PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 Combiner l'écriture et le le reste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  09/02/2015
    
                         
guillaume.gribane  /  Pippin le Bref


Il n'est pas évident de vivre de l'écriture, aussi je me pose la question suivante : comment vivez-vous l'approche littéraire d'une part et l'approche professionnelle ainsi que la vie de famille de l'autre ? Est-ce facile pour vous de cumuler ces activités ? Avez-vous une organisation spécifique, avec des moments dédiés à votre livre ? Ou essayez-vous de vous y mettre dès que l'occasion se présente ?

C'est tout Smile .
http://guillaumegribane.blogspot.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2616
   Âge  :  37
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


Pas de famille, pas de problème. ^^
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  09/02/2015
    
                         
guillaume.gribane  /  Pippin le Bref


Marc Anciel a écrit:
Pas de famille, pas de problème. ^^

Une vraie phrase de tueur en série Smile  .
http://guillaumegribane.blogspot.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  994
   Âge  :  23
   Localisation  :  Gwendalavir
   Pensée du jour  :  "Les histoires ne relèvent pas les morts mais elles rendent leurs amours immortelles."
   Date d'inscription  :  19/01/2015
    
                         
AppleCokes  /  Pectine sauvage


J'ai le même problème que toi... J'attends donc de voir si quelques JE ont des solutions miracles pour concilier tout ça, mais je pense qu'il n'y a pas vraiment de recette... ou alors il faudrait être insomniaque !
http://applecokesread.blogspot.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2246
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Crime et boniment


J'ai plutôt de la chance, ma famille comprend bien le "J'ai besoin d'être un peu tranquille cet après-midi". Ils savent tous de quoi il s'agit. Aucun d'eux ne partage cette passion et je crois bien que ça les intimide un peu (ou peut-être qu'ils me croient folle, c'est possible aussi). Du coup, ils me lancent un petit "Vraiment, je ne sais pas comment tu fais..." plein de respect et ils me laissent mon espace sans poser de questions.

Dès que j'ai fini ma séance d'isolement mutique asocial, je reviens de moi-même dans le monde réel :mrgreen:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  645
   Âge  :  39
   Localisation  :  Montréal, Québec
   Pensée du jour  :  " Dont let yours dreams just be a dreams"
   Date d'inscription  :  29/01/2014
    
                         
Lady Bella  /  Hé ! Makarénine


Étudiante à temps plein, mère de famille et écrivain, j'avoue que c'est difficile parfois. Mais je crois que quand écrire est une véritable passion on trouve toujours du temps quelque part, quitte a écrire dans le bain et dans le métro Laughing
http://isabellew.x10host.com/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1130
   Âge  :  23
   Localisation  :  Toulouse
   Date d'inscription  :  09/07/2014
    
                         
Laura Atréïdes  /  Effleure du mal


Ma plus grande frayeur quand je m'imagine dans le futur, c'est de ne plus avoir le temps d'écrire. Actuellement, je suis en troisième année de lettres, et je commence déjà à avoir du mal à me ménager du temps. D'un autre côté j'ai la "chance" d'avoir toujours des périodes d'insomnies, et comme j'écris surtout le soir, je trouve toujours un moyen. D'autant plus que chez moi, cela vient par cycle, je peux passer des mois sans écrire, puis abattre 100 pages en un mois. Ma famille et mon compagnon savent la place qu'à l'écriture dans ma vie, et ils me laissent volontiers prendre du temps pour moi. Du coup, j'essaie de m'organiser des moments écritures, où je sais que je n'aurai rien à faire d'autre, comme durant le nanowrimo par exemple, et j'adapte mon emploi du temps en fonction.
http://lesdessousdelaplume.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1369
   Âge  :  20
   Localisation  :  Perdue dans le Neverland
   Pensée du jour  :  Passer ses journées en pyjama
   Date d'inscription  :  29/07/2013
    
                         
Cidylee  /  Constance killer


Moi, je ne comprends pas ceux qui disent qu'ils n'ont pas de temps. L'écriture, c'est une passion comme une autre, c'est juste qu'on l'exerce à la maison, individuellement.
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  09/02/2015
    
                         
guillaume.gribane  /  Pippin le Bref


Ok, merci pour tous ces retours.

Cidylee a écrit:
Moi, je ne comprends pas ceux qui disent qu'ils n'ont pas de temps.  L'écriture, c'est une passion comme une autre, c'est juste qu'on l'exerce à la maison, individuellement.

Ah le Temps...
Crois-moi, arrivé à un moment, c'est l'ennemi principal. Il court, fuit, zigzague, tu ne le rattrapes jamais ou tu l'effleures du bout des doigts...
Le boulot, la vie de famille, les rendez-vous en tous genres, c'est le délire.
C'est un peu pour ça que je pose la question, pour voir comment chacun s'en sort.
http://guillaumegribane.blogspot.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2616
   Âge  :  37
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


Non, mais plus sérieusement, c'est une question qui a été maintes fois abordée ici. Y a que deux options.
1- On considère ça comme un loisir, et donc on écrit quand on peut, quand on a un créneau. Ce qui est jouable, mais je doute sérieusement qu'on puisse écrire quelque chose de très bon dans ces conditions.
2- On considère ça comme un boulot, avec des objectifs dont celui d'une certaine rentabilité et dans ce cas ben... on inscrit ça dans son temps de travail, comme un boulot "ordinaire".
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6106
   Âge  :  79
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Salut Guillaume !

Comme il est impossible de généraliser, voici comment je peux procéder, à titre personnel, lors d'une journée-typé idéale :
- de la musique dans les oreilles, je liste des idées ou bouts de phrase sur ma tablette dans le RER du matin (et j'essaye de faire pareil le soir, même si j'aime bien m'abandonner au son que j'écoute en général).
- en horaires de bureau, j'utilise toujours mon heure et demie du déjeuner pour écrire dans une bibliothèque toute proche, dans l'idéal ce que j'ai annoté dans le train, mais ce n'est pas la majorité des cas.
- si je ne finis pas trop tard, je me reprends une heure après le taf pour retourner à la bibliothèque.

Des fois,  je me prends une RTT un jour complet de la semaine, par exemple un mardi, un jeudi, et j'écris toute la journée à la bibliothèque sans bouger le cul de ma chaise (rembourrée quand j'ai de la chance, collé à une fenêtre quand je suis vernis).

Jusqu'à environ un mois et demi, il m'était inconcevable d'écrire chez moi. Le réflexe d'étudiant attardé ? En tout cas l'écriture est un vrai plaisir, mais un plaisir studieux, et j'ai toujours très mal potassé à la maison. Mais depuis que je suis sur JE j'arrive un peu à me lâcher à domicile, même si j'utilise encore surtout cette plage horaire pour lire les autres JE, écrire mes commentaires - et depuis peu participer à la Roulette Russe, au concours des duos...) Le côté "émulation" m'apporte beaucoup, peut-être parce que l'écriture est pour moi - encore - un jardin secret : personne parmi mes connaissances ne sait que j'écris.

C'est donc une passion qui prend du temps (pas encore au détriment d'autres choses - quoique...), mais qui ne me procure que du bonheur, des émotions, parfois des prises de tête avec une scène, un personnage... mais jamais rien qui me fasse dire : "j'arrête !"

Voilà ce que je peux en dire pour moi !
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il me semble de plus en plus difficile d'empêcher la vie professionnelle d'envahir le champ familial et, plus largement, le domaine privé. Je crois indispensable de s'opposer à cette dérive, pas seulement pour l'écriture. Après, comme pour tout, il faut apprendre à gérer son emploi du temps, faire la part de ce que l'on veut et peut faire. Analyser ce à quoi on passe son temps, faire des choix : remplacer la corvée de supermarché par la commande internet livrée à domicile, préférer les transports en commun à la bagnole, le ménage un jour sur 4 au lieu de tous les jours, sandwich (ou bento) + bloc notes plutôt que cantine ou resto... Éviter de mordre sur le temps de sommeil, c'est mauvais pour la santé et pour la concentration. Avoir toujours de quoi écrire sur soi pour exploiter le moindre petit moment libre inattendu... 
En ce qui me concerne, c'est le temps que la moyenne de la population passe devant la télévision (de 2,5 à 4 heures/jour selon les indicateurs) que je consacre à la lecture et à l'écriture.
Et comme dit ma concierge -pardon ! ma gardienne d'immeuble- une femme sensée et pragmatique : "quand on veut, on peut". 
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  41
   Date d'inscription  :  09/02/2015
    
                         
guillaume.gribane  /  Pippin le Bref


Ca me donne une bonne idée de vos approches respectives, merci à vous.

Pour Pangolin :
Salut à toi  ! Tu as adapté ta méthode à ton mode de vie, visiblement plutôt bien. De mon côté je préfère écrire à la maison, mais de manière générale je suis assez casanier donc l'idée de faire 20 mètres à l'extérieur est un concept qui m'est assez étranger (j'en rajoute un peu, mais tu vois l'idée  Smile  ) .

Pour Héliotrope :
Oui, ce sont tous ces ajustements quotidiens qui font la difficulté de la chose. Mais comme tu le soulignes, je crois que c'est réalisable. Pas toujours confortable, pas toujours facile, mais là je rejoins ta gardienne d'immeuble Wink .
http://guillaumegribane.blogspot.fr
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Il me semble que quand on aime quelque chose, on trouve toujours le temps de le faire, c'est une question de choix Smile. Certes, certaines situations s'y prêtent pour que d'autres, mais je pense que ça marche dans la plupart des cas. ^^ L'écriture c'est comme les autres loisirs à mes yeux, sauf qu'on le pratique en solitaire, donc le problème vient du fait qu'on aura pas un copain qui viendra nous tirer par le bras "alleeeez on va à la musique !", "alleeez on va au sport !" Comme le disait Héliotrope, toute solution est envisageable. J'ai jamais été une warrior de l'écriture du genre à écrire coûte que coûte quelque soit la situation, par contre quand j'étais au lycée je combinais un cursus normal au lycée avec un cycle pré-professionnel au conservatoire, et je pouvais parfaitement faire des exercices de maths rapidement en coulisses entre deux concerts... ou pratiquer vite fait un exercice de rythme entre un cours de philo et un cours de physique. On est plein de ressources quand on est motivé, on trouve toujours des solutions.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  45
   Âge  :  23
   Localisation  :  Pas de Calais
   Pensée du jour  :  Nano ; Oh mon Nano
   Date d'inscription  :  03/04/2015
    
                         
Crowny  /  Petit chose


Pour ma part je vois plus l'écriture comme une distraction qu'une vraie passion. J'écris à l'inspiration et je suis incapable de me dire 'de telle heure à telle heure : j'écris'. D'où mon incapacité à finir les Nano malgré que j'adore les challenges. Bref. Du coup pour trouver du temps pour écrire par rapport au reste c'est un peu au pif. Si je n'ai rien de prévu et que j'ai envie d'écrire je le fais. Si je n'ai pas beaucoup de temps, j'essaye d'en trouver un peu pour au moins marquer les phrases et idées qui me viennent à l'esprit. Et puis comme l'a si bien dit Mayura, on trouve toujours des solutions si on le veut vraiment !
 

 Combiner l'écriture et le le reste

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-