PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 écrire quand on est amoureux(se)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Question débile mais que je me pose depuis quelques mois, comment gérez-vous votre activité d'écriture quand vous êtes amoureux(se) ? Est-ce que ça la ralenti ou au contraire est-ce que ça l'accélère ?
ça m'est "tombé" dessus il y a sept mois et depuis plus rien, impossible d'écrire ou de me tenir à un projet. Désolée pour l'aspect un peu magasine fémina de la question mais j'aurais besoin de conseils...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1170
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Ha ha ha mais qui a besoin d'écrire dans ces cas-là ?



Blāūg
http://anowan.blogspot.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1216
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  20/09/2013
    
                         
L'Elfe  /  « On le sait que t'es nyctalope »


C'est toujours une question de discipline ... Il y aura toujours quelque chose pour te freiner (personnellement c'est le boulot, la flemme et les Reines du shopping mais bon ...) donc à toi de reprendre une discipline (ou pas).

L'idéal est un amoureux ou une amoureuse qui te booste pour écrire (:flower:)
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
ça m'est "tombé" dessus il y a sept mois et depuis plus rien, impossible d'écrire ou de me tenir à un projet.

étrange.
Je ne suis jamais aussi inspirée que quand je suis amoureuse, moi.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2248
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Imagine qu'ilLE va mourir, ça te fera suffisamment mal pour écrire :mrgreen:


Plus sérieusement, à part la discipline, je ne vois pas trop.

Après c'est pas non plus un drame si tu vagabondes trop au point de pas pouvoir écrire des romans de 300 pages... La littérature, c'est pas que des romans...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1089
   Âge  :  31
   Pensée du jour  :  Celle qui murmurait à l'oreille des vieux.
   Date d'inscription  :  20/10/2012
    
                         
DivaJu  /  Avatar de Marceline


Pour avoir été dans ton cas (panne sèche lorsque je suis tombée complètement amoureuse), pour être toujours autant amoureuse (en mode pré-pubère : " :rainbow:") et pour être une grande hypersensible (combo de la mort :head: ), je suis venue à bout de cette panne en m'intéressant à d'autres sujets que l'amour dans mes écrits (moi qui ne jurais que par ça depuis des années). Je suis allée explorer, découvrir, développer d'autres thèmes (mythologie, corps humain, psychologie, monuments, etc.)... Et ça m'a débloquée.

Voilà, parenthèse aufeminin.com refermée silent


 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Moi qui pensais que ce phénomène allait me faire produire mon chef d'œuvre... J'ai l'impression d'être complètement sotte, je n'écris que des conneries (quand j'écris), et sinon c'est le blocage et du coup la déprime. Bref, je suis en perte de repères total. Je ne vais pas rentrer dans les détails fémina mais ma situation est hyper compliquée (vie privée pas facile), et mon entourage me dit d'écrire justement pour en parler. Je trouve ça complètement stupide, et en même temps c'est difficile de penser à autre chose, de m'asseoir devant mon clavier, de réfléchir comme avant.
Merci pour vos conseils en tout cas.
C'est intéressant de voir que vous avez des réactions très différentes face à ça.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  25
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  05/03/2015
    
                         
Djebe  /  Petit chose


Lemineche, Dieu que je te comprends !

Tu as le coeur remplis.
Le besoin d'écrire.

Ces deux ingrédients donnent le doute. Une seule chose avec le doute, est qu'il faut simplement veiller à ce qu'il nous pousse de l'avant.
je sais, ce n'est pas facile.

Ce qu'il se passe lorsque tu es devant ton écran, indécise, c'est que ton coeur t'envoit des informations. En pagaille. Ta tête elle, essait de trier le tout.
Tu cherches à dire une chose. Une seule et unique.
Tu cherches à défénir l'amour. A le ressentir et à le vivre. A le transmettre de par tes mots.
Un seul problème avec les mots, est que c'est des outils de langage érronés par nature.

Devant ton écran il te faut alors trouver les mots qui définissent ta pensée et par-dessus tout, ton amour.
Je pense que nous ne commençons réellement à écrire que pour apprendre à aimer.
C'est le signal.
Ton impasse est la preuve qu'un incroyable amour sommeil en toi, qui demande à être réveillé, à être caressé.

Constater que tu écris des conneries est la preuve même de ton exigence. Tu exiges le meilleur de toi. Car cet amour a besoin d'être poli avant d'être mis en vitrine.
J'ai le même "souçis".

Ce qu'il faut faire..? Respirer, et laisser les mots couler; laisser ton coeur parler à la place de ta raison.
Cela viendra après. Laisse d'abord ton coeur étaler ce qu'il a à dire, faire une bonne tartine de ses mots, et enfin tu pourras te relire et laisser opérer la raison, la cohérence entre les mots si besoin est.
Laisse toi parler.

Au reste, si tu as d'éventuelles questions je suis là, ou en MP si tu préfères. S'il existe des choses plus intimes que tu souhaiterais me faire partager.
Je serais ravi de te lire.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1170
   Âge  :  26
   Localisation  :  Entre deux eaux.
   Pensée du jour  :  
   Date d'inscription  :  08/01/2011
    
                         
@now@n  /  @n, bête @lph@


Euh, quand tu dis vie privée pas facile et ton entourage qui te dit d'écrire pour en parler...

Ça va ?

Non parce que d'un seul coup le "amoureux" passe un peu au second plan... Moi aussi j'écris de la névrose en lettres quand ça va moyennement. En instance de couple ou pas.



Blāūg
http://anowan.blogspot.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  356
   Âge  :  35
   Localisation  :  En provence :)
   Pensée du jour  :  ♫ Just remember, that death is not the end ♪
   Date d'inscription  :  07/12/2012
    
                         
Wise-wolves  /  Tapage au bout de la nuit


C'est un magnifique sujet, lemineche Wink

Ma propre expérience m'a démontré que le processus d'écriture était cyclique (dans mon cas). Je comprends parfaitement les JE parlant de discipline et c'est sans doute le seul moyen de "forcer" ce cycle. Pour autant, est-il nécessaire que tu te fasses violence ? Cela dépend de ton objectif et de ton caractère. C'est vrai que 7 mois, cela fait long mais tu as peut-être besoin de poser ta plume pendant que tu assimiles ta nouvelle situation. Quant à ton entourage, il te demande d'écrire pour évacuer le stress d'une situation réelle. C'est une vision très utilitariste de l'écriture. Si elle ne correspond pas à ta propre vision de l'écriture, inutile de suivre ce conseil.
http://bascule-leroman.blogspot.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  21
   Âge  :  31
   Localisation  :  Sous les branches longues des saules
   Date d'inscription  :  24/04/2014
    
                         
River Spell  /  Homme invisible


Pour ma part ça n'a fonctionné que dans le cas où la personne que j'aimais écrivait aussi (ou était un lecteur vorace), j'avais du temps pour écrire et la personne lisait mes textes et me donnait son avis. De mon côté je lisais les siens. On avait un peu l'impression de partager nos univers respectifs...

Aussi, je crois que la situation est plus facile quand la personne accepte que l'autre conserve un peu d'indépendance, un «espace personnel» si tu veux.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Merci beaucoup pour votre soutien.
Peut-être, effectivement, qu'il me faut accepter cette panne pour repartir du bon pied dans quelques temps. J'ai l'impression que mon esprit ne peut pas être partout.
Il est vrai qu'à cela s'ajoute une situation personnelle un peu difficile (disons que je me suis embarquée dans une histoire pas très catholique), et sans vouloir rentrer dans les détails d'une confession qui n'a pas grand chose à faire sur un forum d'écriture, il se peut aussi que cette situation soit à l'origine de mon blocage.
En fait je n'avais jamais vraiment vécu de vraie panne et ça m'angoisse. Comme disait Marguerite Duras j'ai peur de finir par perdre le goût, le besoin de l'écriture. Ce besoin ça s'entretient...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2248
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


L'écriture c'est comme le vélo, ça ne s'oublie pas.

Dis toi que tu es juste en train de te ravitailler en munitions pour tes prochains bouquins
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Puisse l'avenir te donner raison !
Enfin je suis contente de voir que les gens qui dans la même situation ont fait face à cette panne s'en sont sortis.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  550
   Âge  :  23
   Localisation  :  Entre deux lignes
   Pensée du jour  :  Pourquoi ?
   Date d'inscription  :  16/01/2015
    
                         
Writer  /  Gloire de son pair


Pourquoi ton copain ne serait-il pas "ta muse" ? La source de ton inspiration, de tes idées.. De tes envolées lyriques.
 

 écrire quand on est amoureux(se)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-