PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Ecriture et émotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  56
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  28/07/2015
    
                         
Plume Légère  /  Clochard céleste


Bonjour,

je me permet de créer un topic histoire d'échanger avec vous sur les moments où vous écrivez...

Voilà personnellement, j'écris beaucoup plus et beaucoup plus facilement quand je suis triste, ou nostalgique ou déprimée... C'est assez frustrant. Il m'arrive d'écrire en dehors de ses périodes mais c'est assez rares ou alors il faut vraiment que je sois inspirée.

Et vous?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  39
   Âge  :  17
   Date d'inscription  :  26/07/2015
    
                         
Lapetitechipie  /  Petit chose


Voilà une réflexion intéressante !

Je me suis fixée un peu un rythme d'écriture, chaque jour, toujours à la même période. Cela, c'est plus pour les nouvelles. Cependant, il est vrai que lorsque déprime, mélancolie, nostalgie, viennent frapper à ma porte, j'écris dessus, ce qui me sert "d'antidépresseur" ! ça m'arrive souvent d'interrompre mes activités en cours et au diable le reste, pour me pencher sur ma feuille de papier et exprimer ce que je ressens.

Pour les poèmes, l'inspiration me gagne beaucoup plus, dans ce genre d'état là, teinté de tristesse.


Dernière édition par Lapetitechipie le Lun 10 Aoû 2015 - 14:10, édité 1 fois
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


En ce qui me concerne, j'ai commencé à écrire pour de bon (avant je n'avais fait que des bribes roman) l'année dernière suite à une grosse déprime.

J'ai l'impression, mais je peux me tromper, que ce sont les personnages qui m'ont donné envie d'écrire et de continuer à écrire : peut-être la construction de toute une foule d'autres moi idéalisés dans le roman, ou au contraire une foule de personnes autres dont j'arrivais à comprendre la psychologie et qui m'intéressaient et me permettaient de sortir d'un quotidien incompréhensible. Je ne sais pas.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2569
   Âge  :  19
   Pensée du jour  :  [citation de merde]
   Date d'inscription  :  25/10/2014
    
                         
Trench  /  Le bruit et la pudeur


Depuis quelques semaines je ne peux plus écrire sans être un peu défoncé.

C'est un thread intéressant sinon.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  321
   Âge  :  42
   Localisation  :  Un grand terrain de nulle part, avec de belles poignées d'argent.
   Pensée du jour  :  Double compte de Quod
   Date d'inscription  :  29/08/2014
    
                         
Serpenth  /  Tapage au bout de la nuit


Question intéressante en effet.

Quel est le lien de causalité ? Les histoires que j'écris ne brillent pas par leur optimisme (c'est le moins qu'on puisse dire) ; et j'ai besoin d'un certain état d'esprit pour arriver à écrire, du moins quelque chose que je juge satisfaisant.

Je m'aide aussi régulièrement avec des œuvres musicales issues d'un répertoire varié (du classique au métal le plus sombre et dur), pour arriver à atteindre cet état d'esprit.

A la relecture de certains de mes travaux, je me rends compte qu'il y a une sorte d’exutoire à l'exercice littéraire. Au moins un de mes "héros" ou personnages principaux est le reflet d'une partie de mon âme que je cherche à exorciser, et que je décortique et analyse pour la retranscrire sur le papier.

pfiouuuuuuuuuuuu
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Haha, j'écris généralement quand j'ai le temps ou bien quand une idée me traverse l'esprit et que je ne veux pas la laisser filer ! Very Happy Mais sinon, j'essaye en temps normal de rédiger mes textes aux alentours de Minuit, parce que je suis nocturne et que j'aime bien mettre à plat tous mes ressentis de la journée ; mes gênes, mes torts, mes épreuves, etc. Voili voilou ^-^
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  27
   Localisation  :  Strasbourg
   Pensée du jour  :  Qu'importent de vagues humanités, pourvu que le geste soit beau !
   Date d'inscription  :  29/07/2015
    
                         
CuddleSlut  /  Magicien d'Oz


Je suis un peu dans la même situation que toi, Plume Légère. Cela faisait des années que j'avais envie de me remettre à l'écriture, que je réfléchissais à des bribes d'histoires sans arriver à en faire quoi que ce soit d'intéressant ou de motivant.

Je m'y suis mis soudainement, presque mécaniquement, au lendemain d'un grand choc émotionnel, et j'ai presque l'impression de ne pouvoir bien écrire que quand je me sens malheureux. L'essentiel de ce que j'ai écrit depuis la fin du mois de juin a été composé par petits bouts, dans des moments d'accalmie où je tenais à peu près debout, juste avant ou juste après de longues crises de repli nerveux.

Fort heureusement, l'équilibre commence à venir.
https://tendresvilenies.wordpress.com/
 
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  56
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  28/07/2015
    
                         
Plume Légère  /  Clochard céleste


Je suis donc pas la seule à me nourrir de mon chagrin et d'autres sentiments disons .. noirs pour écrire!

Vous écrivez tous la nuit surtout?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  25
   Localisation  :  nice
   Pensée du jour  :  sois le changement que tu veux voir dans le monde
   Date d'inscription  :  15/12/2012
    
                         
Leim  /  Barge de Radetzky


En général j'écris dès que j'en ai envie ou que je suis inspirée et je ne m'arrêtes plus. Mais outre cela, ça dépend de ce que je dois écrire. Je n'arrive pas à détacher l'écriture de mes émotions. Alors quand je dois écrire un passage triste, je suis bien plus inspirée quand je le suis aussi. Pareil pour la colère.

Pour l'anecdote, un jour , je devais écrire un passage joyeux et drôle.... j'étais énervée....bilan , quand j'ai relu le lendemain mon travail je me suis dis "oula....je pense qu'on va recommencer, trop de haine " xd
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  15
   Âge  :  18
   Localisation  :  France
   Pensée du jour  :  Quand la plupart des gens ont leur orgasme entre des draps, le mien me catapulte au septième ciel alors que j'écris.
   Date d'inscription  :  08/08/2015
    
                         
Ramsès  /  Homme invisible


De mon côté, mon inspiration vient au contraire dès que je suis heureuse ! Mes textes sont meilleurs quand j'ai cette montée de bonheur dans le corps car c'est la joie et uniquement la joie qui me donne envie. Et pour répondre à ta seconde question Plume Légère, je me cale avec un stylo et des feuilles le matin mais rarement le soir. Par contre oui, l'écriture est un médicament quand ça va mal dans ma vie...

Et j'ai remarqué que mes écrits se faisaient plus noirs et plus sombres quand j'avais peur : encore une fois, c'est à cause d'une montée d'énergie, c'est l'adrénaline qui me pousse à sortir ma plume ! Souvent quand je déprime, j'essaie quand même de pondre quelques vers pour me sentir mieux mais dans tous les cas, je bloque et cela ne fait que titiller mon envie de pleurer.

En tout cas, vous n'êtes pas les seuls, c'est sûr ! c'est très commun, les gens qui écrivent la nuit. Après tout, l'écriture est un échappatoire, il faut bien s'en servir comme tel.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  547
   Âge  :  23
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Bonjour, bonjour !
Personnellement, j'écris mieux quand la tristesse plane au-dessus de mois ; d'ailleurs, pour amplifier cela j'ai toute une playlist de musiques "tristes".
Je trouve que mes mots et mes phrases sont plus réfléchis, plus poétiques... C'est une sorte de lenteur de l'esprit qui fait que je pense plus que quand je suis... Comment dire ? Heureuse ?

Je pense qu'il me faut cet état d'esprit car c'est avec mon côté solitaire, triste, sombre que j'ai commencé l'écriture, d'où un certain exécutoire comme certains l'ont dit dans ce topic très intéressant.

Par contre, je n'écris pas la nuit ! J'écris le matin, c'est là que je suis la plus productive (en longueur et en qualité). Je suis apaisée et mon esprit semble neuf de la nuit. D'autant plus que mes nuits me permettent de peaufiner des scènes et des personnages.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2312
   Âge  :  33
   Localisation  :  Au milieu de mes personnages
   Pensée du jour  :  Ecris donc au lieu de traîner sur le forum !
   Date d'inscription  :  17/05/2015
    
                         
Plume d'elle  /  Guère épais


Salut à vous !

Déjà, je n'écris pas la nuit ... car la nuit, je dors ...

L'écriture est pour moi aussi un besoin. Je m'étais arrêtée lorsque j'avais trouvé le bonheur parfait et puis je m'y suis remise parce que la vie n'offre pas toujours tout ce que l'on désire ! Bref, c'est une manière de m'accomplir parce que j'éprouve un manque par ailleurs. J'espère bien continuer lorsque ça ira de nouveau mieux parce que je ne suis jamais allée aussi loin dans l'écriture (un roman terminé notamment).
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  698
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  Pantagruélisme : vous entendez que c'est certaine gaieté d'esprit confite en mépris des choses fortuites
   Date d'inscription  :  01/08/2015
    
                         
Nedjma  /  Hé ! Makarénine


Salut!

Alors moi c'est plutôt l'inverse, j'ai besoin d'être optimiste, bouillonnante, confiante dans mes capacités d'écriture, pour y arriver. Si je commence à douter de tout, aïe! c'est la catastrophe, mieux vaut que je m'arrête.

Etrangement "j'écris" vachement bien en voiture, en conduisant : enfin je n'ECRIS pas au sens propre évidemment (vous imaginez le danger public!) mais c'est en conduisant que je construis dans ma tête toutes mes trames narratives, que je fais le portrait de mes personnages, que j'imagine des ambiances, que je cherche des noms aussi - ce qui explique que de nombreux personnages/lieux portent les noms de villes qui sont sur ma route Laughing

Ensuite, je rédige la nuit en général. J'y suis paisible.

En cas de panne, je prends un papier, c'est souvent plus facile que l'ordi.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  79
   Âge  :  18
   Localisation  :  Dijon
   Pensée du jour  :  ~la vengeance est un plat qui se mange froid~
   Date d'inscription  :  16/07/2015
    
                         
Sélena Mirrors  /  Pippin le Bref


moi, c'est quand je suis triste que j'écris. Ou quand je m'ennuie, en général. Pareil quand je chante
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3235
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  31/10/2008
    
                         
Hobbes  /  Attention : chat méchant


Déplacé au bon endroit.
 

 Ecriture et émotions

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-