PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 écrire quand on est amoureux(se)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
   
    
                         
Invité  /  Invité


J'y ai pensé mais... étrangement j'ai un blocage. J'ai l'impression d'avoir l'esprit trop occupé pour écrire quelque chose de sérieux.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4590
   Âge  :  35
   Date d'inscription  :  30/01/2013
    
                         
Akëdysséril  /  À tës risques et péryls


Est-ce que ça ne serait pas l'occasion d'écrire des choses plus légères et, justement, moins "sérieuses" ? Peut-être est-ce le moment de s'essayer à d'autres genre et d'autres tons : quand on n'a pas grand chose à perdre, puisqu'on n'arrive à rien !
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Oui, ce n'est pas faux. ça peut être justement un bon moyen de se vider la tête, et qui sait, ça donnera peut-être quelque chose de bon.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  204
   Âge  :  21
   Localisation  :  Toulon
   Pensée du jour  :  Pouet Pouet
   Date d'inscription  :  07/03/2014
    
                         
N.  /  Non.


j'ai l'impression que l'"amour" (si on a une définition commune de ce que c'est (trop subjectif pour partager ça (mais de manière idyllique))) réduit considérablement la réflexion et la performance lyrique dans le sens où ce qui peut nous habiter de triste/ou de malheureux/ou de terrible rend l'afflux d'imagination plus fertile mais dans ce cas ci (ou dans le mien (la subjectivité estompe une réponse claire et précise/le langage aussi)) ça disparait laissant place à un vide de pensées niaises. Smile Mais pour certains c'est l'inverse
question beaucoup trop subjective
tout comme la question de ce qu'est l'amour

PS : je vous pousse à condamner l'amour pour la recherche du mal et dans le mal le gout de ce qu'est l'amour du mal --> là il y a pas mal de fruits qui jouissent d'inspiration
de même que dans les formes de ses partenaires qui se multiplient/voir se superposent
on (je?) en tire quelque chose de bien !(?)

PS2 : le mal subjectif encore une fois
PS3 : ou le mâle pour vous mesdemoiselles
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est pour cela que je taxais ma question de débile; il y a autant de réactions que d'auteurs face à ça, mais au-delà de mon petit exemple, je trouve intéressant de voir comment chacun fait face.
Il y a des gens, au contraire, que ne sont jamais aussi productifs que quand ils sont amoureux. Ce qui se comprend quand on sait que l'amour agit sur le cerveau de la même manière que la cocaïne et booste les capacités intellectuelles. Enfin normalement.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  204
   Âge  :  21
   Localisation  :  Toulon
   Pensée du jour  :  Pouet Pouet
   Date d'inscription  :  07/03/2014
    
                         
N.  /  Non.


c'est plutôt l'excitation du coup qui boost
tout ce qui a pour conséquence l'adrénaline

mais étrangement pour moi l'amour implique un quotidien et non un incident
ou alors tu parles de l'amour pré relation
et là je suis d'accord
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je pense que ça dépend encore des gens, le rapport que l'on a à l'amour, à la personne aimée, à l'écriture. Tout dépend aussi de la personne que l'on rencontre ; j'ai pu lire deux ou trois fois que l'idéal, c'était quelqu'un qui écrivait tout comme nous, et qui, de fait, vit au même rythme que nous, comprend les mêmes choses. ça peut donner des relations très stimulantes et très fortes comme destructrices (quand s'installe une forme de concurrence malsaine, de domination, etc). La personne que l'on aime, quand c'est la bonne, nous change au plus profond de nous et il est normal, dans ce cas, qu'elle change notre rapport à l'écriture (qui va soit s'arrêter un temps, soit au contraire s'intensifier.)
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  9
   Âge  :  27
   Localisation  :  Lyon
   Date d'inscription  :  24/03/2015
    
                         
Space opera  /  Magicien d'Oz


Écrit une histoire d'amour !
https://jmbsf.wordpress.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Inévitablement c'est ce que je vais faire...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1476
   Âge  :  30
   Date d'inscription  :  14/11/2014
    
                         
blandine15  /  Roland curieux


Pour ma part je suis amoureuse depuis 5 ans et je vais bientôt me marier. cela ne m’empêche pas d'écrire. Je ne suis même pas sure que j'écrirais différemment si j'étais seule. L'écriture reste une échappatoire pour rêver la vie pour moi, bien que la mienne me rende très heureuse :mrgreen: J'ai toujours aimé écrire des histoires d'amour impossible et ce avant même d'être en couple et cela reste tout de même mon sujet d'écriture de prédilection.
http://blandinepmartin.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  931
   Âge  :  39
   Localisation  :  Nantes
   Pensée du jour  :  La larme à l'oeil, je parle fort et je ris pour oublier l'angoisse qui m'étreint, chaque nuit
   Date d'inscription  :  16/03/2014
    
                         
Zelia  /  Bile au trésor


Je te conseillerais aussi de laisser passer du temps, rien ne sert de "forcer l'envie". Tu as sans doute la tête trop pleine d'autres choses pour écrire pour le moment : je suis sûre que ça reviendra.
Perso j'écris depuis l'âge de douze ans et j'ai eu deux pauses assez longues (genre 2/3 ans) une après avoir rencontré mon conjoint ( j'étais amoureuse, je planais, on sortait pas mal etc et du coup pas l'envie/le besoin d'écrire) et puis a la naissance de mon premier enfant ( ça prenait toute la place, ça me prenait du temps etc ..) C'est TOUJOURS revenu (quand c'est une passion/un besoin, ça revient forcément)_
La deuxième fois, alors que je j'écrivais que des romans, je m'y suis remise doucement en écrivant des nouvelles. Et j'ai eu aussi la fameuse peur de " et si je ne savais plus écrire " mais ça ne s'oublie pas comme ca, mieux, après ma deuxième pause surtout j'ai été étonnée de voir que non seulement je savais toujours écrire mais que mon style avait change/évolué alors même que je n'avais rien écrit pendant 3 ans ( mais j'avais lu et...vécu) Donc ne t'en fais pas :-) Et bon courage pour la situation personnelle pas facile !
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


... situation de plus en plu compliquée et ça ne revient pas vraiment Sad
Je ne sais plus si c'est Marguerite Duras ou Marguerite Yourcenar qui disait, "je n'ai pas peur de ne plus savoir écrire, mais de ne plus avoir envie d'écrire" (en substance). Je suis exactement dans cette situation.

(Félicitations Blandine Smile )
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  234
   Âge  :  51
   Localisation  :  Bayeux
   Date d'inscription  :  23/08/2015
    
                         
Marc Valcoric  /  Autostoppeur galactique


Sans lire ce qu'y écris au-dessus, juste pour rebondir sur le titre. La phase "amoureux" (ou amoureuse), ce sont quelques mois où l'unique moteur, c'est la présence de l'autre, il est impossible d'écrire. C'est comme une bulle ! et c'est tant mieux, et il faut la vivre pleinement, sans se préoccuper du reste, et la fibre revient plus tard.
http://retoursepia.wix.com/entre
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


... Justement l'autre il brille par son absence dans mon cas Smile
Sinon oui je comprends parfaitement de ce que tu veux dire. Dans l'élan créatif on recherche la même chose que dans une relation amoureuse, une forme de symbiose... De fait, les deux ne peuvent exister en même temps.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2248
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Bah on finit par s'y faire aux relations à distance.

Je sais pas si je peux dire que j'écris plus ou moins, j'ai essayé de changer de routine
 

 écrire quand on est amoureux(se)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-