PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant
 

 [Edition - Publication] Premier roman et expérience d'édition chez l'Atalante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  346
   Âge  :  37
   Localisation  :  Bordeaux
   Date d'inscription  :  01/10/2012
    
                         
aeress  /  Tapage au bout de la nuit


Ouhh c'est super bien ça noblehilare, ça avance bien et vite pour toi. Ça fait plaisir de voir de la réussite Smile
@e-bou, moi je sens que le prix tombera pour le dernier tome. Et oui, il faut bien terminer sur un bouquet!
courage
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  213
   Âge  :  44
   Localisation  :  Nancy
   Pensée du jour  :  L'Histoire est un mensonge
   Date d'inscription  :  08/12/2011
    
                         
noblehilare  /  Autostoppeur galactique


oui, mais ceci dit, ce n'est pas les prix qui comptent. E-bou est chez L'atalante. il est plutôt bien distribué (enfin je pense).
Chez Rebelle, la présence en librairie est quasi inexistante.
http://lionelbehra.canalblog.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  346
   Âge  :  37
   Localisation  :  Bordeaux
   Date d'inscription  :  01/10/2012
    
                         
aeress  /  Tapage au bout de la nuit


et tu as vendu combien de livre, "les Arcanes du temps" par exemple? Je sais que je l'ai déjà vu en librairie, ( joli bouquin d'ailleurs )
Question un peu personnel je me rends compte. T'es pas obligé de répondre, dis juste, je sais pas lol!!!!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  860
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  Pourquoi pas ?
   Date d'inscription  :  10/06/2012
    
                         
e-bou  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Oui, c'est juste symbolique, les prix, mais ça doit faire plaisir quand même. Et je te félicite Noblehilare. Je vois par ailleurs très bien qui tu es ;-)

En fait, je me moque complètement de ne pas gagner, c'est perdre qui me décourage. Je préfèrerais infiniment ne pas être sélectionné. Tu viens le coeur léger dans le salon, tu laisses le stress aux autres et tu profites bien des rencontres.

Bon, il faut dire que cette gamelle est la huitième de suite en un an, et que ce festival se distingue par son grand tact. Alors que pour tous les autres, on apprend la mauvaise nouvelle une bonne semaine avant la manifestation, ce qui laisse le temps de relativiser, à Aulnay, tu as la trouille jusqu'au moment de la proclamation. Après, du ronge ton frein en crevant de chaleur jusqu'au moment de rentrer chez toi, le coeur gros comme l'encyclopédie universalis. Ce n'est pas très malin de leur part, je trouve, ça gâche vraiment la fête. Ils auront un jour le suicide d'un auteur sur la conscience, tous ne sont pas en béton armé. Je leur dirais bien, mais je passerais pour un rageux.

Mais sans blague, tu as bien vendu ? Je n'en reviens pas... Si j'ai signé quatre ou cinq livres, c'est le max. La fin de la journée a un peu sauvé du désastre. Mais pour le coup, les organisateurs n'y sont pour rien, et ils sont les plus pénalisés. J'espère que les libraires n'auront pas trop souffert de la grève SNCF, c'est déjà assez difficile pour eux comme ça.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  213
   Âge  :  44
   Localisation  :  Nancy
   Pensée du jour  :  L'Histoire est un mensonge
   Date d'inscription  :  08/12/2011
    
                         
noblehilare  /  Autostoppeur galactique


Tu l'as vu en libraire ??? où ca? A Bordeaux?

Si, je sais où j'en suis car Rebelle édite à 300 ex. Il a été réédité 2 fois. Je suis donc entre 600 et 900 ventes. Une 4e édition devrait être possible d'après l'éditrice.
http://lionelbehra.canalblog.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  213
   Âge  :  44
   Localisation  :  Nancy
   Pensée du jour  :  L'Histoire est un mensonge
   Date d'inscription  :  08/12/2011
    
                         
noblehilare  /  Autostoppeur galactique


oui e-bou. On n' a pas vraiment discuté. Je ne savais pas que tu étais JE.
Bon, la librairie n'avait commandé que 6 "Arcanes", donc à midi plus. J'ai sorti les 4 miens qui sont partis avant 15h. Après j'ai eu des gens intéressés, mais je n'ai pas pu leur vendre.
Par contre je n'ai vendu que 2 "Auréoles". Bon, c'est un thriller. Donc pas vraiment le public de ce salon.

c'est la 1ere fois (hormis aux imaginales, mais j'étais nominé) que des gens viennent en me disant. "J'ai entendu parler de votre livre: je viens l'acheter." Et ca, ca fait très plaisir !
Pour le prix, j'aurais bien aimé être nominé, mais ils ne me connaissaient pas. C'est moi qui les ai démarché.
Après concernant l'annonce au dernier moment. J'ai connu les 2 situations , mais j'ai gagné les deux fois.
En perdant, c'était aux imaginales, j'ai été mis au courant avant. J'étais quand même décu car c'est un gros salon, et j'avais été dans les lycées, et beaucoup me donnaient favori. C'est aprce que j'y ai cru suite à ça, que j'ai été décu
Mais je comprends que ca doit être très frustrant de toujours passer à côté.
http://lionelbehra.canalblog.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  346
   Âge  :  37
   Localisation  :  Bordeaux
   Date d'inscription  :  01/10/2012
    
                         
aeress  /  Tapage au bout de la nuit


oui j'en ai vu à Bordeaux par deux fois mais je ne sais plus exactement... J'hésite entre 3...
- L'espace culturel de Leclerc à Saint Médard en Jalles ou la librairie Mollat dans Bordeaux.
- La fnac de Bordeaux ( là je suis sûr de moi )

C'est pas mal de vente déjà, et ça commence à faire sérieux !!!! :head: 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  213
   Âge  :  44
   Localisation  :  Nancy
   Pensée du jour  :  L'Histoire est un mensonge
   Date d'inscription  :  08/12/2011
    
                         
noblehilare  /  Autostoppeur galactique


La fnac de Bordeaux !!!
C'est une bonne nouvelle. J'avais peiné à ce que mon roman soit à la Fnac de Nancy ( ma ville) et je doutais fort qu'il soit dans une autre Fnac !

http://lionelbehra.canalblog.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  346
   Âge  :  37
   Localisation  :  Bordeaux
   Date d'inscription  :  01/10/2012
    
                         
aeress  /  Tapage au bout de la nuit


une fois que c'est référencé, tout est possible Very Happy
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  185
   Âge  :  51
   Pensée du jour  :  N'espère rien de l'homme s'il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité (Saint Exupéry)
   Date d'inscription  :  06/04/2012
    
                         
AdL  /  Tycho l'homoncule


C'est vraiment encourageant que de vous lire ......... Bonne continuation
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  257
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  03/06/2014
    
                         
Le kid  /  Autostoppeur galactique


Hello, je viens de parcourir ton Topique.... bigrement intéressant...

J'ai particulièrement aimé:

e-bou a écrit:
Et puis le salon du livre de Paris, c'est immense.

J'y suis allé en 2012. Les gens y vont par milliers pour faire signer par des footballeurs et des hommes politiques des livres qu'ils n'ont pas écrits, tandis que les écrivains honnêtes s'ennuient à mourir en regardant passer des gens, qui d'ailleurs les méprisent en se réclamant de la littérature. Suspect Pas très envie.

Enfin, les stars ont droit à des barrières en chicane pour canaliser les visiteurs.
:fangirlz: Cool:fangirlz:
Mais bon, Orville ne m'a pas encore propulsé dans ces sphères-là.

Donc, je ne crois pas pour Paris. Mais Montreuil, si.


e-bou a écrit:
Si tu me fatiguais, je ne répondrait pas.  Very Happy J'ai ouvert ce topic pour ça.

Les contacts avec les gens, c'est la moitié du plaisir.  :fangirlz:

On ne saisit pas tout de suite que pour les visiteurs, la rencontre avec "leur" auteur est le point fort d'un salon. Dans les blogs, par exemple, on peut lire : J'ai rencontré machin, Bidule m'a parlé de ses projets etc... Il y a une attente sociale forte. Les gens sont très sympa, ils vous prennent en photo (ce qui me stupéfie) et parfois, on se sent un peu au zoo, mais de l'autre côté des barreaux, celui où on mange des bananes. :mrgreen:

Certains auteurs en sont agacés, d'autres se prêtent volontiers à ces manifestations d'intérêt. Mais là où ce doit être un peu pénible pour Brad Pit ou Johnny Halliday, un auteur fait ses courses en tout anonymat. Ce qui est très bien. Pour tout dire, Il y a une constante : peu d'auteurs retirent leur badge pour se promener dans Épinal, c'est un signe qui ne trompe pas.  Tout ça est vraiment cool, et constitue une juste récompense king pour ces centaines d'heures à bosser, les fesses sur un coussin et les doigts sur le clavier :write:  :mrgreen:


En tout cas, félicitations pour ton parcours...
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  25
   Âge  :  33
   Date d'inscription  :  04/05/2014
    
                         
Nathos  /  Petit chose


Tome 4 acheté. "En mode lecture"  Very Happy 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  860
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  Pourquoi pas ?
   Date d'inscription  :  10/06/2012
    
                         
e-bou  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Bonjour à tous.

Ça y est. C'est avalé.  :mrgreen: 

Belles ventes, noblehilare. La présence en rayon comme le militantisme des libraires fait tout. Un exemple : À la librairie du Labyrinthe de Rambouillet, le libraire est un fan de la série. Il en a vendu, tous tomes confondus, 220 à lui tout seul. Je suis passé à Lille au furet du Nord, une immense librairie qui n'a vendu que 4 exemplaires du premier opus. Tout simplement, la chef de rayon m'a indiqué ne pas l'avoir lu, et ignorer qu'il s'agissait d'un auteur français. je pense qu'à chacun de mes déplacements, je passerai faire du lobbying dans les librairies que je croise... C'est peut-être une des clés du succès quand on est un auteur inconnu.

Sinon, J'ai bien analysé combien cette première période d'auteur publié a été difficile. On est soudain plongé dans le chaudron avec les salons, les prix, les sollicitations, le nouveau statut social à assimiler, la collégialité, les dizaines de têtes nouvelles, les représentants, les libraires, les enjeux etc... C'est un autre monde dans lequel on se plonge,  :head: et qui bouscule à la fois la sphère imaginaire dans laquelle on invente et le planning, celui-là même qui nous contestait déjà le temps d'écrire.

C'est de nature, même à mon âge et très occupé par ailleurs, à déstabiliser un auteur. J'ai un peu perdu mon rythme d'écriture que je tarde à reprendre, et je me suis cru perdu.

Jusqu'à ce que j'analyse avec objectivité l'activité littéraire de l'année passée.

Au bilan, j'ai beaucoup travaillé depuis septembre, mais d'une manière très différente : en déplacement et rencontres, dans les multiples corrections des tomes 3 et 4, dans l'écriture de la nouvelle pour Mnémos, et dans celle des 300 premières pages du tome 5. Au finish et en 18 mois, je suis passé de zéro publications à quatre romans et une nouvelle, j'ai parcouru la France, amorcé la constitution d'un réseau amical et professionnel, appris les premières ficelles du métier d'auteur. Il n'est pas anormal en soi que le cinquième tome ait traîné un peu au regard des autres, et que je vive des moments d'essoufflement. Je suis malgré tout dans les temps pour le sortir début 2015, et quand je prends le temps d'écrire, le plaisir est intact. C'est l'essentiel.

Il suffit maintenant de se recentrer sur la tâche... d'encre.  :write: 
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  92
   Âge  :  26
   Localisation  :  France
   Date d'inscription  :  13/08/2012
    
                         
Madouce  /  Pippin le Bref


Cela a l'air assez éprouvant de suivre le rythme mais ça a l'air aussi très exaltant ! Il faut se faire à ce nouveau monde, qu'on ne connait pas bien au final mais tu m'as l'air de bien gérer cela. J'espère que ça t'apporte beaucoup de satisfaction et de fierté !  Very Happy 
https://csringer.wordpress.com
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Une question : Est-ce la maison d'édition qui te paye les billets de train achetés pour te rendre aux différents salons?
 

 [Edition - Publication] Premier roman et expérience d'édition chez l'Atalante

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 12Aller à la page : 1, 2, 3 ... 10, 11, 12  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Itinéraires éditoriaux-