PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 Où est l'imaginaire français sur le plan international à notre époque ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  66
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  01/11/2012
    
                         
Erudia  /  Clochard céleste


J'aimerais avoir des retours sur ce sentiment que j'ai, sur une interrogation...

-Pourquoi n'y a t-il pas de grande saga (voir même juste un gros carton planétaire dans le domaine fantastique) française qui émerge de nos jours ?
-Pensez-vous que le système éditorial de notre pays y est pour quelque chose alors que tous les ingrédients sont réunis pour (grosse partie de la population friande du genre) ?
-Quelle est la différence avec les pays anglo-saxons qui font régulièrement éclore des auteurs très talentueux qui émerveillent le monde entier et qui se vendent même ici bien mieux que nos propres auteurs du genre ?

Voilà, pour un pays comme la France je n'arrive pas à m'expliquer cela...
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je me renseigne parfois sur les tendances de l'édition. Il me semble avoir lu à plusieurs reprises que le réalisme avait la préférence des lecteurs de notre pays.

Cependant, je crois que tu as raison quand tu dis que notre imaginaire se vend peu à l'étranger.

Là, tout de suite, je n'en vois pas les causes à part peut-être l'image de notre pays en terme de littérature, entretenu par les écrivains passés et présents.

Il y a toutefois une industrie de l'imaginaire en France. Voici un résumé du crédo de l'édition Mnémos :

Les Éditions Mnémos défendent une littérature de l'imaginaire vivante et de qualité : invitation à l'évasion, les territoires de l'imaginaire sont de formidables espaces de liberté offerts à la création et à la réflexion. Plus de 200 titres ont été publiés à ce jour, explorant les mondes de la fantasy, de la science-fiction et de l'uchronie. Notre politique éditoriale est basée autour de deux critères : la découverte de nouveaux talents et la mise en avant de la création française dans des genres habituellement dévolus aux auteurs anglo-saxons.

A priori, je dirais que de tel maison d'édition française de l'imaginaire, n'ont pas les moyens financiers d'exporter leurs précieux écrivains. Probablement qu'il y a aussi trop de contraintes administratives. Et encore faut-il avoir une bonne situation dans le pays de la maison mère. Mais bon, déjà en France, le réalisme, voir le fantastique, est préféré à l'imaginaire.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  66
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  01/11/2012
    
                         
Erudia  /  Clochard céleste


Je pense que nous avons aussi un sérieux déficit qualitatif car si un roman est bon, vraiment bon alors il finit par trouver son chemin tout comme certains livres, certaines sagas anglo-saxonnes.

La seule différence entre deux très bons romans dont l'un aura un excellent diffuseur/ publicité réside dans le temps qu'il va mettre à faire le buzz, à être connu ! Hélas, l'imaginaire français qui est publié me semble juste pas au niveau... pour ne pas parler dans le vide j'ai testé pas mal de choses (en partant de Grimbert à Bordage) et ça m'a paru clairement pas original voir ennuyeux.

Aujourd'hui j'ai l'impression que les derniers hits français que pourrait vous donner avec récurrence un passant dans une rue étrangère seront des oeuvres de Jules Verne ou de Boulle (Planète des singes) soit des écrits remontant à loin, loin...
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Tu dis des âneries.

Je t'invite à lire Gagner la guerre de Jaworski ou le Batard de Kosigan de Fabien Cerutti.

Il y en a beaucoup des livres français de SFFF qui t'attendent, et qui vont déraciner de ton cerveau ces idées que tu te fais.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  66
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  01/11/2012
    
                         
Erudia  /  Clochard céleste


Je vais plutôt attendre de voir si d'autres ont véritablement quelque chose d'intéressant à dire Smile

Merci tout de même d'avoir essayé de contribuer.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6077
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


Les barrières me semblent surtout linguistiques et culturelles. Pas difficile pour des anglosaxons de vendre énormément, assez pour dire d'investir ensuite à l'étranger, les pays francophones n'ont pas autant de lecteurs à séduire et donc après ont du mal à investir ailleurs.
Et dans les pays anglosaxons ça fonctionne avec des agents littéraires qui démarchent les éditeurs et puis font le suivi des oeuvres de l'auteur qui le paye pour ça, c'est assez différent d'ici, donc à moins d'un éditeur qui a un bon carnet de contacts angolophones, difficile de passer entre ces mailles au système différent.

Je trouve également que cela n'a rien avoir avec un quelconque niveau. Déjà, quand tu changes de langue, tu changes de style.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3116
   Âge  :  104
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Didon de la farce


Je te recommande la saga Le sang des 7 rois, de Régis Goddyn, chez l'Atalante Wink

http://alice-adenot-meyer.blogspot.fr
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Erudia a écrit:
Je vais plutôt attendre de voir si d'autres ont véritablement quelque chose d'intéressant à dire Smile

Merci tout de même d'avoir essayé de contribuer.

Merci de confirmer que tu es un parfait crétin.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  66
   Âge  :  32
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  01/11/2012
    
                         
Erudia  /  Clochard céleste


Depuis quand il est de coutume d'insulter les gens gratuitement sur ce site.

Juste une question: c'est une habitude dans les échanges ici !?


La violence, aussi bien physique que verbale est bien le dernier refuge de la pire engence que l'espèce humaine fait sortir de beaucoup trop de ventre lol

Tu serais gentil de m'oublier et d'aller regarder la télé gamin. Tu as gagné, voilà, t'es le plus fort... maintenant dégage s'il te plaît qu'on puisse discuter entre humains.


Sinon Molly, mon but n'est pas de trouver un titre en particulier mais de m'interroger sur une absence de hits français dans le domaine de l'imaginaire au niveau international, d'un vrai carton.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  3823
   Âge  :  112
   Pensée du jour  :  ;gloireàmay;
   Date d'inscription  :  24/01/2009
    
                         
Le Condor des Andes  /  Rapace du monde


Ce n'est pas de coutume. D'ailleurs, fort heureusement, Firenze ne représente pas l'esprit du forum JE.

Firenze, on va discuter un peu de ton cas. Je te tiendrai au courant.

Pour la suite, Erudia, merci de n'avoir pas réagi à l'insulte par l'injure.

Condorator
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6747
   Âge  :  42
   Localisation  :  Côte d'Or & d'Opale
   Pensée du jour  :  Rien de pire que se sentir en trop
   Date d'inscription  :  11/01/2013
    
                         
Séléné.C  /  La femme qui tomba amoureuse de la lune


Je ne voudrais pas dire, mais quand tu cites Jules Verne et que ensuite tu dis "soit des écrits remontant à loin, loin..." => Jules Verne est mort en 1905, quand même.
(avant même la naissance de Pierre Boulle)
Du coup, je m'interroge sur ce que signifie pour toi "loin, loin"
Chrétien de Troyes ?
Si tu veux plus récent que Verne (mais c'est plus ancien que Boulle) il y a Marcel Aymé (non, il n'a pas écrit que les contes du chat perché)
Ensuite, si tu veux des auteurs postérieurs à Boulle... Celui-ci étant mort en 1994... Hum... Sais pas.
Mais dans le genre "best off" il y a "les fourmis" 1991, Bernard Werber. C'est assez récent ? Peut-être trop réaliste ?
Halalala... Je lis trop de vieux trucs, moi...
http://scriptorium2.canalblog.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3116
   Âge  :  104
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Toute personne qui aime la musique ne sera jamais vraiment malheureuse"- F. Schubert
   Date d'inscription  :  29/08/2011
    
                         
Molly  /  Didon de la farce


Erudia a écrit:

Sinon Molly, mon but n'est pas de trouver un titre en particulier mais de m'interroger sur une absence de hits français dans le domaine de l'imaginaire au niveau international, d'un vrai carton.

Citation :
-Pourquoi n'y a t-il pas de grande saga (voir même juste un gros carton planétaire dans le domaine fantastique) française qui émerge de nos jours ?

Un roman devient un bestseller aussi par le bouche-à-oreille, grâce à ses lecteurs qui ont aimé et se passent le mot => plus de ventes => traduction + sortie en poche => ouverture à l'international, etc. Si on attend toujours que les journalistes des médias "officiels" fassent le boulot à notre place en restant les seuls prescripteurs, on peut attendre longtemps pour voir sortir un bestseller français (les anglo-saxons seront toujours plus forts dans le domaine du marketing).
http://alice-adenot-meyer.blogspot.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1786
   Âge  :  20
   Localisation  :  A bord de Serenity
   Date d'inscription  :  29/05/2011
    
                         
Foxi  /  Fiancée roide


Firenze a écrit:
Je me renseigne parfois sur les tendances de l'édition. Il me semble avoir lu à plusieurs reprises que le réalisme avait la préférence des lecteurs de notre pays.

Actuellement, je travaille pour une agence de vente de droits de traduction de livres. Je suis aussi moitie moitie (polono-francaise), donc voila ce que je peux dire...

La fantasy/l'imaginaire ne sont pas du tout des genres de predilections en France. Pour s'en rendre compte, c'est simple: il n'existe quasiment pas de rayon "Fantasy" ou "SF" destine aux adultes dans les supermarches en France. C'est une allee entiere en Pologne Laughing La personne avec laquelle je travaille m'a d'ailleurs dit qu'ils manquaient de lecteurs en fantasy.

Pour ce qui est des succes, je sais que les LAMES DU CARDINAL de Pevel et LA VOIE DE LA COLERE de Rouaud ont eut leurs droits de mis en ventes et ont connus un certain succes (surtout ce dernier). Pour moi, l'un des problemes de la fantasy francaise, c'est qu'elle ne se demarque pas, de part son origine.
Prenons Sapkowski, et SORCELEUR (il est polonais, je me permets de le prendre comme exemple). Cette serie est, pour moi, teintee de l'atmosphere polonaise, l'humour, les paysages, les traditions, les mythes... Et a chaque fois que je prends de la fantasy slave, je sais que c'est le cas: ca se sent.
Raison pour laquelle j'ai bcp aime les LAMES DU CARDINAL: un livre implante dans un Paris medieval, j'avais l'impression de me retrouver dans les trois mousquetaires Very Happy Et en meme temps, pareil, je reconaissais... disons le folklore?

Et du coup, pour moi, c'est en partie pour cela que les sagas francaises de fantasy (mon genre favori, desole pour cette fixation) ont du mal a se faire une place dans la cours des grands. C'est en partie parce qu'ils ne se demarquent pas suffisement.

NB: Ca me reviens maintenant, dans les series ados, OKSA POLLOCK se vends bien en Pologne aussi.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6107
   Âge  :  79
   Date d'inscription  :  21/11/2014
    
                         
Pangolin  /  Très premier degré


Je prédis une conflagration dans le milieu de l'édition jeunesse quand sortira mon livre. Harry Potter fais gaffe à toi!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  18/12/2012
    
                         
Nagio  /  Pippin le Bref


Vu le nombre de lecteurs en anglais versus le nombre de lecteurs en français, pour pouvoir "cartonner" comme tu dis, il faudrait que le roman soit traduit en anglais. Or, les éditeurs anglo-saxons publient peu de traductions comparativement à leurs homologues français (parce que ces derniers se disent que si ça a marché sur plein de lecteurs américains, ça va marcher en France ; alors qu'un succès sur le marché français - d'autant que comme le dit Foxi, c'est une littérature marginale chez nous - ça n'impressionne pas beaucoup les éditeurs américains...) Rien à voir avec le talent ou la qualité, à mon humble avis, c'est surtout une question de marketing.
 

 Où est l'imaginaire français sur le plan international à notre époque ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-