PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 Chasse à l'éditeur : liens utiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  197
   Âge  :  20
   Date d'inscription  :  05/04/2013
    
                         
Eclipse Totale  /  Tycho l'homoncule


Je viens de bien me renseigner sur toutes ces pages, qui me seront très utiles par la suite !
Merci beaucoup !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  8
   Âge  :  58
   Date d'inscription  :  04/03/2013
    
                         
Auto-Edition  /  Magicien d'Oz


De rien Smile
http://auto-edition.vv.si
 
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  32
   Âge  :  53
   Date d'inscription  :  27/03/2013
    
                         
pelure  /  Petit chose


Eh voilà, j'en ai appris, des choses, ce soir. Merci à vous
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


whaou, très utile !!! merci !!!
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5593
   Âge  :  36
   Pensée du jour  :  "Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


J'ai retrouvé le successeur du Calcre: L'Oie plate

Gaillard, Auberte et Muriel, les anciens dirigeants du Calcre, ont créé L’Observatoire indépendant de l'édition pour les auteurs très exigeants (en abrégé L'Oie plate) afin de poursuivre la publication d'ouvrages pratiques utiles aux écrivains débutants ou confirmés comme aux éditeurs et aux animateurs de revues.

Dans les "Cacardages", je vous recommande la lecture de "Le mauvais compte d'éditeur va-t-il tuer le compte d'auteur?"


Dernière édition par Quod le Sam 7 Déc 2013 - 23:30, édité 1 fois


 
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1564
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Cueillir les escargots sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roland curieux


Ce que recherchent les éditeurs de premier roman

Je l'ai déjà posté quelque part mais il donne la parole à quelques éditeurs de renom et je trouve intéressant de savoir ce qu'ils peuvent rechercher...

P.S. Si ce post est de trop ou en trop ou hors sujet je veux bien le supprimer naturellement.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  15
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  20/01/2014
    
                         
Ecris Ton Monde  /  Homme invisible


Merci pour tous ces liens, qui vont sûrement servir dans un futur plus ou moins proche ! Smile

J'en glisse un au passage : l'interview d'un jeune éditeur qui se lance (j'ai soutenu son projet sur KissKissBankBank), très intéressante et passionnante…

http://cafe-powell.com/2014/01/rencontre-avec-colin-bonnet-editeur-en-herbe-a-collateral-editions/

Quelqu'un à suivre, à n'en pas douter !
http://www.ecristonmonde.com
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  629
   Âge  :  27
   Localisation  :  Grenoble
   Date d'inscription  :  31/03/2013
    
                         
wannakillromeo  /  Hé ! Makarénine


Jeune maison d'édition, je ne sais pas ce qu'elle vaut, mais le site est truffé de conseils pour les jeunes auteurs et de vérités décomplexées sur l'édition.

A consulter !

http://www.editions-humanis.com/index.php
http://joannerichouxauteur.over-blog.com/ En ligne
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1564
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Cueillir les escargots sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roland curieux


Sur ton dernier lien avec ce site, j'ai relevé qq phrases intéressantes:

●80 % des ouvrages imprimés actuellement à compte d’éditeur ne dépassent pas les 1000 ventes (les statistiques sont encore bien plus mauvaises si on examine la totalité des ouvrages publiés en France, c’est-à-dire si l’on inclue les livres imprimés à compte d’auteur).

●Ne cherchez pas l’astuce ! La plupart des livres édités le sont à perte. Les éditeurs ne parviennent à la rentabilité que grâce aux très rares ouvrages qui se vendent à plus de 1000 exemplaires et dont les bénéfices couvrent (éventuellement) les pertes qu’ils réalisent sur le reste de leur production. Autant dire que l’exercice est extrêmement périlleux et que les éditeurs qui gagnent vraiment leur vie représentent une infime partie de la profession.`

●Seuls les textes qui bénéficient d’une parfaite maîtrise de la rédaction et d’un excellent niveau d’achèvement (pas de lourdeurs, ni d’imprécisions, très peu de fautes de grammaires et d’orthographe) peuvent être édités de façon plus ou moins rentable sans nuire à la réputation de qualité que la plupart des éditeurs recherchent. En raison d’une offre littéraire de plus en plus fournie (près de 70000 ouvrages sont publiés chaque année), le lectorat est de plus en plus exigeant et la sélection des manuscrits de plus en plus sévère, puisque l’espérance de gain ne cesse de diminuer.

●Si cette lecture vous a décoiffé et que vous hésitez désormais à confier votre œuvre à un petit éditeur, à présent que vous connaissez leurs conditions de travail, vous devez réaliser que les "grands" éditeurs, qui ont les moyens de se payer un "vrai" comité de lecture et des correcteurs attitrés, sont réputés pour être bien plus "radins" que les petits : droits d’auteur ridicules et payés au lance-pierre, droits des illustrations à la charge des auteurs, travail de correction réalisé à la sauvette… aucune économie ne semble superflue.

●Balzac affirmait avoir relu et corrigé "Le père Goriot" plus de cent fois.

●Ne négligez rien, travaillez, refaites et ne laissez l’œuvre que lorsque vous aurez la conviction de l’avoir amenée à tout le point de perfection qu’il vous était possible de lui donner.
Gustave Flaubert

●Si votre livre est un roman : vous allez sans doute faire vivre vos fantasmes à vos personnages, ou alors vos cauchemars. Autant dire qu’à travers eux, vous allez explorer vos espoirs et vos peurs. Cela vous permettra de mieux connaîtres vos limites et d’apprivoiser vos angoisses.

(NDL: tout un programme ce dernier point non ?)
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  629
   Âge  :  27
   Localisation  :  Grenoble
   Date d'inscription  :  31/03/2013
    
                         
wannakillromeo  /  Hé ! Makarénine


Oui  Laughing 

'Fin voilà, je les trouve plutôt lucides...
http://joannerichouxauteur.over-blog.com/ En ligne
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Oui enfin le mec n' a même pas pris de le temps de m'envoyer un accusé de réception et si je n'avais pas trouvé d'éditeur, j'attendais toujours ma réponse plus d'un an après mon envoi. Ce qu'il dit est vrai mais c'est à peut près n'importe quoi niveau gestion ( même si ce mot est horrible).
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1564
   Âge  :  113
   Localisation  :  À l'Ouest mais sans rien de nouveau
   Pensée du jour  :  Cueillir les escargots sur les baobabs
   Date d'inscription  :  12/09/2013
    
                         
Shub  /  Roland curieux


Dans e genre chasse à l'éditeur et pour économiser l'achat du Calcre (qui doit être toujours aussi bon, ça fait longtemps que je l'ai pas acheté) voici un lien utile d'autant + que c'est Wikipedia donc avec MAJ censément.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Cat%C3%A9gorie:Maison_d%27%C3%A9dition_fran%C3%A7aise ===> — Maisons d'édition française
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  72
   Âge  :  37
   Localisation  :  BXHell
   Date d'inscription  :  02/08/2013
    
                         
Sebi  /  Clochard céleste


Le point "que mettre dans une lettre d'accompagnement" mène sur une page d'erreur
 
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  3
   Âge  :  52
   Date d'inscription  :  17/03/2014
    
                         
beatriceleloup  /  Début de partie













Super comme outil, je me suis aussi fait une liste avec les "sérieux " et les "voleurs" surfant sur la crédulité et le culte de l'ego, soit compte d'éditeur et compte d'auteur ? Par contre je ne sais quoi penser des éditeurs participatifs, comme bookly, bibliocratie, salon du manuscrit ?
Quelqu'un peux t-il m'aider à y voir plus clair ?






 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  7
   Âge  :  36
   Localisation  :  Région P.A.C.A
   Date d'inscription  :  24/04/2014
    
                         
Ecrivain_Public  /  Magicien d'Oz


Bonjour à tous,

Comme à chaque fois, malheureusement des aberrations sans nom circulent sur le contrat participatif. C'est malheureusement une branche où, comme partout, il y a des escrocs mais ce n'est pas l'essentiel de la profession.

En effet, des maisons très sérieuses, dont certaines travaillent quand même avec le premier distributeur francophone, (croyez-vous qu'il prendrait le risque de travailler avec un escroc ?) font un vrai travail. Le contrat participatif est à prendre comme une " prestation de service ". L'éditeur réalise concrètement votre livre (un infographiste, un correcteur un assistant juridique, etc.) puis l'imprime et le distribue. Il assure également (normalement) la promotion même si parfois, elle échoue. Tous ces gens ne travaillent pas gratuitement ! Le compte d’éditeur c'est mieux, certes, mais quelles sont les chances d'être élu ? Pas nombreuses !

A l'inverse du compte d'éditeur vous restez propriétaires de vos droits alors qu'avec un compte d'éditeur une fois signé c'est fini, faut donc faire le bon choix de suite ! Le pourcentage de droits d'auteurs diffère également.

L'éditeur à contrat participatif prend certes moins de risques qu'un compte d'éditeur (qui ne pari que sur les valeurs sûres) et a donc une sélection de moins forte exigence (mais cette sélection existe), ce qui donne la chance à de nombreux jeunes auteurs. Lui aussi prend des risques quand il paye trois personnes pour faire la communication de ses ouvrages, ce n'est certainement pas pour qu'ils se tournent les pouces ! Fonctionner avec un distributeur reconnu coûte cher, employer un infographiste coûte cher, bref vous m'avez comprise.

Donc voilà pour le contrat participatif, faut trier car comme dans tous les métiers y a du bon et du mauvais. Le mieux c'est regarder si l'éditeur travaille avec des partenaires reconnus, est-ce qu'il a de bons retours presse ? Est-ce que son site est à jour avec annonce des dédicaces des auteurs etc.

Je suis triste que certains qui se donnent pour ce boulot soient assimilés à des escrocs juste parce que 2 ou 3 auteurs refoulés ou frustrés crachent sur eux sur Internet. Pour info le contrat participatif a été la première forme d'édition. (Et oui, Rabelais a entièrement payé ses ouvrages !) Mais ne soyez pas naïfs aucune maison d'édition ne publie pour la gloire ! Tout le monde veut faire du business !


Dernière édition par Ecrivain_Public le Ven 25 Avr 2014 - 13:02, édité 4 fois
http://www.estellemollaret.com
 

 Chasse à l'éditeur : liens utiles

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 5Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication-