PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
 

 Du bon usage du bac à sable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3235
   Âge  :  25
   Date d'inscription  :  31/10/2008
    
                         
Hobbes  /  Attention : chat méchant


Il m'a semblé, à la lumière des événements récents — tirs de barrage, claquements de portes, blagues lancinantes sur la cuisson du hachis parmentier —, que notre riante et séditieuse communauté aurait sans doute l’usage d’un petit topo préliminaire pour ce qui regarde les us et les coutumes du bac à sable.
 
Comme tout ça ne tombe pas du ciel, je commence par vous rappeler à la notule explicative, lisible dès l'index.
 
Notule explicative lisible dès l'index a écrit:
Espèces d'espaces ludiques : Scrabble, Yams, Rami, marrades sauvages, tartines de Babybel et confections de memes plus ou moins — globalement moins — malins. On tâche quand même de se tenir en laisse sur les cascades d'envois sans queue ni tête.
 
Hormis le championnat de Scrabble, tenu tous les mardis de 03:00 à 04:45 dans une annexe de la poubelle, cigares offerts, bitches en string et chippendales huilés, venez nombreux, c’est May qui paie toutes les consommations, la partie grasse vous donne sans doute une bonne idée de ce dont il peut s’agir. Je vous explique.

On a pu lire ici et là, très chafouinement, qu'un espace de détente n'était pas fait pour se toucher la nouille sur les oeuvres complètes de Gilles Deleuze ou des questions de sémantique basse-ouzbèque. À ça, je réponds : si, ça peut, et même, ça doit pouvoir. On a le droit, docteur ou pas, de vouloir se détendre autour d'un paquet de chips et d'un album de reprises des Enfoirés. D'autres, j'invoque ici l'image diphonique et velue de Graesch Nahmoffski, peuvent aussi trouver leur bonheur dans un dictionnaire unilingue ou un shorty de femme sud-coréenne, le vivre et revenir pour le dire avec ce qu’il faut d’enjolivures. C’est une autre façon, plus volubile, de rendre compte et d’envisager ses moments de pause sur la plateforme, qui, sans demander trois thèses, présente aussi de l’intérêt. Personne n’a dit que c’était la seule issue, mais elle a le mérite de reposer l’équation pertinence/détente sans tomber dans l’autisme satisfait de lui-même. Essayons d'y penser.
 
Vous avez bien évidemment toute latitude pour évoquer vos petites obsessions, chats, chiens, chevaux, tyrannosaures, enfants, parents, stars de la pop, recettes, vernis, chiffons, serviettes ou peu importe. On vous y encourage. Ce qu'en revanche l'équipe tâche de museler, c'est l'inflation de messages qui trouveraient mieux leur place dans un échange instantané ou un texto : s'il est entendu que la section n'exige pas de vous que vous réfléchissiez quatre heures à comment placer vos virgules, vous n'êtes pas chez mémé non plus. C'est-à-dire qu'à partir du moment où l'écrasante majorité de vos envois se résume à des échanges d'émoticônes ou des demi-lignes de boutade étalées sur trois pages, c'est a) que vous n’avez rien à dire, b) que vous prenez trop de place, c) que vous pourriez tout aussi bien, sinon mieux, faire la même chose via Facebook, Skype ou Twitter.
 
On évite donc autant que faire se peut :
  • Les suites de mots, de chiffres et autres « jeux » basés sur la consécution ad nauseam de messages transparents ;
  • Les messages d'un seul mot, lettre, signe de ponctuation, émoticône ;
  • Le détournement de fils publics en salons de thé pour deux, trois, quatre intervenants : si vos conversations se font en vases clos, c'est déjà plus du domaine de la ChatBox ou de vos messageries privées ;
  • Plus généralement, la multiplication de « signes vides » sous couvert de détente.
L'équipe sait combien la ligne est mince, et il va de soi que personne ne vous jettera la pierre, Pierre, si, le temps de quelques messages, vous vous abandonnez aux voluptés contre-nature du babillage sans queue ni tête. Cela posé, c'est bien aussi de ne pas perdre de vue que vous n'êtes pas tout seuls, et que, dans le cas où vous souhaitiez le devenir, il existe des endroits, même dans le giron de la plateforme, qui sont conçus pour ça.

Merci.
 

 Du bon usage du bac à sable

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-