PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant
 

 Lire sur papier ou lire sur écran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  222
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  13/12/2014
    
                         
Ombelle  /  Autostoppeur galactique


Les deux :mrgreen: Je lis en numérique quand je suis en vacances, dans les transports etc, bref, quand ça m'arrange de ne pas me trimballer trois tonnes de papier dans mon sac et aussi quand c'est de la lecture de détente, dont je sais que je ne la relirai pas ultérieurement. Je garde le papier pour les beaux livres, ceux que j'aime particulièrement, que je veux relire etc. Ceci dit, le papier n'est pas forcément plus sûr que le numérique pour la conservation des données, ça vieillit mal, ça ne supporte pas bien les infiltrations d'eau ni les enfants peu soigneux...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  570
   Âge  :  117
   Date d'inscription  :  28/10/2012
    
                         
Mary Colibreeth  /  Gloire de son pair


Le livre attire-t-il encore les enfants ?
Le livre n'a-t-il pas vécu comme le tableau à craie ?
Lequel des deux est le plus écolo ?
Peut-on prêter une liseuse comme on prête un livre ?
La liseuse a-t-elle cette odeur si particulière qu'ont les vieux bouquins ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  222
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  13/12/2014
    
                         
Ombelle  /  Autostoppeur galactique


Le livre attire-t-il encore les enfants ? => oui. Pas tous, mais pas plus ni moins, il me semble, qu'autrefois.

Le livre n'a-t-il pas vécu comme le tableau à craie ?=> je rêve que mes enfants aient des tablettes au lieu des trois tonnes de livres dans leur cartable. Hélas, on en est encore loin.

Lequel des deux est le plus écolo ? => aucune idée et à mon avis, ce critère n'entre pas en ligne de compte pour la majorité des gens (par contre quand tu dois débarrasser la maison du grand-oncle plein de vieux bouquins papier dont personne ne veut - tonton était fan de SAS - tu regrettes la liseuse)

Peut-on prêter une liseuse comme on prête un livre ? => prêter quelque chose suppose que durant la durée du prêt, cette chose n'est plus en ta possession. Donc tu peux prêter la liseuse elle-même mais envoyer les copies des fichiers, c'est plutôt comme si tu photocopiais les livre papier au lieu de le prêter.

La liseuse a-t-elle cette odeur si particulière qu'ont les vieux bouquins ? => non et tant mieux, les vieux bouquins, ça pue (cf expérience du grand-oncle). L'odeur des livres est due 1/ aux agents de blanchiment du papier 2/ à la composition chimique de l'encre 3/ (en majorité) à la colle de la couverture. Rien de très glamour pour moi :mrgreen:
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  4032
   Âge  :  37
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  J'improvise
   Date d'inscription  :  09/03/2013
    
                         
Coline  /  L'ivre de la jungle


Bien sûr que le livre attire les enfants. Mais cela ne dépend pas au départ des enfants, mais des parents et de leur envie de mettre des livres très tôt dans les mains des enfants.


 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  685
   Âge  :  41
   Localisation  :  Il est vilaine...
   Date d'inscription  :  28/06/2012
    
                         
Kylie Ravera  /  Hé ! Makarénine


+1 Ombelle et +1 Coline
Concernant les enfants, je trouve que c'est tout de même plus facile de commencer avec le livre-objet qu'ils peuvent s'approprier aisément. Mais j'imagine que plus tard, quand le texte et l'histoire prennent le pas sur les images, la liseuse peut se substituer au papier.

Anecdote
J'ai eu l'occasion de donner il y a quelques semaines une conférence sur le livre numérique et l'autoédition à un public que j'estimais peu réceptif à ce genre de pratiques: des plus de soixante ans. A la fin de ma présentation, un monsieur de 80 ans s'est levé pour expliquer comment le livre numérique lui avait rendu la possibilité de lire grâce à la manipulation de la police et des contrastes, alors qu'il avait été obligé de renoncer à ce loisir pendant des années à cause de problèmes de vue. Une dame a alors renchéri sur sa "bibliothèque numérique" qu'elle trimbale dans son sac et qui l'accompagne en week-end et en vacances. Finalement, ce sont eux qui m'ont donné des conseils sur le choix des liseuses Laughing
J'ai dédicacé quelques livres papier sur place mais distribué également des cartes de visites avec l'adresse de mon site, pour des téléchargements qui ont lieu les jours suivants.

Je sais que les dernières estimations ne donnent pas une part très importante au livre numérique en France par rapport à pas mal d'autres pays, mais la tendance est tout de même présente.
http://www.kylieravera.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  222
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  13/12/2014
    
                         
Ombelle  /  Autostoppeur galactique


Et de l'enfant. J'en ai 3 sur les 3, une seule est spontanément attirée par les livres hors mangas et BD alors que je suis moi-même une grosse lectrice, que je leur lis une histoire tous les soirs et que je leur achète tous les livres qu'ils veulent. A l'inverse, j'ai une amie qui ne lit jamais et dont l'aînée consomme des livres par armoires entières (elle vient se fournir chez moi, d'ailleurs) - les deux autres ne lisant pas non plus. Donc on peut aider les enfants à aimer les livres, mais pas le leur imposer (ce à quoi j'en suis réduite avec l'un des miens, par exemple, faire du chantage "un chapitre de lecture pour 30mn de console"... pas sûr que ça l'aide à plus aimer les livres). Sinon, pour en revenir au topic de départ, pour les enfants, le papier fonctionne mieux que le numérique, en tout cas pour ceux que je connais.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  570
   Âge  :  117
   Date d'inscription  :  28/10/2012
    
                         
Mary Colibreeth  /  Gloire de son pair


Ombelle : Si la solution était simple, ça se saurait. Sad Je suis instit depuis bien longtemps et me bats au quotidien pour donner le goût de lire à mes élèves. Si une recette existe, je PRENDS !!!
Kylie, j'aime beaucoup tes arguments. Vraiment.
Maintenant une question : Qu'est-ce qui t'a fait le plus plaisir : Ton livre en version informatique ou en version papier ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  685
   Âge  :  41
   Localisation  :  Il est vilaine...
   Date d'inscription  :  28/06/2012
    
                         
Kylie Ravera  /  Hé ! Makarénine


Mary Colibreeth a écrit:

Maintenant une question : Qu'est-ce qui t'a fait le plus plaisir : Ton livre en version informatique ou en version papier ?
Ce qui m'a fait plaisir, surtout, c'est la pose du point final. Et ça, ça s'est produit via un clavier sur un écran Wink

Ensuite: bien sûr que ça m'a fait quelque chose de voir chacun de mes livres en version papier. Mais ça m'a aussi fait quelque chose de les voir apparaître avec la mention "disponible" en version électronique sur Amazon. Et je ressens la même excitation lors de la notification d'une vente au format numérique ou papier, parce qu'à chaque fois, derrière, il y a un lecteur qui plonge dans mon univers.

En ce qui concerne la lecture, je lis aussi bien sur tablette (je n'ai pas de liseuse) que sur papier. Mais: je suis une collectionneuse qui adore voir se remplir les étagères de sa bibliothèque Wink
La formule idéale, pour moi, ce serait le livre numérique offert pour le livre physique acheté. C'est la politique que j'applique pour mes livres, mais je n'ai pas connaissance d'éditeurs qui procéderaient de la même façon...
http://www.kylieravera.fr
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  570
   Âge  :  117
   Date d'inscription  :  28/10/2012
    
                         
Mary Colibreeth  /  Gloire de son pair


Kylie Ravera a écrit:
Mary Colibreeth a écrit:

Maintenant une question : Qu'est-ce qui t'a fait le plus plaisir : Ton livre en version informatique ou en version papier ?
Ce qui m'a fait plaisir, surtout, c'est la pose du point final. Et ça, ça s'est produit via un clavier sur un écran Wink

Ensuite: bien sûr que ça m'a fait quelque chose de voir chacun de mes livres en version papier. Mais ça m'a aussi fait quelque chose de les voir apparaître avec la mention "disponible" en version électronique sur Amazon. Et je ressens la même excitation lors de la notification d'une vente au format numérique ou papier, parce qu'à chaque fois, derrière, il y a un lecteur qui plonge dans mon univers.

En ce qui concerne la lecture, je lis aussi bien sur tablette (je n'ai pas de liseuse) que sur papier. Mais: je suis une collectionneuse qui adore voir se remplir les étagères de sa bibliothèque Wink
La formule idéale, pour moi, ce serait le livre numérique offert pour le livre physique acheté. C'est la politique que j'applique pour mes livres, mais je n'ai pas connaissance d'éditeurs qui procéderaient de la même façon...

Oui, le point final, c'est quand même quelque chose... Je devrais en mettre bientôt un à deux tapuscrits (Bientôt édités mais chut c'est un secret... Cool )
Pour ma part, je rêve de tenir dans mes petits doigts boudinés le format papier. Je ne lis que sur papier mais vais faire l'acquisition d'une liseuse. Un côté "confort" peut-être. Moins lourd... Je verrai bien.
Je pense au final que les deux possibilités ; numérique ou papier; sont autant de chances de lire.
Au fait, où en es-tu maintenant de ton aventure livresque ?
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  685
   Âge  :  41
   Localisation  :  Il est vilaine...
   Date d'inscription  :  28/06/2012
    
                         
Kylie Ravera  /  Hé ! Makarénine


Mary Colibreeth a écrit:

Au fait, où en es-tu maintenant de ton aventure livresque ?

Quelques infos ici: http://jeunesecrivains.superforum.fr/t28116p255-edition-autopublication-ltpr-une-saga-de-711-tomes

(Histoire de ne pas faire dévier le sujet initial Wink )
http://www.kylieravera.fr
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ombelle a écrit:
Et de l'enfant. J'en ai 3 sur les 3, une seule est spontanément attirée par les livres hors mangas et BD alors que je suis moi-même une grosse lectrice, que je leur lis une histoire tous les soirs et que je leur achète tous les livres qu'ils veulent. A l'inverse, j'ai une amie qui ne lit jamais et dont l'aînée consomme des livres par armoires entières (elle vient se fournir chez moi, d'ailleurs) - les deux autres ne lisant pas non plus. Donc on peut aider les enfants à aimer les livres, mais pas le leur imposer (ce à quoi j'en suis réduite avec l'un des miens, par exemple, faire du chantage "un chapitre de lecture pour 30mn de console"... pas sûr que ça l'aide à plus aimer les livres). Sinon, pour en revenir au topic de départ, pour les enfants, le papier fonctionne mieux que le numérique, en tout cas pour ceux que je connais.
Je suis d'accord sur tout. On peut aider l'enfant, l'accompagner dans sa découverte du livre, mais pas le forcer, parce qu'au final ça dépendra de son caractère et de ses préférences personnelles. Mais ne pas faire découvrir du tout les livres aux enfants peut avoir des conséquences dramatiques. Je prends l'exemple que je connais le mieux : ma mère est une grosse lectrice, passionnée de littérature, et nous a mis des livres entre les mains alors qu'on ne savait même pas lire. Ma sœur et moi sommes fondamentalement différentes : j'étais spontanément attirée par les livres, pas ma sœur, et pourtant nous avons reçu la même éducation. Ma sœur serait typiquement le genre de personne à ne jamais lire, mais grâce à ma mère, bon an mal an elle lit quand même quelques livres par an, ce qui n'est pas si mal pour elle. Et pour répondre à ta question sur "comment faire aimer la lecture aux enfants ?" j'y répondrais par l'exemple de ma sœur : en ne les forçant pas, et en les laissant choisir quel livre ils veulent lire. Si on les force, ils associeront la lecture à une punition, et il n'y a rien de pire. Ils veulent lire une BD ou un manga ? Pas grave, c'est déjà ça. Ma sœur adore la mode et le shopping et donc lire des livres sur le sujet lui a spontanément plu et l'a aidée à faire la transition vers des livres plus "complexes".  

Sinon ouais pour revenir au sujet initial le papier ça marche mieux que le numérique pour les enfants. En plus les illustrations, les jeux de couleurs, de reliefs, sont hyper importants pour eux...
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Le rectorat voudrait supprimer des heures d'atelier aux artisans du livre (relieurs, doreurs, gaufreurs, graveurs, typographes) afin d'économiser sur l'ouverture de nouvelles formations dédiées aux médias numériques.
Dans dix ans, c'en est fini de ces métiers-là.

Voilà.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


En même temps, je voudrais pas faire la rabat-joie, ce sont des beaux métiers que tu cites, mais... dans dix ans y en a plus, comme tu dis... Mais c'est une évolution normale. Aujourd'hui, il n'y a plus de tanneur ou de cireur de chaussures. Est-ce bien ou mal ? Je n'en sais rien, c'est juste l'évolution de la société. (Je dis peut-être ça parce que je bosse dans un milieu dit "d'avenir" et qui bouge beaucoup, mais en soit, le fait que certains métiers apparaissent et d'autres disparaissent n'est pas surprenant.)
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je ne lis plus de bouquin sur papier, étant malvoyante, je mets souvent des mois à lire un livre d'à peine 100 pages maintenant, donc j'ai choisi les livres audio... Plus le choix, sinon je m'abîme les yeux, encore que sur PC y a le zoom, donc ça va, je peux aussi lire les livres numériques et je préfère ce format. Mais on ne trouve pas toujours ce que l'on cherche.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6083
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


Y a rien à faire, l'écran ça me fait trop mal au crâne si je dois me concentrer fort. Lire des conversations, ça va encore, mais vraiment plonger dans un récit, faut que la lumière arrête de me dézinguer le crâne en même temps pour que j'y arrive.

Là, pour le concours d'extraits, c'est bien simple, je viens d'user sept feuilles de papier (je ne sais pas faire recto verso), pour finir de commenter ! Puis je retape mes comm' !
Sur un ordi, après trois pages A4, j'ai déjà du mal à rester dedans, alors que sur papier, je te dévore un bouquin en deux-trois jours.

C'est comme se retrouver face à la photo d'un tableau, puis face AU tableau. Ca y ressemble, ça copie bien, mais il me manquera quelque chose de... concret et spatial. Non luminescent. Esthétique. Que je ne retrouverai pas dans le numérique.
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Lire sur papier ou lire sur écran

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 7 sur 8Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Discussions générales-