PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 15 ... 19  Suivant
 

 Vos rêves bizarres - J'ai accouché de fraises à Cuba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1697
   Âge  :  32
   Localisation  :  Strasbourg
   Date d'inscription  :  18/04/2017
    
                         
Silence écrit  /  Péril 666


J'ai rêvé récemment qu'en jouant à un jeu à gratter j'avais gagné 13600 €. C'était un chiffre très précis dans mon rêve. J'étais content, j'allais pouvoir m'acheter quelques trucs, rien de fou, et mettre enfin un peu de côté.
Au réveil j'étais doublement déçu parce que ma réflexion (encore ensommeillée) était quelque chose comme "merde j'ai pas rêvé que j'avais gagné dix millions non plus, c'était raisonnable encore 13600, ça va j'en demande pas trop..."

Même mon inconscient rêve petit bras. :mrgreen:
http://silenceecrit.wordpress.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1462
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  Non.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Reka  /  Barbare en mousse


J'ai rêvé que je cherchais le bureau des sécrétions au lieu du bureau du secrétariat...
Et que j'avais été sélectionnée pour une émission de téléréalité, et que le public ne m'appréciait pas, notamment à cause de mes allergies.
Mais l'engouement du public était trafiqué en douce. Il y avait des scripts informatiques pour booster l'assentiment de l'audimat. Certains membres du show télévisé se rendaient dans une salle fantôme pour cliquer plein de fois sur leur nom pour booster leur célébrité. D'autres avaient carrément pondu des formules tarabiscotées pour l'accroître de manière exponentielle.
Subversivement, j'essayais de le dénoncer, mais j'étais considérée comme jouant les Cassandre : le public me traitait de parano, et les participants au jeu me détestaient de ne pas jouer le jeu impunément.
Par ailleurs, les poivrons étaient empoisonnés, ce qui avait un impact significatif sur mes allergies.
Une amie m'en avait avertie. Elle avait aussi coupé des roses roses. Beaucoup trop.

drunken
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1462
   Âge  :  33
   Pensée du jour  :  Non.
   Date d'inscription  :  18/01/2015
    
                         
Reka  /  Barbare en mousse


Pardon, je double poste.

J'ai indiqué à une amie que j'avais mal depuis plusieurs mois - voire une année - au niveau du sternum / plexus / estomac, et que je ne savais pas quoi faire. Elle m'a renseigné le nom d'un éminent docteur, qui avait le mérite de ne pas recourir aux produits chimiques, mais seulement au papier et aux aiguilles.
Je suis donc allée à l'adresse prescrite. Une demi-dizaine de femmes accueillaient les patients et répondaient au téléphone. Puis on m'a invitée à entrer dans le bureau du docteur. Son assistante m'a fait manger une cuillerée de glace vanille.
Là, mon univers intérieur s'est matérialisé pour nous trois. Il y avait des gens qui déambulaient sur une vaste place, surmontée d'un portique en or. Nous avons traversé cet espace public, puis pris un tournant en aiguille pour nous rendre vers une pente montante, où courait un ru. Le ruissellement de ce ru était empêché par une énorme plante grasse et grimpante qui montait d'aval en amont. Le médecin a saisi son menton dans sa main en déclarant qu'il y avait effectivement un problème. Qu'on était dans la zone de l'estomac et que la plante n'avait pas à se trouver là et phagocytait mes entrailles. Il fallait analyser la plante : me disait-elle quelque chose ? Il a supposé que c'était du lierre, et j'ai d'emblée secoué la tête en affirmant que ça n'en était pas : la plante était trop épaisse. Alors qu'il s'apprêtait à partir chercher une loupe et que je pensais très fort qu'il nous faudrait surtout un manuel d'identification digne de ce nom comme la Flore bleue, j'ai saisi une feuille de la plante, et j'ai vu les bourgeons pourpres qui contournaient la limbe. J'ai arrêté le docteur : "Docteur, docteur ! C'est une Kalanchoe !". Il est revenu vers moi en courant, m'a demandée si j'étais sûre. Bien sûr, il était étrange que la plante grimpe, mais les bourgeons sur le pourtour ne laissaient pas le moindre doute. J'étais sûre.
Nous sommes revenus en arrière. Avons retraversé la place, recroisé la foule. Là, j'ai compris que tous ces gens  étaient les individus de passage, avec lesquels j'avais eu des interactions, que j'avais plus ou moins finement observés dans la rue, dans les transports et que j'avais mémorisés dernièrement. Puis, refranchissant l'arche en or, nous sommes revenus dans le bureau du docteur.
Il m'a demandé de revenir dans son bureau le lendemain, à 8h05.
Je suis sortie du cabinet, il était 7h50. J'ai pensé que ce n'était pas la peine de rentrer chez moi. J'ai fait un tour du pâté de maison pour ne pas être trop en avance, et j'ai à nouveau pénétré dans le bâtiment, où il n'y avait plus personne.
Il y avait des panneaux sur fond de roses rouges (encore les roses !) que le docteur avait placé sur les portes et qui annonçait aux infirmières "Surprise ! Vous êtes en congé pour 6 jours".
Je me suis vaguement inquiétée de savoir si mon rendez-vous était maintenu, si le docteur était quand même là, si on s'occuperait de moi. Alors j'ai ouvert une porte. Et le docteur était derrière celle-là, dans une pièce immaculée, derrière un énorme appareil gris. Je me suis sentie embarrassée, je ne pensais pas le trouver si vite, et surtout pas le surprendre en plein travail.
Il a levé la tête, m'a souri avec bienveillance, et dit qu'il arrivait.

(Y a un psychanalyste, dans le coin?)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6
   Âge  :  55
   Date d'inscription  :  27/06/2017
    
                         
mumu  /  Magicien d'Oz


J'étais avec l'un de mes intérimaires (allez comprendre pourquoi il n'est même pas beau) et nous marchions sur un trottoir, un vrai gruyère, avec de gros trous noirs. Les gens les évitaient comme si c'était normal et Eduardo voulait absolument m'en faire voir un de prés. Je me suis alors écriée que j'avais le vertige et ni une ni deux, je me suis allongée à terre, les bras en croix. Les gens m'enjambaient et lui me disait que je ne pouvais rester là. Mais que oui, je pouvais et je comptais bien ne plus bouger.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1433
   Âge  :  29
   Localisation  :  Au sud, au nord, au milieux, partout!
   Date d'inscription  :  18/05/2017
    
                         
Fluo Glacial  /  Roland curieux


Je fais clairement des rêves d'une étrangeté et d'une violence assez poussée en ce moment. Souvent, c'est une ambiance de 'traque' et à la fin, je fini par trouver l'objet de la traque, celui que je cherchais depuis le début sans avoir pleinement conscience de quoi il s'agissait. La plupart du temps c'est un vieux, et il essaie de me tuer, du coup il y a un combat avec couteaux ou épées. Le plus épique des rêves de cette série n'est pas celui de cette nuit, plutôt la nuit d'avant, il avait carrément une ambiance à la Matrix celui-ci.

Au début je crois qu'on était dans un magasins de disques ou de jeux vidéos. J'ai reconnu l'endroit: c'est un magasin dans lequel j'allais souvent quand j'étais ado, il a fermé depuis des lustres... M'enfin bref: je suis dans ce magasin avec un pote, et il y a dans un des rayons une sorte de perturbation, un catalyseur qui émet des ondes. Je ne sais plus quel était l'objet en question, une boîte noire bizarre cachée parmi les disques du rayon, il s'avère que c'est un objet très puissant et très instable qui génère un champ magnétique suffisamment fort pour attirer des objets métalliques lourds et les faire graviter autour de celui qui tient l'objet en question dans la main. Apres la découverte de l'objet, il y a une phase de débandade, je me souviens qu'on courre dans tous les sens, et que tout devient vraiment menaçant, parce que l'objet que nous avons volé déforme tout autour de nous. Et puis à un moment dans tout ce chaos je retrouve le vieux (celui qui veut me tuer depuis plusieurs rêves) et là c'est le fight. Je crois que le rêve s'arrête à ce moment, j'ai pas le souvenir de qui gagne.
https://antoinedazy.wixsite.com/portfolio
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je lis avec attention ce sujet, qui est un bel endroit, nous n'avons pas toujours cette occasion !
Je conterai, si l'idée me vient, certains de mes rêves, j'ai aussi quelques questions ! dues à ma curiosité maladive; car c'est un sujet qui me passionne, et j'y reviens très souvent.

Avez-vous des rêves qui se répètent ? des lieux inexistants qui se reproduisent ? Notez-vous vos rêves ? Essayez-vous parfois d'en trouver l’interprétation la meilleure ?

Les rêves ont un sens, ils ne sont pas qu'un amusement au réveil, et alors je suis toute ouïe ! d'en discuter avec quelques uns qui le voudraient, sur le sujet, ou d'en apprendre de quelqu'un qui en saurait plus que moi !
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2841
   Âge  :  27
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Roberto Bel-Agneau


Cette nuit, j'ai rêvé que j'étais bestah avec Mariah Carey, qu'on chantait ensemble sur Vision of Love en robe à paillettes au Madison Square Gardens. Puis après, je ne sais pas comment ça s'est goupillé, mais j'ai rêvé que mon frère gagnait 20 millions d'euros au loto, et du coup, jalouse que j'étais, je fomentais un plan pour le tuer et récupérer la somme.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  949
   Âge  :  40
   Localisation  :  Lausanne
   Pensée du jour  :  Ich bin der Geist, der stets verneint! Und das mit Recht; denn alles, was entsteht, Ist wert, daß es zugrunde geht; Drum besser wär's, daß nichts entstünde...
   Date d'inscription  :  17/05/2017
    
                         
PlumeSombre  /  Bile au trésor


Pourquoi ma grand-mère (je n'ai pas de grand-mère...) voulait-elle voler des framboises dans mon jardin alors que celles-ci avaient des dents et essayaient de la mordre... ? scratch Si vous avez une analyse ou un psy à me proposer... je prends.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  179
   Âge  :  28
   Date d'inscription  :  19/06/2017
    
                         
Sielle  /  Tycho l'homoncule


GillesdeRais a écrit:
Avez-vous des rêves qui se répètent ? des lieux inexistants qui se reproduisent ? Notez-vous vos rêves ? Essayez-vous parfois d'en trouver l’interprétation la meilleure ?

Oui, ça m'est arrivé de faire un rêve que j'avais déjà fait. Et, connaissant la fin, j'ai déjà réussi à modifier ce qui allait se passer. Mais ça n'arrive pas souvent, ça a du m'arriver une poignée de fois dans ma vie.

Par contre, très régulièrement (genre 2x par mois) il y a dans mes rêves un garçon qui était dans ma classe en primaire. Je ne l'ai plus vu depuis le collège, donc 10-15 ans. Des fois il est comme il l'était quand on était petits, des fois il a l'air plus "adulte". Je ne sais pas pourquoi il est là, et c'est jamais bien intéressant, mais ça reste assez perturbant pour le noter, donc si jamais il y a une interprétation à en faire je suis toute ouïe aussi Smile
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  426
   Âge  :  34
   Date d'inscription  :  03/07/2014
    
                         
Sème-Lys  /  Sanskrit boi


GillesdeRais a écrit:

Avez-vous des rêves qui se répètent ? des lieux inexistants qui se reproduisent ?

Merci mon dieu je ne suis pas seul.
En fait, j'en ai tellement que j'en ai dressé une cartographie (une onirocartographie). Parce que, oui, ils communiquent entre eux.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  59
   Âge  :  30
   Pensée du jour  :  Mon essence prend racine dans la terre fértile de mon imagination
   Date d'inscription  :  26/06/2017
    
                         
Satta  /  Clochard céleste


La nuit dernière mon cerveau m'a lancé un énième avertissement.

Voici l'étrange rêve qu'il a produit:

Il fait beau et chaud. Le sable blanc, une étendue bleue. Je ne suis pas seule. Là, sur la ligne d'horizon, une bosse se forme sur toute la longueur. Des amis sont là. Et je panique à la vue des ennemis au loin. C'est la bataille finale. De cette bosse émerge un banc de créatures marines (requin me semble t-il mais c'est pas clair) .

Pouf, ils sont sur la plage. Avec mon couteau, je les tue. Nous somme sans pitié.
Puis, le calme revient, mais ne dure pas.
Un tsunami. vite, on se réfugie dans une sorte de cabine en bois me faisant penser à des toilettes.
On entre. On est en sécurité.
Une fois passé, nous sortons. Et PAF, un banc d'orques en colère nous fonce droit dessus. La lutte est difficile. Il y a du sang, des cris. Je plante mon couteau les yeux fermés.
Ils sont trop nombreux. Je cours vers la cabine et m'y enferme.
Et je ne sais comment, je me retrouve sur la plage, vierge.
Une femme marche à mes côtés et me dit que tout va bien maintenant. Je l'interroge.
- Et les autres où sont-ils ?
- Tout va bien, c'est terminé.
Et comme une vision, j'ai vu une torture près de mon corps décapité.
Je me suis sentie tellement bien, soulagée.

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2841
   Âge  :  27
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Roberto Bel-Agneau


Mon rêve le plus récurrent, le tsunami quand je bronze au bord de la plage.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  156
   Âge  :  21
   Pensée du jour  :  tout en bas de la liste. je mérite peut-être pas mieux
   Date d'inscription  :  29/09/2016
    
                         
Orichalque  /  Tycho l'homoncule


C'est fou. Le tsunami est mon rêve le plus récurrent aussi, et c'est très intriguant à chaque fois de voir dans quel contexte il arrive, comment j'y fais face, etc. (en général je cours vers des barreaux verticaux pour m'y accrocher fermement, et attendre que la vague déferle sur moi)
Un jour j'ai rêvé que je surfais sur le tsunami, c'était un rêve heureux. Je croyais donc que j'étais "guérie" de ces rêves effrayants, mais que nenni.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2841
   Âge  :  27
   Localisation  :  Dans un château hanté
   Pensée du jour  :  Mon idéal c'est d'aimer avec horreur
   Date d'inscription  :  25/05/2012
    
                         
Ahava-brumes  /  Roberto Bel-Agneau


Surfer sur un tsunami, ah ah! L'ambiance.
 
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  71
   Âge  :  35
   Localisation  :  Paris
   Date d'inscription  :  14/03/2016
    
                         
Vallome  /  Clochard céleste


Ah, un topic sur les rêves Very Happy

En général, je ne me souviens pas de mes rêves. J'en garde un bref souvenir quand je me réveille qui s'efface vite une fois la journée amorcée. Mais parfois, je prend la peine de les noter et ça me permet de m'en rappeler même longtemps après. Le dernier en date :

Je roulais avec ma soeur (ou tante, je crois que ça alternait Laughing ) avec la femme de Macron (ou vous avez bien lu Very Happy ) à l'arrière en direction d'une ville bien connue. On est assez pressés. Je fais une réflexion comme quoi on peut rouler vite et qu'au pire, on dira qu'on a la femme du président avec nous Laughing

Puis horreur ! Les freins ne fonctionnent plus (c'était moi qui conduisait). Je sors par la fenêtre (pendant que ma tante prend le volant à l'arrache) pour faires de gros signes à un hélicoptère qui passait en rase mottes. Mais leurs occupants croient que je veux juste les saluer et me font des signes genre salut mon pote o/

J'ai l'idée de faire un SOS en morse avec les phares de la voiture mais d'un coup, "on" nous arrête et on nous envoie dans une sorte de camp. Je me retrouve dans une sorte de salle de classe où le temps passe très lentement. J'attends, j'attends et ...

Je me réveille cheers
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 Vos rêves bizarres - J'ai accouché de fraises à Cuba

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 12 sur 19Aller à la page : Précédent  1 ... 7 ... 11, 12, 13 ... 15 ... 19  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Dépendances :: Bac à sable-