PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2
 

 Où est l'imaginaire français sur le plan international à notre époque ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  66
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  01/11/2012
    
                         
Erudia  /  Clochard céleste


Pangolin a écrit:
Je prédis une conflagration dans le milieu de l'édition jeunesse quand sortira mon livre. Harry Potter fais gaffe à toi!

J'espère tellement qu'un jour cela arrive, qu'un français rayonne par une oeuvre fabuleuse et n'ayant rien à envier aux sagas anglo-saxonnes Smile

Sinon voici quelques liens pour apporter de l'eau à notre moulin et qui confirment que ce débat existe et qu'il divise beaucoup même si certains constats ne peuvent être déniés:

1) Ici nous avons une "interview d'un journaliste du Figaro et d'un écrivain de Sciences-po qui ont des avis bien tranchés, reconnaissent que le marché américain est bien plus vaste mais que cette explication ne tient pas et que la littérature française a bien un sérieux problème (nombrilisme, aucun raconteur d'histoire, des auteurs en majorité qui se préoccupe plus du style et de s'adresser à un cercle limité qu'à autre chose)... je vous laisse découvrir:

http://www.atlantico.fr/decryptage/top-ecrivains-plus-riches-pourquoi-auteurs-francais-sont-boudes-mohammed-moussaoui-antoine-bueno-822342.html

2) La vidéo d'une réunion/ assemblée avec des éditeurs de chez Mnémos et le patron de Bragellonne où un constat encore plus accablant est fait sur les auteurs français (non pas ceux qui essayent de devenir écrivain mais les auteurs qui sont publiés) bien que nuancé:

https://www.youtube.com/watch?v=zDgnWfJi9UA

3) Deux autres analyses/ débats sur la surprenante invisibilité de la littérature française contemporaine (biensur hormis les Musso, Levy and co) dont la maintenant célèbre pique de Morrison qui titrait "La mort de la culture française":
http://www.lefigaro.fr/debats/2008/10/14/01005-20081014ARTFIG00110-en-declin-la-culture-francaise-.php
http://salon-litteraire.com/fr/essai-litteraire/review/1797788-la-litterature-en-peril-coup-de-semonce-de-tzvetan-todorov-ou-enieme-fantasme-du-declin-culturel-de-


Alors qu'en pensez-vous ? Êtes-vous surs qu'il ne s'agit absolument pas du contenu que proposent les auteurs français dans leurs ouvrages ayant attrait à l'imaginaire ??
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  18/12/2012
    
                         
Nagio  /  Pippin le Bref


Merci pour le lien, c'est très intéressant. Dans le 2, il est quand même souligné que
1/ ce qui est traduit est ce qui a déjà marché, donc il y a déjà eu de l'écrémage par rapport à l'ensemble des publications
2/ aux Etats-Unis et ailleurs (pays de l'Est), l'imaginaire est enseigné à l'école, contrairement à ce qui se passe chez nous
3/ si on n'écrit pas par exemple de space opera, par exemple, c'est aussi parce que les éditeurs français n'en publient pas
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  66
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  01/11/2012
    
                         
Erudia  /  Clochard céleste


>Nagio,

Malgré cela, quelle est ton opinion à toi ?

Pour répondre à ta parenthèse:
1) Certes ce qui arrive ici a déjà été trié (que de dire ça revenait à enfoncer une porte ouverte de la part du boss de Bragellonne qui cherchait un échappatoire...) et c'est pareil dans l'autre sens, on envoi pas à l'exportation et à la traduction en langue étrangère les plus bas tirages de l'hexagone !
La question intéressante, constructive est de savoir pourquoi après notre tri à nous nous n'avons rien qui intéresse et émerveille le public international avec un grand P, les amateurs de l'imaginaire ??  
2)Enseigné à l'école ? Moi j'ai plutôt compris que les anglo-saxons avait une approche différente de la littérature et considèrent que certaines recettes, certains procédés littéraires fonctionnent, apportent des résultats significatifs et les enseigne... pas à l'école mais via des services payants.
3)Il est plutôt dit que ce qui est proposé n'est pas assez intéressant, n'est pas ce que les lecteurs attendent et pas que les éditeurs refusent de publier du "space-op".


C'est un problème complexe... et je pense que personne n'est tout blanc dans ce "no man's land" en partant de l'auteur à l'éditeur...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2325
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Guère épais


Moi j'ai une question à te poser, Erudia : c'est quoi le dernier livre de fantasy française que tu as lu ?

Parce qu'en fait, j'ai surtout l'impression que tu veux parler d'un "problème" sur le marché de la fantasy française alors que tout simplement, tu ne connais pas ce marché. Or, si tu ne lis pas de fantasy française, tu ne peux pas encourager ce marché et favoriser l'apparition de nouveaux auteurs talentueux. 
Et je pense que c'est le cas aussi de pas mal de gens, qui laissent les médias leur "mâcher le travail" et qui ne lisent que les livres dont ils entendent parler dans les journaux, qui ont déjà fait le buzz, etc. 
Tu te demandes ce que vaux la fantasy française ? Prends une journée, fais le tour des petits éditeurs français (des grands aussi) et regarde la production française. Lis la production française. Intéresse-toi aux auteurs français, même (et surtout) ceux qui ne sont pas (encore) connus, parce qu'il y en a et qu'ils sont talentueux (ce que disent les éditeurs de la vidéo dont tu as posté le lien).

Parfois, j'ai tout simplement l'impression que les gens ont honte de lire de la fantasy, dans le métro par exemple. Sauf si le bouquin en question a déjà fait le buzz. Alors là, par contre, on peut y aller, on est dans le mouvement. 
Faire grandir le marché de la fantasy française, c'est aussi le boulot des lecteurs.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  18/12/2012
    
                         
Nagio  /  Pippin le Bref


Voir aussi cet article :
http://bibliobs.nouvelobs.com/actualites/20131231.OBS0992/mais-bien-sur-que-si-les-livres-francais-se-vendent-a-l-etranger.html
"1% des romans publiés chaque année aux Etats-Unis est issu d’une traduction; en France, les traductions représentent 33% de la production romanesque"

Tu peux suivre un cursus "écrivain" à l'université aux Etats-Unis, après il faut voir le nombre de grands écrivains qui en sont issus.

Questions auxquelles je n'ai pas de réponse : y a-t-il d'autres romans que les romans anglo-saxons qui marchent internationalement, dans le domaine de l'imaginaire ?
Et pourquoi ne connaissons-nous pas l'imaginaire espagnol, alors qu'ils ont un gros lectorat potentiel ?

@Rulae: tu as raison, mais la question demeure entière: pourquoi ces auteurs français talentueux n'ont pas davantage de succès ? Si ce n'est pas parce que leurs manuscrits sont moins bons que ceux des anglo-saxons, alors quoi ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2325
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Guère épais


Nagio a écrit:
@Rulae: tu as raison, mais la question demeure entière: pourquoi ces auteurs français talentueux n'ont pas davantage de succès ? Si ce n'est pas parce que leurs manuscrits sont moins bons que ceux des anglo-saxons, alors quoi ?
Il n'y a pas si longtemps (un peu avant Noël), je suis allée en librairie (Fnac, pour ne pas la citer, parce qu'il n'y avait que ça aux alentours à ce moment-là). Je cherchais un roman particulier, le tome 4 d'une série de fantasy française que j'aime beaucoup et que je suis avec attention. Quelle ne fut pas ma surprise et ma déception de constater que non seulement ce livre-là n'était pas trouvable tout de suite à la Fnac mais qu'en plus, il n'y avait en rayon, grosso modo, que du Martin et du Tolkien (romans de base, dérivés, nouvelles, etc.). 

Un lecteur qui ne connaît pas bien la fantasy française et qui se rend naturellement à la Fnac (ça fait pas mal de monde) n'aura de toute façon pas le choix : il achètera ce qu'il trouvera. A savoir, pas grand-chose !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  66
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  01/11/2012
    
                         
Erudia  /  Clochard céleste


Rulae,

Je te prierai de bien vouloir relire le sujet ou d'éviter de réagir sans trop réfléchir en te sentant attaquée personnellement/ indirectement via la fantasy française...

Ma dernière lecture française touchant au genre de l'imaginaire est "Les griots célestes" de Pierre Bordage pour répondre à ta question. Tu m'excuseras de ne pas être assez stupide pour tenter d'analyser, de décortiquer une littérature que je n'ai pas lu ! Je pourrais t'en citer encore plein en partant du "Secret de Ji" de Grimbert jusqu'à une niche plus cloisonnée comme la dizaine de tome de dark-fantasy gravitant autour de l'univers de "L'agent des ombres" de Michel Robert avec lequel j'ai plusieurs fois échangé de manière assez poussé...

Donc, d'une tu te trompe en affirmant que je ne connais pas ce dont je parle (d'ailleurs comment pourrais tu le savoir en déboulant comme ça de nulle part et accusant à tort et à travers ??), tu te trompe en affirmant que je ne lis que ce que les médias mettent en vitrine (si tu savais tout ce que j'engloutissais et surtout la diversité de mes lectures tu éviterais de balancer des inepties comme ça )

Je t'invite à ton tour à aller prendre une journée et à mieux réfléchir avant de raconter n'importe quoi... je pense qu'en m'interrogeant comme je le fais, en n'ayant pas une attitude outrée, nombriliste qui refuse l'auto-critique j'oeuvre bien plus que toi à aider la fantasy française !!


Le sujet est de traiter de la place de l'imaginaire français sur le plan mondial et d'analyser ses tenants et aboutissants, que de nier qu'il y a un "problème" m'apparaît plus que triste mais bon apparemment certains ont un sérieux problème personnel sur ce site pour tenter d'agresser gratuitement des gens qui ont le tort de vouloir échanger, bousculer, remettre en cause !!!!
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2325
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Accueille
   Date d'inscription  :  12/01/2014
    
                         
Rulae  /  Guère épais


Hé, un peu de calme : je ne t'ai pas du tout insulté et je n'étais pas du tout agressive dans mon message. C'est toi qui perds ton calme, là.

Ce n'est pas toi que j'accusais avec cette histoire de médias (je t'invite à relire mon message aussi, au lieu de monter sur tes grands chevaux tout de suite). Tu connais ton sujet, tant mieux alors. 
A ton tour, tu te trompes complètement en pensant que je n'accepte pas l'auto-critique (bien au contraire !). 

Je répète donc (peut-être n'ai-je pas été assez claire) : avant de parler de fantasy française sur le plan mondial, il faut regarder ce marché sur le plan de la France. Des lecteurs de fantasy française, donc. 
Comme tu le disais pourtant si bien : les traductions anglo-saxonnes qui arrivent sur le marché français ont déjà subi un sérieux tri dans leur pays d'origine et ont déjà eu du succès. C'est une sélection : chez les anglo-saxons aussi, il y a beaucoup de manuscrits mauvais.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3147
   Âge  :  105
   Localisation  :  Haute-Garonne
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Didon de la farce


Tu es extrêmement agressif, Erudia. Que cherches-tu exactement ? A entendre dire par les autres ce que tu penses toi-même, à savoir que la production française de Fantasy ne vaut rien ?

Rulae dit exactement ce que j'ai dit moi-même plus haut : si les lecteurs francophones/les libraires/les prescripteurs ne s'intéressent pas eux-mêmes à la production qui existe dans leur langue, qui le fera ? De leur côté, les éditeurs sont frileux, ils préfèrent les traductions de bestsellers anglosaxons. Ils sont plus sûrs de faire du chiffre.
http://alice-adenot-meyer.blogspot.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  66
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  01/11/2012
    
                         
Erudia  /  Clochard céleste


>Molly,

Moi agressif !? Tu plaisantes j'espère ?
Je me fais insulter à deux reprises et sans répondre par l'injure derrière... ensuite déboule Rulae qui me traite subtilement d'ignare... je répond le plus intelligemment possible en réfutant point par point les inepties qu'elle balance gratuitement et tu viens derrière m'annoncer que je suis agressif !??

Citation :
Tu es extrêmement agressif, Erudia. Que cherches-tu exactement ? A entendre dire par les autres ce que tu penses toi-même, à savoir que la production française de Fantasy ne vaut rien ?

Tu sais lire ? Je viens de répondre que j'avais lu beaucoup de fantasy française, voir des sous genres de fantasy française...
Ce que je cherche c'est débattre et pas passer mon temps à recadrer des gens incapables de lire un sujet ou de se mettre à attaquer personnellement les gens qui osent "remettre en cause", qui cherche à échanger de manière constructive... si tu te retrouve dans ce que dit Rulae en pensant par une explication facile que c'est la faute des lecteurs et des éditeurs alors bien à toi mais je vous demanderai juste de bien vouloir échanger de façon constructive et ne pas chercher l'affrontement comme s'il y a avait le camp des "pros fantasy-française" et celui des "anti"... j'aimerais éviter ce genre de débats absolument puérils !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3245
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  31/10/2008
    
                         
Hobbes  /  Attention : chat méchant


Si tu conserves tout ton sang-froid, je t'invite à retrancher deux ou trois choses — quand je m'en tiens à ton dernier message : « tu sais lire ? », « recadrer des gens incapables de lire un sujet », « bien à toi mais je vous demanderai(s) juste de bien vouloir échanger de manière constructive », « j'aimerais éviter ce genre de débats absolument puérils ! » — de ton lexique.

Tu n'as pas encore fait la preuve de ressources intellectuelles suffisantes, loin s'en faut, pour chausser tes lunettes triple foyer ou te mettre à baguenauder comme un prof de prépa de seconde zone dans le désert éristique de tes petits camarades. Sans compter que ce n'est pas la première fois.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  66
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  01/11/2012
    
                         
Erudia  /  Clochard céleste


Hobbes,

Je sais depuis longtemps que tu ne me porte pas dans ton coeur, que tu fais un complexe d'infériorité sur mes capacités intellectuelles (hey oui je fais parti de l'association Mensa, va falloir t'y faire Wink en gros j'ai fait bien plus la preuve de supériorité intellectuel que toi pour l'instant avec un QI de 143 ) et que tu n'attends que ça: de pouvoir me "casser" à la moindre occasion ! De chercher le moindre élément qui pourrais te valoriser (ohhh regarde j'ai fais une faute ici Wink )

Qu'est-ce que tu attends ? Ferme le sujet et mets le à la corbeille/ ou bannis pour avoir osé de dire tes 4 vérités que tous peuvent voir/ ou efface ce message qui te dépeint si bien... non encore mieux: réponds puis vérouille comme tu l'as déjà fait pour avoir le dernier mot et ne pas rester là-dessus lol, sauf si tu sais faire autre chose...


Toi, tu es modérateur lol !?
Récapitulons: Je me fais insulter à plusieurs reprises, me défend sans répondre par l'injure en demandant à certains de mes interlocuteurs de retrouver du bon sens et d'échanger de manière constructive. Résultat tu déboule ici comme si t'étais Zorro pour me dire "ce n'est pas la première fois" ou de retirer certains mots de mon lexique !?

Tu me fais bien marrer toi, c'est pas toi qui va influer sur mon lexique, tu m'apparais plus que pitoyable donc jamais tu ne me verras courber l'échine devant des individus de ton genre qui ne se maîtrisent pas, prennent parti et ne savent rien faire d'autre que censurer. Toi tu mériterais presque des insultes mais tu n'en vaut même pas la peine alors... vas-y SANCTIONNE !! Celui qui se ridiculisera ce sera toi et celui qui rira derrière son clavier ce sera moi. Amateur !!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3245
   Âge  :  26
   Date d'inscription  :  31/10/2008
    
                         
Hobbes  /  Attention : chat méchant


Bon, bah, rigole bien ?

Ah, et je viens de vérifier : on n'a, pour ce que j'en sais, échangé qu'une seule fois, lors du verrouillage de ton précédent sujet, où il n'a été fait mention ni de mes sentiments tempétueux à ton égard ni de tes derniers safaris avec les zèbres de Mensa.

Promis, je ne te hais point.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Où est l'imaginaire français sur le plan international à notre époque ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-