PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 

 Qui écrit en pensant cinéma ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  260
   Âge  :  39
   Localisation  :  Dans le brouillard.
   Pensée du jour  :  J'essaie donc j'écris.
   Date d'inscription  :  04/02/2014
    
                         
TheCell  /  Autostoppeur galactique


Aventador a tout dit! J'écris comme si j'assistais au film de mon livre.

Après le cinéma. Je serais aux anges que mon livre soit éditer et qu'un producteur soit fan pour dire! On le fait en film!

Pour ma part, j'ai un petit comité de fan  :fangirlz: (et oui la famille et les amis Wink) Eux aussi, ils voient mon roman adapté au cinéma. Nous en avons eu des débats sur comment les scènes devraient être filmées. Et les couleurs, et qui va produire... Et nous avons déjà les acteurs pour les seconds rôles. Il nous manque les acteurs principaux. Le débat fait rage Wink (véridique Razz )
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2246
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


Moi, j'écris en y pensant, mais c'est parce que j'ai un ego surdimensionné...

(tout ce que je demande juste c'est que mes récits ils les transforment pas comme 85% des films francais actuellement... C'est à dire des histoires de cadres, publicitaires, artistes, bobos, bref des csp+ dans leurs beaux apparts... Bref, en fait j'écris pour Guédiguian moi enfin de compte)...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  114
   Âge  :  25
   Localisation  :  nice
   Pensée du jour  :  sois le changement que tu veux voir dans le monde
   Date d'inscription  :  15/12/2012
    
                         
Leim  /  Barge de Radetzky


perso j'ai tendance à écrire en pensant cinéma simplement car pour mieux écrire une scène j'ai besoin de la visualiser (et parfois même de la jouer haha oui oui ! ) pour vraiment me mettre dans la peau de mes personnages et retranscrire au mieux l'émotion voulue. Après c'est vrai que j'ai tendance à faire ca de manière cinématographique tout simplement car quand je m'imagine mes perso et mes scènes...je le fait d'une certaine manière! C'est très précis et je visualise tout donc je retranscris pour faire en sorte que le lecteur s'imagine les perso tel que moi je les imagine!
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  26
   Âge  :  34
   Localisation  :  Val d'Oise
   Date d'inscription  :  09/03/2014
    
                         
TheWolf  /  Petit chose


tout ce que j'écris pour moi dois être (dans la mesure du possible) transposable au format cinématographique.
tout ce que j'écris, je le visualise avant dans ma tête pour pouvoir le coucher sur papier.
je n'en suis pas au point de faire des storyboards (quoique ^^) mais c'est comme ça que j'écris.
après j'ai un style assez simple et direct mais qui convient je trouve bien aux histoires que je raconte.
si on comparait au cinéma, j'écris des "séries B" grosso modo  :mrgreen: 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  580
   Âge  :  28
   Localisation  :  Montréal, Québec
   Date d'inscription  :  22/10/2014
    
                         
Lolo  /  Gloire de son pair


Pour ma part, j'aime bien écrire en évoquant le plus de choses possibles avec le moins de mots possible. Je trouve que l'écriture est plus forte lorsqu'elle évoque, moins lorsqu'elle décrit : c'est un peu comme planter une graine puis la laisser pousser, plutôt que planter un arbre déjà grand.

J'écris des scènes, surtout. Les descriptions ne doivent surtout pas ralentir la scène ; alors, j'évoque plus que je ne décris. Je remplace des descriptions par des champs lexicaux, la plupart du temps, que je rappelle de temps en temps afin d'installer une ambiance, par exemple. J'utilise parfois la ponctuation pour rythmer l'action, plutôt que décrire le rythme. Bref, je pense qu'on peut très bien éviter les lourdeurs, et les descriptions lourdes, en usant de plusieurs stratégies, sans compromis de style.

Le plus difficile, selon moi, est de décrire une scène d'action très rythmée, et je m'inspire pour cela du mode cinéma. Dur de ne pas tomber dans un piège lorsqu'on tente de décrire une scène de combat, par exemple ; on décrit trop les mouvements, et on perd en rythme. De la même façon que la caméra qui filme cette scène changera de plan souvent, il faut couper dans le gras et faire des phrases courtes, rythmées, qui évoquent un geste, un mouvement.

Il est possible d'écrire "cinéma" sans pour autant qu'on se retrouve avec un scénario dans les mains...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  567
   Âge  :  117
   Date d'inscription  :  28/10/2012
    
                         
Mary Colibreeth  /  Gloire de son pair


Moi ! Au cinéma aux bandes-dessinées au théâtre à plein d'adaptations possibles en fait...
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6077
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


Moi j'écris en vivant tout. J'écris un personnage dont je perçois le souffle, les douleurs, les ébluissements, tout en le voyant se déplacer. Alors oui, je suis comme une caméra qui les observe, parfois avec leurs propores yeux, aprfois face à eux. Ca peut paraître un film, mais pour moi, c'est un reportage sur les personnages tourné par un journaliste aux pouvoirs télépathiques puissants Razz
Après, n'est-ce pas le but du cinéma, de faire vivre pleinement un instant ? Le cinéma, c'est un peu l'ensemble des aspects sympas des autres arts au service d'un rendu direct. Normal d'y voir des accointances avec l'écriture.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  189
   Âge  :  37
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  22/10/2014
    
                         
Pierre.LT  /  Tycho l'homoncule


j'écris grâce au cinéma, aux BOF de films, je m'immerge dans la scène, j'essaie de ressentir les choses... Mais le problème, des fois, c'est que je ne ressens rien :-)
http://www.pierreleaute.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  316
   Âge  :  56
   Localisation  :  valbonne (06)
   Pensée du jour  :  Pourquoi j'écris? Parce que je veux vivre ! Zorg, "37.2 le matin"
   Date d'inscription  :  18/11/2012
    
                         
Evorli  /  Tapage au bout de la nuit


J'écris d'une manière naturellement très visuelle, c'est ce que tous mes primo-lecteurs me disent (et certains comités de lecture). En fait un récit part toujours d'une ou plusieurs scènes-clef que je "vois" et l'histoire se bâtit à partir de là. Je ne pourrais par faire autrement, étant peu à l'aise avec la narration introspective ou à dominante psychologique.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  87
   Âge  :  51
   Date d'inscription  :  18/12/2012
    
                         
Nagio  /  Pippin le Bref


Attention : écrire en visualisant les scènes, cela n'a rien à voir avec l'écriture d'un scénario, qui est un exercice très différent de la rédaction d'un roman. D'ailleurs, le romancier est très rarement chargé de l'écriture du scénario, à moins qu'il ne soit dans le métier à la base. Le plus souvent, il vend les droits d'adaptation (ou plus exactement, son éditeur le fait pour lui car les droits sont cédés en même temps que les autres dans le contrat d'édition) et une fois qu'il a touché son chèque, il n'a plus la parole sur la question...
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  189
   Âge  :  37
   Localisation  :  Nantes
   Date d'inscription  :  22/10/2014
    
                         
Pierre.LT  /  Tycho l'homoncule


Oui, tout à fait, comme le souligne Nagio, roman et scénario sont deux exercices bien distincts qui réclament des qualités parfois éloignées.
http://www.pierreleaute.com
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  22
   Âge  :  37
   Localisation  :  Sur un nuage magique
   Date d'inscription  :  15/02/2015
    
                         
Angkor  /  Homme invisible


Personnellement, j'écris en visualisant les scènes et je sais être plus influencé par le cinéma que par la littérature.
J'ai lu plus haut quelques avis sur les dialogues. Mes écrits ne sont justement pas trop narratifs, car je pense que les descriptions (trop longues) freinent l'imagination du lecteur. Les dialogues permettent de cerner une personne et de se faire sa propre image de son environnement. Au final, je trouve qu'ils offrent une autre dimension au livre et permettent un plus grand nombre d'interprétations. 

J'avoue aussi avoir pensé au cinéma en écrivant. Sans considérer qu'il s'agit d'une consécration ou d'une reconnaissance, cela doit tout de même être gratifiant, pour ne pas dire jouissif (si je l'ai dit!), d'assister à l'adaptation cinématographique de son roman.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  307
   Âge  :  36
   Date d'inscription  :  19/05/2014
    
                         
paty  /  Tapage au bout de la nuit


J'écris de façon très imagée. Je me représente la scène avec des plans differents, relevant les réactions de chaque personnage. D'ailleurs, je n'écris pas à la première personne. J'ai un point de vue omniscient mais avec une description externe et interne des sentiments de chacun. On a donc tous les éléments d'une scène tel un spectateur.
On m'a aussi dit que quand on me lisait, on avait l'impression de lire un manga sans dessin. Parce que je m'arrête beaucoup sur les expressions des visages et que la description de la scene est imagée comme un manga.
Pour moi c'est un compliment car en dessin, il n'y a pas besoin de mots pour décrire un sentiment. Le dessin du personnage peut parler de lui même pour comprendre ce qu'il ressent. Si dans mon ecriture on a cette sensation, alors tant mieux.
http://jeunesecrivains.superforum.fr/t36114-creations-infographi
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  185
   Âge  :  51
   Pensée du jour  :  N'espère rien de l'homme s'il travaille pour sa propre vie et non pour son éternité (Saint Exupéry)
   Date d'inscription  :  06/04/2012
    
                         
AdL  /  Tycho l'homoncule


En relisant ce post, je me dis qu'avant l'invention du cinéma, nos écrivains d'antan avaient un fichu talent !!!
Sans doute tiraient-ils leur inspiration d'une peinture ou tout simplement de la vie des gens qu'ils cotoyaient...
C'est sans doute là le secret de cet art d'écrire, une authenticité de l'imagination, une originalité dans l'idée et leur mise en place...
confused
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2246
   Âge  :  29
   Pensée du jour  :  Show me the monster inside of you
   Date d'inscription  :  28/07/2012
    
                         
DC  /  Gueule d'ange et diable au corps


*baille*
 

 Qui écrit en pensant cinéma ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-