PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Edition - Publication] Une chance sur 100, une chance sur 1000...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  56
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


Bonjour à tous,

Ce post est dédié aux abonnés ( dont je fais partie ) de la lettre de 6 lignes. Celle, plus ou moins bien tournée, plus ou moins emphatique, qui parle des « qualités du manuscrit », qui « ne correspond malheureusement pas avec la ligne éditoriale », et de « regrets de ne pouvoir donner suite ». J’en ai reçu pendant quelques années ( 3 exactement, début de mes envois aux éditeurs). À chaque fois le même scénario. Une enveloppe bien trop mince dans la boite au lettres, dont on sait avant même de l'avoir ouverte que ce sera un refus, et que surgit en surimpression l'image du perroquet du général Alcazar qui s'exclame "Caramba , encore raté !" en voyant passer le poignard lancé vers lui.
Et puis avec un peu de chance et de persévérance,  on reçoit autre chose, plus personnel. Je me rappelle très bien de la première fois :
« Je vous remercie d’avoir fait confiance à notre maison. J’ai lu votre manuscrit. L’écriture est correcte, mais il ne se passe pas grand-chose, on s’ennuie un peu. Je me suis arrêté rapidement et suis au regret de devoir vous le retourner »,
signé du DC d’une assez grosse maison d’édition parisienne, qui a pas mal roulé sa bosse et est connu comme le loup blanc dans le milieu de l’edition SF. La lecture de ces mots m’a fait passer par divers états :

1. l'euphorie : ça y est, un professionnel de la profession a pris la peine de m’écrire, c’est qu’il a repéré un potentiel !
2. le doute : ça veut dire quoi exactement :"je me suis arrêté assez rapidement" ?
3. Un sentiment d’injustice : Comment ce type peut-il exécuter en 2 lignes un texte que j’ai peaufiné pendant des mois, où j’ai mis le meilleur de moi-même, et qu’il avoue ne pas avoir lu jusqu’au bout ?!  
4. Et enfin la phase de nevrose constructive : Ah il veut plus d’action, on va lui en donner !!!

La suite est classique, j’ai ré-écrit le texte, lui ai renvoyé, et ai essuyé peu ou prou le même refus. Le manuscrit a connu quelques autres retours personnalisés, toujours des refus, pour des raisons diverses dont il fut parfois difficile de trouver un dénominateur commun ( qu’est ce que j’ai pu passer comme temps à faire l’exégèse de ces retours, analysant le moindre mot, qui devenait pour moi la chandelle vacillante avec laquelle j’espérais trouver le bout du tunnel, distant de quelques années !). Après avoir produit une troisième version et essuyé 22 refus au total, ce manuscrit a fini dans un tiroir et il y dort toujours.

Une chance sur mille, c’est le genre de chiffres que l’on voit sur la toile pour un auteur débutant tentant de se faire publier dans les moyennes/grosses maisons d’édition en envoyant son manuscrit par la poste sans aucune recommandation. Une sur cent, c’est aussi ce qu’on entend si on tente chez les  « petits éditeurs ». Comme me l’avait suggéré un responsable de collection avec qui j’avais eu la chance de discuter lors d’un salon du livre, « le premier, c’est très difficile, n’hésitez pas à envoyer à de nombreux éditeurs ».  Tous les goûts sont dans la nature, dit l’adage. Bon évidemment il ne faut pas envoyer n’importe quoi à n’importe qui et cibler correctement. Des grandes maisons d’édition oeuvrant dans un domaine précis  ( la SF jeunesse dans mon cas particulier) , il n’y en a malheureusement beaucoup moins que mille, donc les chances restent très faibles. Pour les petites/toutes petites maisons, trouver une trentaine de cibles est du domaine du possible, et la statistique devient favorable. À condition que le texte soit au niveau. Manifestement le premier ne l'était pas.

Mon deuxième projet a lui aussi reçu son quota de lettres type et quelques réponses personnalisées, a été ré-ecrit, re-soumis, j’avais ciblé cette fois 38 editeurs, et et la 23ème reponse a été la bonne.
Chez un petit éditeur (Sombres Rets), qui faisait partie de la dizaine dont la ligne éditoriale me paraissait bien coller, et dont le contrat à compte d'éditeur, que j'ai signé aujourd'hui même, me semble tout à fait en ligne avec ce que peut espérer un auteur débutant.

C'est cette joie que j'avais envie de partager avec vous; se faire éditer peut être un processus (très) long, lent et décourageant mais si on bosse et qu’on arrive à se remettre un minimum en cause, c’est possible.
Croyez en la bio-divers-idée, et ne lâchez pas l’affaire  Wink  !


Dernière édition par Evorli le Sam 14 Fév 2015 - 14:12, édité 2 fois
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2699
   Âge  :  42
   Localisation  :  Devant le PC
   Pensée du jour  :  50 nuances d'earl grey
   Date d'inscription  :  05/12/2012
    
                         
Mikaroman  /  Jeune et fringant retraité


Smile

Tout simplement Smile

Question bête : la dernière réponse, la bonne, elle t'es parvenu par courrier ou il t'a appelé ?
http://romainmikam.free.fr/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3676
   Âge  :  44
   Date d'inscription  :  15/04/2013
    
                         
Asyne  /  Sang-Chaud Panza


c'est un long chemin de croix... félicitations en tout cas, Comme quoi il ne faut jamais désespérer. Wink
https://ksangil.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1800
   Âge  :  40
   Localisation  :  Suisse
   Date d'inscription  :  19/10/2014
    
                         
Florence_C  /  Journal du posteur


Quelle belle nouvelle !

Mon premier manuscrit a passé 10 ans dans un tiroir. Il en est ressorti pour renaître, totalement remanié, sous forme de nouvelles de fantasy... Alors garde le tien précieusement.  Smile
http://fcochet.wix.com/fcochet
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  56
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


Pour répondre à quelques questions reçues en MP ( ce post étant verrouillé jusqu'ici pour cause de non-quota de messages atteint :-) :

J'ai envoyé le manuscrit fin Juillet.
Réponse par mail 3 mois + tard pour savoir si il était encore disponible.
Échange de mails avec l'éditeur qui me signifie qu'il est occupé et m'enverra le contrat en Janvier, ce qui a été fait.
Je l'ai reçu, signé et renvoyé fin Janvier (date originale de ce post). La correction a commencé quasi-immédiatement.
Le contrat prévoit un BAT mi-Avril et une publication dans les 3 mois qui suivent.

Bref , chez SR, tout se passe par tranche de 3 mois, c'est simple :-) !

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3829
   Âge  :  36
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  Sang-Chaud Panza


Ça avance bien, c'est une bonne chose. Et cela doit faire du bien, après l'attente des retours d'éditeurs. Smile

Bravo à toi !


 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3115
   Âge  :  104
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Didon de la farce


Félicitations Evorli !

Sombres Rets a l'air d'être une maison sérieuse, je te souhaite le meilleur dans ton parcours avec eux !

Et sinon, je me reconnais assez dans la description que tu fais du parcours du combattant réservé à l'auteur dont le manuscrit plaît, mais jamais assez pour passer le cap et franchir la porte de la grande maison d'édition...
http://alice-adenot-meyer.blogspot.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  606
   Âge  :  47
   Localisation  :  Allemagne
   Pensée du jour  :  Pas envie de penser aujourd'hui. Demain, on verra...
   Date d'inscription  :  27/04/2013
    
                         
didyme  /  Hé ! Makarénine


Félicitations! Smile
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  56
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


Merci a tous,

Cela fait maintenant 3 semaines que la premiere phase de correction a commence, et le moins que je puisse dire est que , pour un manuscrit 'deja tres abouti' d'apres les propres mots de l'editeur, il y a du boulot ! Je passe en moyenne plus d'une heure par jour pour tenir le rythme (25 pages a corriger par semaine environ, l'objectif etant d'avoir termine cette premiere relecture pour la fin du mois).


 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bravo pour ta persévérance qui a finalement payé.

Citation :
Cela fait maintenant 3 semaines que la premiere phase de correction a commence, et le moins que je puisse dire est que , pour un manuscrit 'deja tres abouti' d'apres les propres mots de l'editeur, il y a du boulot !

C'est normal, je crois. Le mien était "très abouti" aussi, d'après le directeur de collection d'Asgard (Jean Michel Calvez). Il n'empêche que nous sommes revenus dessus à plusieurs reprises durant près de 6 mois. Il y a toujours des coquilles, des fautes d'orthographe, des mots ou expressions inutiles, des lourdeurs... et cela malgré l'appui de correcteurs et puissants logiciels de correction (les éditeurs en sont généralement pourvus). J'en veux pour preuve les corrections ultérieures par Atria, et le bon à tirer que j'ai relu récemment : il existait encore des fautes, des coquilles. Pas beaucoup, mais de quoi remplir 2 pages A4. Et, malgré cela, je ne suis pas certain qu'il n'en reste plus.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


C'est très courageux d'avoir écouté les éditeurs, d'avoir retravailler 3 fois ton roman et par la suite d'avoir retenter l'aventure avec un deuxième.
Sinon, les avis éditeurs... Si on attendait d'avoir le scénario du siècle entre les mains pour écrire, il n'y aurait pas beaucoup plus que pas du tout d'écrivains.
Mais oui, si le but est d'être édité et lu, mieux vaut les écouter.
Félicitations !

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  56
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


@ Giratempu : 2 pages A4 de coquilles après le BAT !!! Dit comme ça, ça fait peur ! Mais bon, ton roman est long (~850 000 signes je crois). En ce qui me concerne, assez peu de fautes et de typos sortent pour le moment, c'est surtout la chasse aux répétitions et aux maladresses (je galère avec les incises dans les dialogues à locuteurs multiples :-)

@ Firenze : Je suis bien d'accord, en fait , le premier on l'écrit pour soi et ses proches je pense, c'est le plus authentique d'une certaine manière. Et puis une fois qu'on a en main le récit fini, on se dit que ce serait dommage de ne pas tenter de donner une chance à tout ce travail d'être mieux diffusé, et naturellement on glisse vers un mode où l'avis des éditeurs va entrer en ligne de compte, c'est indéniable.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Citation :
@ Giratempu : 2 pages A4 de coquilles après le BAT !!! Dit comme ça, ça fait peur ! Mais bon, ton roman est long (~850 000 signes je crois).

867 917 signes exactement dans la version finale. C'est effectivement assez long, et il est normal que des coquilles traversent le filtre de multiples lectures. Sans compter des constructions de phrases qui me paraissaient lourdes, à la relecture, et que j'ai suggéré de modifier. En fait, je pense qu'il faut, un moment, arrêter de se relire et accepter les imperfections, qui n'en sont pas vraiment en réalité, car elles n'apparaissent que parce qu'on n'est jamais satisfait. Mais bien sûr, le BàT, c'est autre chose. Il peut se glisser des problèmes liés à la mise en page, à la police... C'est pour cela qu'on nous l'envoie. Mais dans l'ensemble, je suis assez satisfait du résultat.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  56
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


Et voilà, fin de la phase de bêta-relecture, 1 mois et demi après la signature !

Environ 40 heures de boulot réparties sur 6 semaines, 5000 signes de + sur un texte qui en faisait 165 000 au départ. Essentiellement des ajouts de clarification pour le lecteur (qui est supposé avoir 10-11 ans). Pas mal de travail sur les répétitions, et aussi une bonne page A4 de typos divers et avariés (je n'avais pas encore Antidote à l'époque, sinon le texte original aurait été meilleur sur ces 2 derniers points :-)

L'échange avec la correctrice de SR a été très convivial (il y a eu le + souvent 2 itérations, parfois 3), tout en me paraissant rester rigoureux (c'est ma première expérience de publication donc je n'ai pas de point de comparaison), elle m'a fait de nombreuses et judicieuses propositions de corrections et nous n'avons pas rencontré de "blocage" sur un point particulier.

À présent c'est le délicat problème de la 4ème de couv' qui se profile...
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  308
   Âge  :  56
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


Ça y est, les choses commencent à se mettre en place ! "LA TOUR" est à présent la star en page d'accueil du site de l'éditeur, et ça fait tout drôle de réaliser que ce livre va réellement exister, prendre son envol, et vivre sa vie je l'espère dans la tête de nombreux jeunes lecteurs :
http://sombres-rets.fr

 

 [Edition - Publication] Une chance sur 100, une chance sur 1000...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Itinéraires éditoriaux-