avant, je croyais que les romans s'écrivaient en quelques mois seulement, et je m'étais même dit "moi, je m'engagerai jamais dans un projet de plusieurs années, j'ai pas le temps". J'étais jeune, et une autre personne, apparemment.
A vous !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1685
   Âge  :  21
   Localisation  :  Là.
   Pensée du jour  :  Notre père qui êtes aux cieux restez-y.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Jezebeth  /  Fiancée roide


C'est compliqué, en fait.
Je ne sais pas si j'avais une conception de l'écriture avant. Mais je ne pense pas. Je pense que j'aurais pensé (deal with it :mrgreen:) que ça se faisait aussi d'un trait, avec des pouvoirs magiques ou je ne sais trop quoi d'autre. Je n'y ai jamais pensé avant de m'y mettre moi-même, en fait, vers l'âge de 14 ans, quand je m'y suis senti autorisé.
Je pense aussi que j'ai encore beaucoup de fausses idées sur l'écriture...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1406
   Âge  :  25
   Localisation  :  La deuxième étoile à droite, et tout droit jusqu'au matin
   Pensée du jour  :  "Tu es complètement fou, mais je t'aime beaucoup"
   Date d'inscription  :  12/06/2014
    
                         
Esmé  /  Roland curieux


Très bonne idée, ce topic !

De mon côté, je voyais le syndrome de la page blanche un peu comme un mythe qui ne se rencontrait que dans la fiction. Pour moi, si on planifiait bien son histoire avant de commencer à rédiger, c'était tout bon. Fallait juste de l'organisation.
Puis un jour, j'ai passé deux heures devant mon traitement de texte sans écrire le moindre mot, et ça a continué comme ça pendant deux moi et demi lol!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  321
   Âge  :  42
   Localisation  :  Un grand terrain de nulle part, avec de belles poignées d'argent.
   Pensée du jour  :  Double compte de Quod
   Date d'inscription  :  29/08/2014
    
                         
Serpenth  /  Tapage au bout de la nuit


Je vais prendre (un peu) le contre-pied du topic ; je n'avais pas vraiment de fausses idées, mais de vraies idées largement sous-estimées.

Avant d'attaquer la rédaction de mon premier roman, je me doutais qu'en venir à bout ne serait pas chose aisée, mais je ne m'attendais pas à un travail aussi titanesque.

Après, là où je rejoins Red-Scarf, c'est que je pensais également qu'une fois le mot "FIN" inscrit, on pouvait commencer à chercher un éditeur. Mon premier atelier de correction m'a prouvé le contraire :mrgreen:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1212
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  20/09/2013
    
                         
L'Elfe  /  « On le sait que t'es nyctalope »


Avant, je croyais que les corrections c'était juste les fautes d'orthographe qui restaient (EDIT : parce qu'on sait tous qu'on a écrit un chef d'oeuvre) .
Je croyais aussi qu'un style différent rendait le bouquin sympa et illustrait une montée en puissance des héroïnes (mouhahaha Laughing)

On se trompe quand on est jeune
:mrgreen:


Dernière édition par L'Elfe le Sam 1 Aoû 2015 - 11:41, édité 1 fois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2246
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Moi je croyais surtout aux postures et à l'egotrip mâtinées d'écriture sale. J'avais trop lu le vieux buk, les fante, safranko etc.

Je dis pas qu'ils m'ont rien apporté, ils ont été un palier nécessaire pour moi. Surtout dans le cas de Bukowski et John Fante, quand j'ai compris qu'ils ne se limitaient à l'image qu'on peut avoir d'eux de prime abord quand on commence à les adorer.

Du coup aujourd'hui je déteste les postures, surtout celle des écrivains losers géniaux et magnifiques, postures qu'on voit trop souvent revenir.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  80
   Âge  :  16
   Date d'inscription  :  06/10/2015
    
                         
max_krumbl  /  Pippin le Bref


Je pensais que c'était pas fatiguant :p
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  234
   Âge  :  51
   Localisation  :  Bayeux
   Date d'inscription  :  23/08/2015
    
                         
Marc Valcoric  /  Autostoppeur galactique


Je pensais l'écriture solitaire, meublant mes nuits et des parenthèses de journées, sans véritable retour, faisant et refaisant l'ouvrage, sans cesse, jamais satisfait ou l'étant parfois du "médiocre", et puis j'ai découvert JE depuis peu. Plus de retour constructif en deux mois que des dizaines d'années de textes envoyés, voire publiés sans critique pour m'améliorer.
http://retoursepia.wix.com/entre
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  997
   Âge  :  23
   Localisation  :  Gwendalavir
   Pensée du jour  :  "Les histoires ne relèvent pas les morts mais elles rendent leurs amours immortelles."
   Date d'inscription  :  19/01/2015
    
                         
AppleCokes  /  Pectine sauvage


Avant, je pensais que j'aurais le temps d'écrire.
Avant, je pensais que c'était facile et que j'allais tout le temps avoir l'inspiration.
Mais ça c'était avant de commencer à vraiment écrire Smile
http://applecokesread.blogspot.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  547
   Âge  :  23
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Avant de commencer l'écriture, franchement je ne sais pas si j'avais vraiment des idées préconçues à part peut-être de croire naïvement que je pourrais écrire en étant fatiguée, le soir avant de me coucher.

Malheureusement, j'écris le matin et cela grève encore mon nombre d'heures de sommeil xD
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1432
   Âge  :  25
   Localisation  :  Euh......... Un trou paumé je crois
   Pensée du jour  :  Je suis CUTE et JE le sais
   Date d'inscription  :  22/08/2011
    
                         
Hermès  /  Roland curieux


Avant de commencer l'écriture, je pensais qu'avoir une idée révolutionnaire allait être le nouveau best-seller. Jusqu'au jour, où on voit que tout le monde a une idée révolutionnaire.
Je pensais aussi, qu'un écrivain dormait, alors qu'en fait, le sommeil est un mythe pour l'écrivain.
Et je pensais également, qu'être écrivain c'était cool, juste à écrire, la page blanche ce n'est que dans les films, et en peu de temps on a un joli manuscrit. Au final, c'est l'horreur AAAHHHHHH pourquoi on écrit, on doit aimer le SM, c'est pas possible autrement Very Happy
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t40471-redaction-periple-in
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2989
   Âge  :  26
   Pensée du jour  :  "Who cares if it doesnt make sense as long as it works ?"
   Date d'inscription  :  30/01/2015
    
                         
Arkash  /  Roberto Bel-Agneau


C'est rigolo, je n'arrive pas à me souvenir de la moindre idée préconcue que j'avais avant de me mettre à écrire.... en même temps, j'ai écrit mon premier bouquin a sept ans et je n'ai jamais cessé depuis, donc je n'ai pas vraiment eu l'occasion de me faire des films sur le métier d'écrivain ! ^^

On va tout de même dire que j'écris avec moins de... fougue que quand j'étais gamin/ado... j'en ai rempli de ces bons vieux cahiers de 96 pages avant de découvrir un clavier d'ordi ! ^^ 
Gamin, il m'arrivait d'écrire bien 6 ou 7 histoires par an (et au stylo en plus... comment est-ce que je faisais ? Et comment est-ce que je faisais pour me lever à 7h pour aller en cours ? Aaah, c'était une autre époque). Maintenant, ça fait six ans que je suis sur le même texte ! 

Bon, bien sur ce n'est pas comparable : je suis beaucoup plus exigeant avec moi-même, mon récit est bien plus long et fleuve que tout ce que j'ai pu écrire par le passé et désormais je me relis (ce que je ne faisais jamais gamin/ado), mais quand même, je me rends tristement compte que j'écris (et que je lis) bien moins que dans le temps ! Sad
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5902
   Âge  :  25
   Localisation  :  Le front collé au bureau.
   Pensée du jour  :  Il est temps que le facteur se venge et mange les escaliers en papier.
   Date d'inscription  :  17/02/2007
    
                         
May  /  Amphigouri holistique


Je croyais que ce serait facile.


Explétif par principe.
http://fabriquetoi.tumblr.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1353
   Âge  :  20
   Localisation  :  Chaise !
   Pensée du jour  :  Chaos, Competition, Cooperation
   Date d'inscription  :  12/05/2012
    
                         
Radis  /  Guacamole de radis rouges


Moi je croyais - et encore naïvement aujourd'hui que quand on se posait pour écrire, on écrivait. Sauf que...procrastination. Sinon dans la même veine et qui a déjà été un peu dit sur le fil je crois, c'est que je pensais pouvoir écrire en me couchant, ou après une journée de travail. Sauf que, canapé, sieste.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  129
   Âge  :  33
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  27/10/2014
    
                         
Lysere  /  Barge de Radetzky


Je pensais que je pouvais écrire sans avoir besoin de rien ni de personne.
Au final, écrire, c'est partager un peu de soi, alors pour compenser, il faut lire, plus, encore plus, et se rendre compte que toutes nos expériences les plus infimes, y compris se brûler le matin avec son mug de café trop chaud en faisant rire ses gosses sont des éléments nourrissants. l'écriture ex-nihilio n'existe pas.
C'est beau les illusions, c'est encore plus beau quand elles volent en éclats.
Oscar Wilde disait avec beaucoup de sagesse : Qu'il faut s'appuyer le plus fort possible sur ses principes pour les faire tomber. Je trouve que ça résume bien.
http://lysere.eu
 

 Les fausses idées que vous aviez sur l'écriture...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-