PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant
 

 [Édition - Recherche] Y'a pas de mort chez nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


Pour aller plus vite :
p1 à 3 : rédaction du polar
à partir de la p3 : correction du tapuscrit
à partir de la p4 : la grande aventure de l'édition


___

Bien l'bonjour !

J'ai un manque cruel de motivation/de temps/d'envie depuis quelques mois. J'ai commencé un nouveau projet pour reprendre du poil de la bête pendant l'été. Et j'aimerais finir cela pendant l'été... Je sais que ça peut paraître court. Il s'agit donc d'un polar, genre où je n'ai aucune expérience d'écrivain (mais de lecteur, oui Razz). J'espère que ce post m'aidera à me motiver et à faire avancer décemment ce bouquin... pirat 



Titre (provisoire) : Une danse à Germigney
Polar d'environ 125 pages une fois terminé. (50000 mots environ)
Projet commencé début juin 2013.


Résumé

Paul Laverdier, sous-officier de la gendarmerie, et Lucie Lespirac, gendarme-adjointe à Gray, sont appelés pour se rendre à Germigney, hameau de 91 habitants, où un cadavre aurait été découvert dans la salle polyvalente. Entre Haute-Saône et Jura, dans un hiver tumultueux, la fête de Germigney bat son plein et aucun cadavre a l'horizon. L'appel reçu n'était manifestement pas un appel du commissariat. Bloqués par la neige, les deux gendarmes sont bien obligés de s'occuper. Mais rapidement, un homme au cou tranché est retrouvé dans les toilettes. Le crime a donc eu lieu après leur arrivée. Lespirac et Laverdier ont la forte impression qu'on joue avec leurs nerfs.
Ce polar assez court est fondé sur quelques lieux communs du genre : huis-clôs, nombreux suspects, histoire ancienne, silence gêné des témoins et aucune indice scientifique à portée de main. Le lecteur doit pouvoir jouer à l'enquêteur, et aucune information capitale ne lui sera cachée, ni même différée. Il enquêtera en même temps que les deux personnages.
Pour leur premier homicide, les deux enquêteurs n'auront ni ADN, ni empreintes, ni fichiers à consulter : ils sont dans un bled paumé, sans réseau et sans aide, et doivent faire preuve de rigueur, de patience et de méthode.  



Originalité du projet

Il s'agissait avant tout d'introduire de l'humour dans le roman policier et d'en faire un véritable polar humoristique. J'essaie de conjuguer la noirceur de l'affaire avec un rire jaune, sans jamais se moquer de la campagne ou de ceux qui y vivent.
Ensuite, je préfère une forme courte pour une raison très simple : il s'agit pour moins d'une épreuve. Il faut aller vite, aller à l'essentiel, ne pas perdre son lecteur à travers trop d'informations ou trop de pages inutiles. Le roman doit être court, mais intense.

SI UNE PAGE EST DE TROP, LE ROMAN EST DE TROP



Fiche personnage : Paul Laverdier

Sous-officier de la gendarmerie, 30 ans environ. Couche-tard, lassé par tout, acerbe sans jamais être méchant. Grand amateur de vin et spécialiste des indices farfelus. Peu intéressé par son boulot. "J'aurais tout aussi bien pu être boulanger, mais je suis allergique à la farine".
Au début du roman, Laverdier mène la danse et n'a pas une grande considération pour Lespirac ; il la rencontre d'ailleurs pour la première fois lors de cette patrouille qui va virer au cauchemar.



Fiche personnage 2 : Lucie Lespirac

Vingt-deux ou vingt-trois ans, tout juste gendarme-adjointe volontaire (le grade le plus bas dans la gendarmerie). Dynamique, motivée, très excitée à l'idée de découvrir un cadavre. Parisienne de la première heure, elle n'a jamais vu une vache.
Elle s'affirme peu à peu et devient une véritable enquêtrice, et non la seule collègue de Laverdier. Elle considère, à l'inverse de Paul Laverdier, que les "convictions" et les "impressions" peuvent être utiles lors d'une enquête.



Les lieux :

Salle polyvalente de Germigney (Jura), environ 60 invités.
Trou paumé situé pas si loin que ça de Dijon, à une dizaine de kilomètres de la Gray (6000 habitants)
Fête communale qui a lieu tous les ans. Pas mal d'alcool et de ragots. Un peu de danse, quelques (longues) minutes de karaoké. Ambiance étrange puisque la fête laisse la place au malaise une fois que l'homicide est un fait connu de tous.





Etat actuel du manuscrit


29 juin 2013 :
40 pages A4, Times New Roman en 12, interligne 1,5. Dialogues nombreux. Quasiment 16000 mots
Je considère que ce polar est terminé à 20%.
Je ne serai pas embêté si je fais moins que les 65000 mots annoncés. Entre 45000 et 60000 serait très bien.

10 juillet 2013 :
Près de 60 pages A4, Times New Roman en 12, interligne 1,5. Pas loin des 24000 mots.
Ma précédente estimation (20% = 16000 mots) est à revoir. Avec 24K mots, je sens que l'histoire prend un virage important et je ne pense pas aller au delà des 50000 mots.
La rédaction avoisinerait donc les 45% de progression, ce qui n'est pas mal pour moins d'un mois et demi de travail.

1er août 2013 :
Près de 87 pages A4, soit 34000 mots et des poussières. Je vais bientôt entrer dans la dernière ligne droite du polar. Les choses avancent petit à petit, même si l'écriture est moins facile (il ne faut pas tout dévoiler, ni tout ajourner. Subtil mélange !). Je dois être à 65% de progression quant à la rédaction...

19 août 2013 :
Le cap des 100 pages tapuscrites a été dépassé, tout comme celui des 40000 mots. Je considère être à 80% (ou pas loin) au niveau de la progression de la rédaction. Les indices se multiplient et la tonalité grotesque s'affaisse un peu. Je travaille toujours à finir le premier jet, car une rigoureuse cession de correction va prochainement s'imposer (encore une cinquantaine d'heures de correction, quoi...).

AVANT LE 15 SEPTEMBRE...

Objectifs


Pour l'instant, je trouve l'écriture assez plaisante et le tout se déroule bien. Mon plan est fixé depuis un moment et je le considère comme suffisamment enrichi. J'écris sans me préoccuper du reste, sans trop réfléchir, et je relis assez souvent le manuscrit dans son intégralité. Je considère que je ne tombe ni dans le cliché, ni dans le banal. J'essaie de faire quelque chose de relativement frais, ce qui est loin d'être facile. J'espère vraiment finir ce polar d'ici la fin de l'été, même si je travaille durant toutes mes vacances. Je pense qu'un réel travail sur mon texte, de façon régulière, peut payer. Je peux arriver à un résultat final qui ne sera pas de la grande littérature, mais qui se laissera lire.
Pour ceux qui ont lu : bravo, et merci.
Pour les outils mis à disposition par le forum (post de Nyjée) : merci beaucoup ! et bravo ! What a Face


Dernière édition par Gaitay le Lun 26 Mai 2014 - 21:37, édité 10 fois
http://manu-ecrit.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


1er juillet 2013 : 18000 mots et des poussières.

J'ai commencé mon job d'été ce matin, et il me laisse trop peu de temps pour espérer écrire autant qu'en juin, mais je vais tenter de doubler ces 18000 mots d'ici août. Oui, il y a une contradiction là-dedans, mais j'aime les défis impitoyablement impossibles :mrgreen:

J'ai opté pour de très courts chapitres (entre 1 et 5 pages word le plus souvent) afin de dynamiser l'action. Je penche encore sur quelques détails de mon plan mais le tout est fixé.

Mon problème du moment, après avoir rempli plus de 40 pages word : ne pas arriver au dénouement trop tôt. Je veux que mon lecteur puisse profiter d'une enquête drôle et passionnante, pas facile... Je veux surtout que mon manuscrit ne fasse pas 30000 mots...

Je pense que je mettrais des extraits/les premiers chapitres du polar sur un sujet concerné (et à la bonne place) d'ici quelques temps... A voir !

Je retourne à mon manuscrit ! Smile
http://manu-ecrit.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


2 juillet : 20000 mots dépassés.

J'étais en repos aujourd'hui et j'ai pris le temps pour revoir certaines lignes de mon plan. Je suis maintenant certain que mon manuscrit fera plus de 30000 mots. Je réussirai à atteindre une "longueur" raisonnable, même si cela prendra du temps.

Même si j'ai écris plus de 2000 mots aujourd'hui, j'ai été lent à cause d'un chapitre sur lequel je bloquais. J'espère que j'aurais plus d'inspiration les jours prochains.

Un très bon chapitre écrit aujourd'hui, deux autres un peu plus mous que je devrais certainement corriger lors d'une relecture globale. Il y a des passages qui me plaisent bien même si dans l'absolu je pense qu'il y aura un gros travail pour revoir les répétitions/redondances/banalités/invraisemblances...

Dès demain retour au boulot jusqu'à samedi soir, et dimanche je suis absent, mon manuscrit va donc être en stand-by quasiment une semaine, à mon plus grand regret...
http://manu-ecrit.fr
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ton journal de bord est plutôt complet et semble actif, ce serait dommage que les modérateurs le suppriment juste parce que tu n'as pas dépassé les 60 messages postés.

J'ai lu ta présentation et ça m'a intéressé, bonne écriture !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


Merci Prétorien.

Quelques 1000 mots ajoutés aujourd'hui.
Je pense être aux alentours des 30%, avec 21000 mots et des poussières. Je me dis que ça fait presque un tiers...

J'ai du mal à écrire de bonnes lignes aujourd'hui. Beaucoup de fatigue : je me lève à cinq heures du matin pour aller bosser et une fois devant mon pc, je m'endors au lieu d'écrire...
Ma motivation reste importante et j'hésite encore à mettre quelques extraits pour recueillir quelques avis ! On verra plus tard, probablement quand j'aurais atteint les 2/3 du manuscrit. Ca prendra un certain temps...

Smile
http://manu-ecrit.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


Après quelques jours de travail (6h-16h powa) et une journée avec 12h de route pour trouver un appartement, je peux enfin retravailler mon texte. Mon envie n'a pas maigri même si ma motivation est quelque peu en berne. J'espère atteindre les 23000 mots d'ici ce soir, et les 27000 mots d'ici la fin de la semaine... Ambitieux, ambitieux !

J'attends toujours vos avis/critiques/remarques/encouragements etc etc, avant de laisser les premiers chapitres dans la section indiquée Smile

EDIT : l'objectif reste le même -> 36000 mots au 1er août !
EDIT² : avant tout aujourd'hui, relecture attentive des 50 premières pages pour tout avoir en tête et corriger tranquillement. Ca va prendre du temps...
http://manu-ecrit.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


Les 23000 mots ont été atteints hier, sans trop de difficultés et malgré un démarrage tardif. J'ai relu mon tapuscrit dans son intégralité et, sans me lancer des roses, je trouve que ça se laisse lire. Il y a encore des passages bien trop mous, trop "contemplatifs" pour un polar, mais je travaille à les modifier.

J'ai également gommé certaines incohérences du récit et je me suis aperçu que certains personnages (surtout des personnages féminins) manquaient cruellement d'une réelle personnalité. Je vais donc m'atteler à rectifier cela, ce qui modifiera sensiblement la longueur du tapuscrit.

Je vois bien que ce journal de bord n'attire pas les foules, mais je sens qu'il est important dans la réalisation de l'oeuvre. Je vois que j'avance, et cela me permet encore plus d'y croire. Le but "chiffré" n'a pas changé et je commence à croire que je pourrais l'atteindre, malgré un emploi du temps démentiel. Je suis en repos jeudi et j'espère que cette seule journée suffira à atteindre les 27000 mots...

A bientôt ! Wink
http://manu-ecrit.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique




Esquisse de "4ème de couverture". On se projette un peu !

Lucie Lespirac et Paul Laverdier, gendarmes en Haute-Saône, sont appelés pour constater un décès à Germigney. Les habitants de ce petit hameau sont réunis dans la salle polyvalente et, comme tous les hivers, fêtent avec bravoure la seule véritable soirée du village jurassien. Mais une fois sur place, les agents de l'ordre ne trouvent aucun cadavre. Lorsque, par chance, Joseph Kléber est découvert égorgé dans les toilettes, les enquêteurs sont confrontés au silence des fêtards et au passé exemplaire de la victime. Loin de tout, bloqués par la neige qui ne cesse de tomber, Laverdier et Lespirac décident de prêter l'oreille à chaque mot, à chaque ragot, à chaque musique. Sans preuves matérielles, sans expérience et sans l'aide précieuse de la police scientifique, leur nuit risque d'être longue.

Bon, je vois bien que ça mériterait quelques ajustements, mais, grosso modo, l'idée est là. Je retourne au boulot. A deux pieds ! santa 
http://manu-ecrit.fr
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ne t'inquiète pas, parfois des membres passent et lisent tout, mais ne commentent pas. Après, tu n'es pas encore "très connu" sur le forum, donc sans doute que ça attire moins de foule, mais ton journal de bord n'en sera pas moins riche pour autant. Et puis, il se fera bien une petite place s'il le faut, il suffit de laisser le temps s'en aller doucement.

En tout cas, l'esquisse de ta quatrième de couverture donne envie de lire le livre.

Bonne continuation Smile
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


Merci à Prétorien pour son message. Je ne me formalise pas de cette absence de messages, je dois dire que c'est bien normal, il n'y a pas grand chose à répondre à quelqu'un qui dit qu'il écrit, qu'il avance un peu ou qu'il a envie de finir rapidement... Je te remercie encore pour tes encouragements Smile

Bon, je suis en repos aujourd'hui et j'étais sensé avancer, mais voilà, ça patine. Je trouve énormément de modifications à faire et même si ce n'est que des problèmes bénins, j'ai du mal à vraiment me motiver. Je suis à mi-chemin entre la lassitude et la colère. Du coup, mon paquet de clopes en prend un coup, et je n'avance pas plus... J'attends un peu...
http://manu-ecrit.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4931
   Âge  :  21
   Localisation  :  Un royaume bercé de mystère et parsemé de dangers... La Normandie...
   Date d'inscription  :  30/05/2012
    
                         
Duvodas  /  Buffalo Bic


Eh ben, tu as du débit ! Tu écris vite (enfin je compare à mon expérience personnelle, bien sûr). Je me demande comment les gens comme toi arrivent à écrire tant de mots en si peu de temps. Ce n'est aps que je tape lentement, perso, mais l’inspiration ne me vient pas en flux continu, ni l'envie d'écrire. J'admire les auteurs qui savent réguler leur imagination, la juguler et la faire s'exprimer au moment où l'on se met devant l'écran.
Parce que c'est pas tout d'avoir le plan, les idées, mais il faut savoir trouver les mots à mettre dessus.

Ton journal est chouette, je te souhaite auatnt de productivité tout au long de ton expèrience !

PS : moi par exemple, j'ai mis 5 mois pour écrire un roman de 355 000 sec ! C'est pas pareil, hein ? Laughing 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


Yop Duvodas, et merci pour ton commentaire.

J'ai, en temps normal, un débit assez lent à mon goût (autour des 50000 mots par an, plus quelques nouvelles). C'est pour cette raison que je me suis fixé une date limite et que je prends cela comme un contre-la-montre. Il faut pas croire que j'en chie pas, hein ! Mais si je suis lancé, les mots viennent d'eux-mêmes et ça peut assez vite faire un certain nombre...

Je sais néanmoins qu'il ne faut pas se fixer uniquement sur cela (le nombre de mots, etc) mais j'ai besoin de "voir" réellement ma progression Smile
En tout cas je te remercie encore pour tes encouragements et ton commentaire Wink
http://manu-ecrit.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


1500 mots écrits aujourd'hui, le total est pas loin de 26000. J'ai encore quelques jours pour arriver au 27000, ça devrait le faire.

Pour ceux qui voudraient, à tout zazard, lire une partie du polar, j'ai mis les 7 premiers chapitres (qui sont riquiquis) par là-bas -> http://jeunesecrivains.superforum.fr/t31468-une-danse-a-germigney-polar#575422

Merci à tous Wink
http://manu-ecrit.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  271
   Âge  :  24
   Pensée du jour  :  "Au revoir !" dit l'aveugle. (Prévert)
   Date d'inscription  :  29/06/2013
    
                         
Gaitay  /  Autostoppeur galactique


Quelques jours sans écrire une ligne - pas le temps, le boulot, gnagnagna.
J'espère pouvoir écrire environ 2000 mots cet après-midi. Je serai encore dans les clous pour mon objectif du 1er août.

L'écriture se fait plus difficile - il faut maintenant savoir tenir sa langue et retarder l'arrivée de certains indices, orienter ailleurs le regard du lecteur, tenter de le perdre. Ce n'est pas facile, d'autant plus que ma liste de suspects s'est considérablement raccourcie. Je dois alors jouer fin, et ce n'est pas inné chez moi... :mrgreen:
http://manu-ecrit.fr
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  4931
   Âge  :  21
   Localisation  :  Un royaume bercé de mystère et parsemé de dangers... La Normandie...
   Date d'inscription  :  30/05/2012
    
                         
Duvodas  /  Buffalo Bic


Oui, c'est vrai que le nombre de mots, sans être la principale motivation(normalement) d'un écrivain, est quand même un bon moyen de se rendre compte de la progression d'un projet si l'on a un nombre de mots total en tête.

50 000 mots par an... Ben j'ai envie de dire que c'est pas si mal. Personnellement, j'a fini mon premier tome (56 000 mots) en 6 mois, mais c'était bien la première fois que ça m'arrivait ! Laughing 
Par contre, c'est fou mais moi, me fixer un objectif, comme ça, je sais pas si ça m'aiderait, si ça me motiverait plus que ça... Il faut que j'essaye, un jour. Si ça se trouve c'est très stimulant, en tout ça, ça marche du tonnerre pour toi, donc c'est cool.

De rien, suivre ta progression fiat plaisir à voir. ^^
 

 [Édition - Recherche] Y'a pas de mort chez nous

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 7Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Itinéraires éditoriaux-