PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant
 

 [Édition - Recherche] Souvenirs d'une Rose - Something Else Edition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6075
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


en attendant, j'ai posté la version pdf sur ebookpulp. On peut aller lire en entier mon roman sur le site, depuis un ordinateur ou une liseuse Wink

http://www.ebookpulp.com/content/souvenirs-dune-rose
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2978
   Âge  :  27
   Localisation  :  Tokyo
   Pensée du jour  :  Oden.
   Date d'inscription  :  15/11/2009
    
                         
Mitsu  /  Powerpuff girl


Tu es sûre que c'est judicieux ? Je crois que certaines maisons d'édition sont très strictes sur leur définition de "texte inédit".


Présentation | Photos | Twitter | Blog perso ●
Spoiler:
 
http://anthilemoon.net/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6075
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


bah moi je vois pas le souci, dès que l'éditeur me fait signer un contrat je le retire.

Que dire dans ce cas de ceux qui les postent sur forum et blog... c'est comme ça que ça fonctionne Smile

Tant que tu n'as pas signé, aucune exclusivité.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2978
   Âge  :  27
   Localisation  :  Tokyo
   Pensée du jour  :  Oden.
   Date d'inscription  :  15/11/2009
    
                         
Mitsu  /  Powerpuff girl


Je ne parle pas de texte exclusif, je parle de texte inédit. La plupart des auteurs qui envoient leurs textes à des éditeurs suppriment justement toute trace de leur publication en ligne quand ils passent à cette étape. Certaines maisons d'édition sont très tatillonnes là-dessus. M'enfin, c'est comme pour tout, ça dépend des éditeurs Smile


Présentation | Photos | Twitter | Blog perso ●
Spoiler:
 
http://anthilemoon.net/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6075
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


moi, je fais ce que je veux de mon texte à partir du moment où je n'ai pas apposé ma signature en bas d'un contrat qui dit que l'éditeur pourra en gérer la diffusion. C'est la loi, et ils le savent.
L'inédit, c'est dans le sens "jamais publié avec un autre contrat" techniquement. Et je ne signe rien avec ebookpulp, puisque le texte n'est lisible que sur le site. Smile
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


tu as le droit de faire ce que tu veux de ton roman avant, pas de probleme.
Mais l'éditeur a le droit ( et il le fera) de faire le calcul du nombre d'exemplaires qu'il peut espérer vendre, et de soustraire à ce nombre celui des lecteurs qui l'auront lu gratuitement sur le net et qui donc logiquement ne l'achèteront pas...
Si le résultat de l'opération lui semble insuffisant, il aura le droit de retoquer ton roman...
Après... c'est pas une équation intangible, c'est juste un risque. Mais c'est le même principe que de passer d'abord par l'autoédition en espérant trouver un éditeur dans la foulée. Espoir bien mince...
On peut le faire, bien sûr, mais je crois qu'il faut se préparer au risque de pas aboutir... et y réfléchir. C'est un choix à faire.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6075
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


la différence, c'est que l'auto-édition est en général du papier, les lecteurs n'auront aucune raison d'acheter. Alors qu'avoir tendu le bout de viande en version numérique non partageable sur le net, et puis venir avec le bouquin la couv' et tout, ça n'a pas le même effet, moi je trouve que c'est un plus, j'ai fait une pré-promo quoi ^^

Donc l'idée de la soustraction... franchement, jamais entendu ce discours-là de la part des auteurs rencontrés.

Moi j'ai eu l'inverse, un éditeur qui permettait une version pdf du truc de façon libre en fonctionnant à al donation, là, ouais, c'est casse-pipe... et malgré tout, ça n'a pas attiré la foule.

Alors je ne m'inquiète pas.
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


Ca dépend de l'éditeur, du roman, des ventes espérées...
si tu sors un polar tiré à 2000 exemplaires, ok les 50 lecteurs sur le net pèseront pas lourds.
Si tu sors un recueil de nouvelles ou pire de poésie, là t'auras sérieusement entamé ton capital "lecteur"...
et entre les deux t'as tous les petits tirages à quelques centaines d'exemplaires...

Et dès l'instant où tu files un lien, c'est du partageable sur le net Wink

La démocratisation (encore très relative) des liseuses change la donne aussi par rapport à y'a seulement quelques années... ou franchement fallait etre courageux pour lire un texte entier sur le net.

enfin bon, c'est un dilemne... je comprends l'intérêt de mettre en ligne un texte. Je comprends aussi la réserve de Mitsu.

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6075
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


en tout cas, prochain éditeur en vue : Mijade !

Ehh, un éditeur namurois en plus ! Very Happy Je ne vais pas cracher dessus Razz

Et lui,c 'est un manuscrit papier qu'il veut, donc... je vais aller bientôt chez l'imprimeur. Smile
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6075
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


bon, j'imagine que dans cette section, on autorise exceptionnellement les doubles postes, hein ? Razz

Parce que là, j'ai posé mes question à la Poste lors des restitutions de manuscrits en France, et franchement... oh je vous copie mon statut FB, vous allez comprendre :

je reviens de la Poste et j'en apprends une belle : lorsqu'un éditeur français se dit prêt à restituer un manuscrit si on lui fournit une enveloppe timbrée adéquate, sachez que si un auteur belge fait cet envoi préventif, il ne peut poser dessus des timbres belges. La Poste française n'effectuera pas l'envoi retour. Il n'a qu'une solution : payer un timbre international d'une valeur de 2euro (quand il s'agit d'un envoi de lettre normale où il n'y a que quelques pages !). Pour un manuscrit, imaginez la somme... Bref, à partir du moment où nous, auteurs belges, fournissons le timbre, cela reviendra souvent moins cher de faire imprimer et relier un nouveau manuscrit ! Et vive le gaspillage... Sad

je vous avoue que je suis un peu dégoûtée. Je m'attendais à plus d'échanges franco-belges, avec le courrier...
je vais attendre d'imprimer mon manuscrit, là je le ferai peser, je le comparerai avec le coût d'un nouveau manuscrit relié. :s
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  2978
   Âge  :  27
   Localisation  :  Tokyo
   Pensée du jour  :  Oden.
   Date d'inscription  :  15/11/2009
    
                         
Mitsu  /  Powerpuff girl


C'est le cas pour tous les pays, tu ne peux pas poster d'un pays avec un timbre d'un autre pays Neutral
Mais ça va te coûter bonbon, du coup !


Présentation | Photos | Twitter | Blog perso ●
Spoiler:
 
http://anthilemoon.net/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  860
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  Pourquoi pas ?
   Date d'inscription  :  10/06/2012
    
                         
e-bou  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pour ma part, je ne me suis pas fatigué à demander le retour.

D'une part, les maisons d'édition ont chacune leur procédure pour la restitution : venir le chercher en personne, enveloppe retour... Ça me fatiguait d'avance, et c'est aussi partir vaincu en acceptant implicitement que son manuscrit puisse ne pas fasciner le lecteur des éditions bidule. :mrgreen:

Et pour le peu que la reliure se soit abimée, que les pages soient écornées ou que le lecteur ait renversé du café dessus, oublié de se laver les mains après avoir mangé sa pizza..., le manuscrit n'est plus utilisable. Un éditeur qui reçoit un manuscrit détérioré sait au premier coup d’œil que le bouquin a été refusé par ses confrères. Il est alors probable que ça influe sur son jugement, et qu'il passe plus facilement d'éditeur à édi-tueur. :bum:

Sans compter qu'entre les maisons d'édition qui demandent un double interlignage corps de 12, d'autres un interlignage 1,5, d'autres un simple interlignage, mais avec un corps de 14... le réemploi se serait avéré hasardeux.

De plus, les demandes évoluent rapidement. L'Atalante, par exemple est passé du papier au manuscrit en pdf. Ce n'est probablement pas la seule maison à changer ses règles.

Par ailleurs, je crois que psychologiquement, je n'avais pas envie de revoir les exemplaires postés avec tant d'espoirs, pour qu'ils me narguent une fois revenus sur l'étagère de mon bureau.

Économiquement, ça m'a coûté environ 30 euros par envoi. Si j'avais demandé le retour, j'aurais du payer 10 euros de plus pour chaque envoi pour le chronopost. En supposant qu'un manuscrit sur trois pouvait être renvoyé ailleurs (bon format, bon état), le bilan économique n'est pas probant.

Écologiquement, que le manuscrit finisse au pilon chez l'éditeur ou dans ma cheminée, c'est un peu pareil, et il faut ajouter au bilan carbone le gasoil pour aller jusqu'à la poste, l'électricité pour faire rouler le train... Il y a bien entendu plus de papier utilisé, potentiellement, mais le papier est recyclable, et il est recyclé... pour faire des livres (ou du sopalin). En tout cas, c'est utile.

De plus, à chaque fois que je rouvrais le fichier, je trouvais de nouvelles âneries que je corrigeais dans le texte. Je n'aurais pas aimé envoyer une version non à jour de mon chef d'oeuvre par pingrerie. Qui sait c'est peut-être cette erreur-là qui aurait fait pencher la balance ? Alors, par acquis de conscience, je serais de toute façon retourné chez Buro-machin pour pouvoir expédier la dernière mouture.

Pour finir, c'est la première version, pourrie de fautes, qui a retenu l'attention...

Vive le pilon !
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  860
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  Pourquoi pas ?
   Date d'inscription  :  10/06/2012
    
                         
e-bou  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Pour gérer le budget, je me suis alloué une somme mensuelle à ne pas dépasser que je considérais comme mon argent de poche. Ne fumant pas, j'ai consacré l'équivalent d'un paquet de cigarettes par jour à cette coûteuse activité tout en considérant que je ne privais pas ma famille. Puis j'ai stupidement envoyé en aveugle.

Quand j'ai reçu les premiers refus, j'ai décidé de cibler et de contacter les éditeurs par mel pour savoir s'ils cherchaient une série de fantasy en sept volumes, dont un et demi était déjà rédigés par un auteur dont le précédent écrit d'invention datait de la classe de quatrième.

J'ai donc évité l'envoi aux maisons suivantes qui m'ont répondu qu'elle ne seraient pas intéressées pour des raisons diverses :

Moutons électriques
Valsombre
Diable Vauvert
Calaman Levy
Payot
Orbit
Robert Lafont
Nestiveqnen

J'ai donc économisé 8 X 30 euros et 8 déceptions, pour investir dans quelques autres maisons qui m'avaient répondu positivement.
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  860
   Âge  :  49
   Pensée du jour  :  Pourquoi pas ?
   Date d'inscription  :  10/06/2012
    
                         
e-bou  /  Double assassiné dans la rue Morgue


Mais si tu veux vraiment récupérer ton manuscrit, envoie moi ton adresse en MP et je t'envoie des timbres français pour le retour.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6075
   Âge  :  28
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


que veux-tu Mitsu, pour une fois que je voyais un intérêt à la politique "no frontiers" de l'Union Européenne Laughing

ok tu m'as convaincue e-bou, je verrai bien... mais cela va un peu me refroidir quand même quand je tomberai sur une édition française qui ne prends que les manuscrits. Car moi, je ne compte pas rebosser mon roman entre temps, je ferais pis que bien Razz
 

 [Édition - Recherche] Souvenirs d'une Rose - Something Else Edition

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 3 sur 13Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4 ... 11, 12, 13  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Itinéraires éditoriaux-