PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 Combiner l'écriture et le le reste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  334
   Âge  :  23
   Pensée du jour  :  Ferme les yeux juste une seconde et tu verras qu'en fait, tu n'en as rien à faire.
   Date d'inscription  :  07/12/2015
    
                         
Gemili  /  Tapage au bout de la nuit


Après, comme dit plus haut, tu risques de prendre ton mal en patience jusqu'à ce que t'es enfants grandissent. Sans tomber dans le discours moralisateur à base de "fallait y penser avant", quatre enfants est une charge immense qui se fait au sacrifice de tes moments de tranquillité.

Même si c'est un sacrifice très dur, j ai tendance à penser que tu ne sera pas pleinement satisfait de la situation avant que les deux plus grand n aient quitté la maison :/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  235
   Âge  :  26
   Localisation  :  Millau
   Pensée du jour  :  Certains d'entre nous recherchent l'éternité dans un bout de papier.
   Date d'inscription  :  13/02/2016
    
                         
Alex.G.Morina  /  Autostoppeur galactique


Ce sujet a capté mon attention car il soulève une problématique qui me semble très répandue "chez nous".
C'est très difficile de pouvoir tout concilié. Cela requiert des sacrifices nécessaires.

Pour ma part, je ne suis plus en couple mais je me sens quand même "bien occupé" on va dire.
J'ai un boulot à temps complet. Je n'ai pas d'enfants mais je peux vous garantir qu'un chien, un chat et un furet... mine de rien, ça grignote quand même du temps et de l'énergie. Etant donné que je n'ai pas de jardin. Je passe au moins 1h30 à l'extérieur avec mon chien pour qu'il puisse se dépenser. Si l'on rajoute les 7 heures de boulot quotidien. Je peux vous garantir que c'est pas le soir que j'écris le plus xD. Ma technique, lors de mon précédent roman consistait à me lever entre 4 et 5h30 le matin pour avoir le temps d'écrire suffisamment avant de commencer le travail à 9h00.

Encore faut-il pouvoir se le permettre. Quand on a des enfants ...etc. Cela est plus compliqué mais pas infaisable pour autant. Mais après tout, je rejoins ce qui a été dit précédemment, quand on veut vraiment écrire, on finit par trouver du temps, même si ce n'est qu'une heure ou une demie heure de ci de là. ^^
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  390
   Âge  :  40
   Localisation  :  Orbite proche de Cergy
   Date d'inscription  :  29/05/2015
    
                         
Bohr  /  Tapage au bout de la nuit


Perso, sur les 3h-3h30 de trajet que je me tape par jour, je pense que je vais essayer d'en utiliser une partie pour l'écriture. Je l'avais fait à une époque, ça m'avait réussi. Mais j'avais presque dix ans de moins...
http://cafeclopeblog.wordpress.com
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je faisais ca aussi
Je vais m'y remettre dès demain Very Happy
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  410
   Âge  :  32
   Localisation  :  Entre relecture et correction
   Pensée du jour  :  Après une semaine vivifiante à la neige : me voilà replongée dans ma relecture !
   Date d'inscription  :  21/01/2016
    
                         
Eylia  /  Pour qui sonne Lestat


Bonsoir !

Maman de deux petites filles de 4 ans et demi et 20 mois. Je ne travaille pas, mais les fins de mois sont difficiles ! Donc je suis en recherche semi-active de travail. Évidemment, je préfèrerais avoir un mi-temps pour rester disponible pour mes enfants, et mon mari, le pauvre, il ne faut pas que je l'oublie. Sans lui je n'aurais pas fini mon premier roman. I love you
Je suis aussi bénévole dans une asso !

Il faut dons trouver du temps pour tout ! Sans compter, tout ce qui se rapporte à  la maison, et qui n'est pas du tout glamour. Neutral

En bref, ce n'est pas simple. Je fais les choses les unes après les autres. Je m'occupe d'abord de tout ce qui m'encombre l'esprit (genre lessive ou ménage....), ces choses qui polluent l'imagination.  Je m'assure que mes filles sont bien. Ensuite, je postule à quelques annonces, histoire de dire que je cherche bien du taf.
Et quand enfin, j'ai du temps, je me pose devant mon écran avec de la musique et je travaille sur mon roman. Very Happy

Alors, mon roman n'avance pas aussi vite que je le souhaiterais, mais je ne me plains pas. Je trouve quand même toujours un moment pour écrire.  
J'ai le soutien de mon mari et ça, ça vaut de l'or.  I love you
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  527
   Âge  :  38
   Localisation  :  Quelque part, dans ma tête...
   Pensée du jour  :  Euh...
   Date d'inscription  :  11/03/2016
    
                         
Lily M  /  Gloire de son pair


Je n'ai pas non plus de solution miracle, j'ai deux filles, qui commencent à être grandes, un homme, qui travaille beaucoup, un chien, et une maison à faire tourner... Entre les aller/retour à l'école, les courses que je fais plusieurs fois par semaine, le ménage, la bouffe, le sport... ce n'est pas toujours simple, et je m'angoisse déjà à l'idée de reprendre le boulot en septembre affraid C'est pour cela que le sujet m'a de suite interpellée, car je me demande bien comment je vais pouvoir continuer à faire tout ça, et trouver le temps d'écrire !
http://www.inmybookworld.com/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  18
   Âge  :  33
   Localisation  :  exosphère
   Pensée du jour  :  chipirons
   Date d'inscription  :  15/06/2015
    
                         
sohialo  /  Homme invisible


Hello,

Pour ma part, je le prends comme un loisir stimulant ma créativité. Je m'aère et me ressource par la même occasion. Entre ça et le sport (9h par semaine) je t'avoue que je n'ai jamais été aussi performant au boulot. J'arrive le matin, frais, sans stress. Et le soir, je me couche en ne pensant qu'à mon roman. Donc zéro soucis de taf dans la tête.
Je ne vais pas dire que c'est la solution miracle anti burn-out, mais j'ai tellement l'impression que ça contribue à une bonne hygiène de vie que je ne suis pas prêt d’arrêter. Même si je ne suis pas publié.

Et en plus, j'aime ça !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  127
   Âge  :  29
   Localisation  :  Geneva
   Date d'inscription  :  23/02/2016
    
                         
Marigwenn  /  Barge de Radetzky


Salut les gens,

Dans mon cas, je prends l'écriture comme un deuxième métier. J'ai un boulot à temps plein, mais je fais en sorte d'écrire entre trois et quatre heures par jour, après le dîner, et plus pendant le week-end (six à sept heures). J'utilise mes temps de trajet pour réfléchir à ce que je veux écrire le soir - j'ai fait tous mes plans dans le tram. Alors, oui, ça fait beaucoup, mais je kiffe. Généralement, je ne vois pas le temps passer et je reste bloquée jusque très tard dans mes univers - j'ai toujours beaucoup de mal à décrocher. Ensuite, je n'ai pas d'enfants et un mec compréhensif - il comprend que c'est une passion, ce qui aide beaucoup Smile

Bref, même si je n'arrive pas à être publiée, je ne suis pas prête d'arrêter. En fait, mon planning d'écriture est plein pour les trois ou quatre prochaines années avec toutes les histoires que j'ai envie de coucher sur papier Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  51
   Âge  :  48
   Date d'inscription  :  29/04/2016
    
                         
Nathalie  /  Clochard céleste


Bonjour à tous,

Entre la vie professionnelle et la vie de famille, il faut trouver le temps d'écrire. Chez nous, c'est dans l'organisation de la vie familiale. Mes enfants savent que lorsque je suis en processus d'écriture, il me faut du temps et que j'ai tendance à vivre avec mes personnages. Alors, chacun s'y accommode en souriant. J'écris les soirées, les weekend et les vacances. Parfois un petit peu, souvent de longues heures. J'ai la chance d'avoir un mari compréhensif qui prend en charge une partie de l'organisation et surtout qui me soutient de manière indéfectible. J'ai sans doute un petit avantage, mon conjoint a été directeur de collection pendant quelques années et étant dans le sérail, je profite de son expérience. Le tout c'est de trouver un équilibre.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  10
   Âge  :  31
   Date d'inscription  :  07/04/2016
    
                         
Freak  /  Homme invisible


Bonjour,

Pour ma part, ayant un enfant de presque 2 ans et un travail à 40h hebdo (même si j'ai des RTT) + 40 min/jour de trajet en voiture, je n'ai trouvé pour écrire que ma pause déjeuner, occasionnellement, quelques soirées et, encore plus occasionnellement, les rares jours de RTT où je peux être seul à la maison
.
Mais au final, avec ce rythme, j'atteins une assez bonne productivité je pense. Je viens de produire le premier jet d'un roman de 300 pages en à peu près 8 mois.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  37
   Âge  :  25
   Pensée du jour  :  Sous la brume de l'Harmattan
   Date d'inscription  :  29/12/2015
    
                         
Brune  /  Petit chose


Marigwenn a écrit:
Salut les gens,

Dans mon cas, je prends l'écriture comme un deuxième métier. J'ai un boulot à temps plein, mais je fais en sorte d'écrire entre trois et quatre heures par jour, après le dîner, et plus pendant le week-end (six à sept heures). J'utilise mes temps de trajet pour réfléchir à ce que je veux écrire le soir - j'ai fait tous mes plans dans le tram. Alors, oui, ça fait beaucoup, mais je kiffe. Généralement, je ne vois pas le temps passer et je reste bloquée jusque très tard dans mes univers - j'ai toujours beaucoup de mal à décrocher. Ensuite, je n'ai pas d'enfants et un mec compréhensif - il comprend que c'est une passion, ce qui aide beaucoup Smile

Bref, même si je n'arrive pas à être publiée, je ne suis pas prête d'arrêter. En fait, mon planning d'écriture est plein pour les trois ou quatre prochaines années avec toutes les histoires que j'ai envie de coucher sur papier Smile

C'est marrant parce que l'écriture me fait complètement l'effet inverse par rapport au travail. Écrire m'a fait réaliser à quel point mon travail est le vide de la pensée à côté. Et à quel point j'ai été à côté de la plaque dans mes choix d'études et de métiers jusque là. (Je ne regrette rien car ce cheminement m'a mené où je suis aujourd'hui, et notamment auprès de mon chéri). Plus j'écris, plus j'ai du mal à me concentrer au boulot sur des tâches robotiques et vides de sens (et pourtant, je fais quand même un métier censé faire appel à l'analyse, la réflexion ...)

Pour la question du temps, je n'ai pas d'enfant, je ne me plains pas, je travaille 40 heures par semaine, j'écris le midi (trente minutes), le soir en rentrant (pas systématiquement, disons 3 soir sur 5) et le weekend ... j’essaie de m'orienter vers de nouveaux choix professionnels qui me permettent, entre autre, d'avoir plus de temps pour moi, ou du moins de le gérer comme il me convient.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  120
   Âge  :  34
   Localisation  :  Préfecture d'Iwate, Japon
   Date d'inscription  :  05/06/2016
    
                         
Nemuyoake  /  Barge de Radetzky


Personnellement, j'admire les gens qui arrivent a concillier travail a temps plein, famille avec gamins et travail d'ecriture en plus...
http://www.japanteachingenglish.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Chacun s'organise comme il peut. J'ai 3h/jour de transport, ca me permet de réfléchir à comment écrire ou quoi écrire.

J'écris le soir après le dîner, devant la tele. Maximum jusqu'à 23 heures.

J'aime à croire que quand on veut on peut Smile

L'écriture me permet d'oublier le boulot, qui n'est pas très passionnant. Je me demande parfois pourquoi je ne me suis pas lancer dans une filiale en rapport avec l'écriture ...

Félicitation quand même à tous ceux qui parviennent à combiner travail vie et écriture ❤️
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  120
   Âge  :  34
   Localisation  :  Préfecture d'Iwate, Japon
   Date d'inscription  :  05/06/2016
    
                         
Nemuyoake  /  Barge de Radetzky


Dark Angel a écrit:


J'aime à croire que quand on veut on peut Smile

❤️

C'est vrai, mais quand les journees ne font que 24h et qu'il y a du temps incompressible, il faut quand meme reconnaitre que les parents cumulent plus de handicaps que les celibataires dont la plupart peut choisir jusqu'a un certain point comment allouer ces 24h...
http://www.japanteachingenglish.com/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je dois admettre que je n'ai pas d'enfants. mais j'ai déjà garde des enfants et il m'a suffit de m'organiser.

Mais je comprends ce que tu veux dire

Je trouve ça "vexant" de dire que sous prétexte qu'ils ont des enfants, ils ont plus de difficultés à concilier le tout. Compare à ceux qui n'ont pas d'enfants :/
 

 Combiner l'écriture et le le reste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 5 sur 7Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-