PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Travailler ou écrire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
   
    
                         
Invité  /  Invité


J'ai besoin d'une psychothérapie!!
Hey !! Je blague (à moitié) avec mon titre bien sûr!
Sans emploi depuis bientôt 3 mois, certains de mes potes me poussent vers le milieu de l'écriture. Personnellement, je suis attiré par ce milieu pour son côté valorisant et pas pour gagner de l'argent...  Or tout mes potes veulent que je me fasse des thunes. (alors que je préfèrerais vivre du rsa que faire publier un mauvais livre...)
Donc profitant de cette période "sans activité" j'essaye d'écrire un peu mais... alors qu'autrefois j'ai écris un roman de plus de 200 pages sans me poser trop de questions, (du moins sur le coup) au bout de moins de dix pages je passe en mode "j'aime pas ce que j'écris!!" j'ai déjà recommencé mon histoire du début une fois, et j'envisage sérieusement de la recommencer une deuxième fois... (contrainte "dialogues uniquement" trop pesante malgré que je trouvais l'idée vachement sympa?!)
Sue me conseillez-vous de faire ?


  • Boucle-là et bosse plutôt tes lettres de motivation!!
    OU
  • Continue d'exploiter tes facultés d'écriture!!


---#merci beaucoup!!
pic-vert43!!
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6755
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Sans emploi depuis 3 mois = J'ai été inscrite à l'ANPE pendant... heu... zut, J'ai oublié. en tous cas, si je n'y suis plus, ça ne veut pas dire que je bosse. J'ai un "statut artiste" (c'est mon statut officiel, numéro SIREN à la clé) et je passe plus de temps à chercher des jobs qu'à gagner ma vie.

Attiré par ce milieu pour son côté valorisant = si c'est pour le côté valorisant envers soi-même (puisque psychothérapie), alors c'est tout bon. Pour ce qui est de la reconnaissance du public comme des thunes, l'un comme l'autre sont un peu aléatoires...

Vivre du RSA plutôt que publier un mauvais livre = tu as le sens de l'honneur haut placé... Mais je t'approuve. Je n'aimerais pas non plus être célèbre pour un navet.

200 pages sans te poser trop de questions ?  = Hé ben... Qu'attends-tu  ? Ne te pose pas de question ! Enfourche ton clavier et tape-y dessus jusqu'à avoir 200 pages de plus !

En mode "j'aime pas ce que j'écris" = ça arrive des fois...
Ne jette pas le fichier. Mets-le dans un coin de ton disque dur. Range l'idée un moment. Repars sur une autre. Dans un mois, deux, ou bien six, tu reprendras ton fichier mis en conserve et tu le regarderas. Peut-être que tu trouveras ce qui ne va pas.

Dialogues uniquement = hum... C'est en effet une très grosse contrainte que tu t'es collée là.
C'est une pièce de théâtre ?

Bonne chance !
(pour le boulot et pour le livre)
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2513
   Âge  :  27
   Pensée du jour  :  A la recherche du temps à perdre
   Date d'inscription  :  24/04/2008
    
                         
Volte  /  JE's Official GO


Oui, va bosser tes lettres de motivation.

T'es mignon, comme ça, mais tu n'arriveras certainement pas à vivre de ta plume, alors que tu peux facilement continuer à écrire en ayant un travail. Surtout si en ce moment tu n'arrives pas à sortir quoi que ce soit qui te plaise, ça ne sert à rien de s'acharner pour le moment.

Je ne suis pas sûre que toi ou "tes potes" vous vous rendiez compte de ce que c'est vraiment, vivre du RSA... Moi non plus, remarque, mais je ne parierai jamais dessus.

En attendant, faut manger, se loger, se chauffer.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1369
   Âge  :  20
   Localisation  :  Perdue dans le Neverland
   Pensée du jour  :  Passer ses journées en pyjama
   Date d'inscription  :  29/07/2013
    
                         
Cidylee  /  Constance killer


Je suis en total accord avec Volte.

Toi et tes amis ne semblez pas savoir vraiment ce qu'est vivre de sa plume...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6755
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Bah.. Entre le RSA et le mauvais livre, il arrivera bien à trouver un petit boulot quelque part pour faire le moyen terme, non ?

Spoiler:
 
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4019
   Âge  :  25
   Localisation  :  Dans un train, très certainement
   Pensée du jour  :  Ginger Rogers did everything Fred Astaire did, except backwards and in high heels.
   Date d'inscription  :  09/06/2012
    
                         
Brebis  /  Édite Piaf


Sans doute, mais ce n'est pas le lieu pour en discuter.

Cette section est dédiée à l'entraide pour ce qui est de l'écriture.

Déplacé, sera peut-être déplacé à nouveau.


 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Séléné.C a écrit:
Bah.. Entre le RSA et le mauvais livre, il arrivera bien à trouver un petit boulot quelque part pour faire le moyen terme, non ?

Spoiler:
 

Le RSA, le chômage, ce n'est pas censé être un choix. Ça me choque de lire ça.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6755
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Non, ce n'est pas un choix. Je suis au courant.
Mais si je puis me permettre = est-ce le sujet de ce fil de discussion ?

As-tu lu ce qui est dans le spoiler de la citation que tu présentes et qui te choque ?
Spoiler:
 

Encore une fois, Pic-Vert = bon courage avec ton texte, comme avec ta recherche d'emploi
http://scriptorium2.canalblog.com
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Séléné.C a écrit:
Non, ce n'est pas un choix. Je suis au courant.
Mais si je puis me permettre = est-ce le sujet de ce fil de discussion ?

Je réagissais simplement à ton post, peu me chaut que ce soit ou non le sujet du fil...

Pic-vert43,
Chacun a une passion, quelque chose, que, si on lui donnait le choix, il ferait à longueurs de journées. Sauf que chacun vit dans une société, où l'idée est la complémentarité des activités et des métiers dans le but de maintenir cette société debout et si possible de la faire avancer et progresser. Si l'on se met tous à faire de notre passion artistique notre métier, nous aurons une belle société d'acteurs, musiciens, écrivains, dessinateurs, etc... C'est joli, mais irréaliste, car pour que des personnes aujourd'hui puissent exercer des "métiers artistiques" du style comédien, il faut que derrière il y ait tous ces gens ingénieurs, chercheurs, médecins, etc... qui existent et qui fassent que la société dans laquelle on vit est une société "évoluée", "avancée", "civilisée" et riche.

Pic-vert43, ton choix face à la question que tu te poses dépend de comment tu te vois dans cette société et de comment tu te vois dans ta propre vie. En tout cas, c'est un luxe de pouvoir se poser cette question (luxe au niveau de la société et luxe au niveau individuel). À moins que tu n'aies une fortune personnelle (ou toute autre solution) qui te permette de vivre sans revenus sur le long terme, je pense qu'il vaut mieux que dès maintenant tu essaies de trouver un travail... sachant qu'il y a des métiers qui consistent à écrire.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6755
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Spoiler:
 
Et l'écriture... Ben, l'écriture... Des fois, ça change du dessin, quoi.

Il y a dix ans, le dessin me relaxait de mes recherches d'emplois.
Puis j'ai pris mon "statut". J'ai continué à aller à l'ANPE. C'était toujours pour des prunes.
Un jour, ils m'ont radiée, à cause d'une histoire de convocation arrivée une semaine après le rendez-vous. J'étais épuisée de surmenage (faut le faire, pour une chômeuse). A bout de forces. Je ne me suis pas réinscrite. J'ai passé les mois suivants à me soigner... Et je me suis consacrée pour de bon à mon "statut artiste". Sérieusement.
C'est un choix.
Evidemment, y'a des gens qui me disent que tout le monde ne peut pas être un créatif... Que si tous ceux qui ont envie de créer essayaient d'en vivre et de ne rien faire d'autre... Ben oui, mais être un "artiste", c'est un peu de création artistique et beaucoup de travail de gestion. Un "artiste" c'est une entreprise. Et je ne blague pas : c'est exactement ce que signifie ce statut.

Bon...
Tu n'as pas besoin d'avoir un "statut artiste" pour écrire
et même si tu l'as, tu n'es pas garanti de gagner ta vie
Par contre = si tu te consacres à ton écriture sans te focaliser sur l'idée d'avoir fini tes 200 pages à telle date, tu finiras tôt ou tard par les avoir. Ne te mets pas la pression. Ca bloque les idées (déjà que ta situation de chômage doit être assez stressante)


Dernière édition par Séléné.C le Mer 18 Mar 2015 - 22:56, édité 1 fois
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  508
   Âge  :  59
   Date d'inscription  :  11/03/2015
    
                         
Nyzette  /  Gloire de son pair


Et si tu te fixais des objectifs d'écriture? Si tu n'arrives plus à écrire, les raisons peuvent être multiples et je ne suis pas dans ta tête, mais tu le dis toi-même : pas de boulot. Est-ce ce qui te tracasse et qui t'empêche d'écrire? Tu as du temps libre mais je ne pense pas que tu aies choisi. Surtout si tu es seul à subvenir à tes besoins.
Vivre de ton écriture? Pas si simple... A moins d'avoir beaucoup de chance. Et si tu écrivais là-dessus? C'est l'histoire d'un mec qui ne sait pas vraiment écrire mais qui a beaucoup de chance. Tu peux transposer dans le style littéraire qui te plait Smile
https://www.facebook.com/pages/Petits-crayons/802987966449472
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  456
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  20/01/2015
    
                         
Mary Read  /  Pour qui sonne Lestat


Je vous trouve bien sévère envers Pic Vert.

Pour avoir du chômage il faut avoir travailler et j'aime bien récupéré ce que j'ai cotisé. Car oui, je suis égoïste, je préfère penser que je cotise pour moi plutôt que pour les autres. Gronder les gens parce qu'ils prennent ce qu'on leur donne, c'est mal. Ce serait comme gronder un enfant d'avoir pris un jouet qu'on lui a mit sous son nez.


Pic Vert : si tu veux écrire et être au RSA, fais-le ! Personnellement, je suis au chômage et je ne cherche pas de travail car j'ai envie d'avancer un projet d'écriture et d'autres projets personnels ! De toute façon, jamais je ne mettrais une passion de côté pour un travail, oh grand jamais.

Mon dernier job, j'ai dit "Il me faut un week-end pas mois minimum et si vous me le refusez, rien ne sert de continuer cet entretien" parce que je fais partie d'une asso de 200 membres et qu'on organise des événements tous les mois, parce que j'écris, parce que je suis pianiste, parce que je suis chanteuse... Non ça ne me rapporte rien d'autre que du bonheur, mais oui ce sera toujours une priorité sur mon boulot. Hors de question de travailler par obligation dans un endroit que je n'aime pas...

J'ai toujours été difficile dans le choix de mes entreprises, mais ça a payé ! J'ai eu des boulots de rêve. J'ai même eu une période où la seule chose qui me plaisait dans la vie, c'était mon travail... Ce qui a conduit à un déménagement, car à vingt et un an, ça craint de penser ça.

Je ne veux pas faire de compromis sous prétexte qu'il faut bien gagner sa vie ! J'y arrive très bien sans.

Il faut se donner les moyens d'y arriver. Il faut travailler 70h par semaine pour toucher un bon salaire afin d'être libre pendant quelques mois. Il faut investir dans des choses qui rapporteront de l'argent pour avoir un revenu, car compter seulement sur la société c'est de la dépendance (mais c'est un moyen d'arriver à tes fins comme un autre)...

Certains médecins, avocats, jardinier, cuisinier, politicien... ils aiment leur métier comme leur passion. Tout le monde n'est pas artiste... Il y aura toujours des gens pour tenir ce rôle. Vous parlez d'une société évoluée et riche ? Elle le serait encore plus si chacun pouvait faire un métier qu'il aime...


 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2246
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Le message de picvert me fait hurler ^^^ Pour moi c'est un peu du pseudo romantisme autour de l'imagerie de l'artiste torturé qui crève la faim. C'est un cliché grotesque. Même Bukowski dirait que c'est débile. D'ailleurs il le dit dans Un carnet taché de vin (qui vient de sortir).

Tu peux pas écrire sans vivre à coté (à quoi que tu ne sois obsédéE par ton propre reflet ce qui te pousserait à écrire un truc sans âme de 200 pages d'introspection parfaitement ennuyeux)... Vivre, c'est pas seulement respirer, c'est bouffer, prendre les transports en commun.

Le travail c'est pas seulement minimum 35 heures par semaine, complètement abrutissant ou crevant, c'est pas que de la thune en fin de mois , c'est aussi quelque chose de socialisant... Ca crée des expériences. Tu pourras rien dépeindre sans ce genre d'expériences... A part un journal intime ou la trope ultracliché pseudo mise en abyme de l'ecrivain qui arrive pas a ecrire...

Et sérieusement ce pseudo dandysme à coup de "je préfère vivre avec le rsa"... Je trouve ça assez lamentable...

Et ce que je trouve encore plus lamentable, c'est d'écrire pour obtenir une gratification en fait... Ne serait ce que symbolique...  Ça me gêne toujours de voir des gens qui ont besoin d'écrire juste pour se sentir être quelqu'un, pour se sentir au dessus de la masse...

J'espère ne pas avoir été trop méchant... Mais sérieusement... 80% des gens au moins qui écrivent bossent à coté... C'est sûr que c'est pas facile et que ça implique une certaine discipline... Mais si tu ne peux vraiment pas vivre sans écrire, si tu sens au plus profond de toi que tu as quelque chose à dire, à apporter; alors tu pourras le faire... Maintenant, c'est à toi de te demander si tu veux vraiment écrire pour de bonnes raisons... Ne pas écrire, ca ne fera jamais de quelqu'un une sous-merde, un veau ordinaire ou je sais pas quoi...

Edit: J'ai un copain ouvrier qui fait les 3x8 dans un abattoir de poulets, et il arrive à écrire alors certaines plaintes que je lis... Pfff...


Dernière édition par Domini-COLL le Mer 18 Mar 2015 - 23:17, édité 1 fois
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6755
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Confiance et longueur de Temps...
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Est-ce que je suis la seule à voir de l'humour dans la façon de poster de Pic-Vert ?
Du "mieux vaut en rire qu'en pleurer" ?




Citation :
Et ce que je trouve encore plus lamentable, c'est d'écrire pour obtenir une gratification en fait... Ne serait ce que symbolique
L'art pour l'art, c'est un (très) joli concept, mais tout auteur est aussi un humain qui a besoin de se vêtir et de se nourrir. S'il écrit, il lui faut de l'encre et du papier. S'il peint, il lui faut des pinceaux. S'il sculpte, il lui faut des outils.
http://scriptorium2.canalblog.com
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Alléluia ! Merci Domini !
 

 Travailler ou écrire

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-