PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez
Aller à la page : 1, 2  Suivant
 

 [Avis ME] Un contrat à signer avec 7écrit Edition.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Bonsoir à tous, je me serais bien présenté mais j'ai déjà passée une heure à le faire dans la section que le forum de réserve à cet effet, je ne recommencerais donc pas.

Si je suis ici, c'est parce que, Jeudi matin, en me levant, j'ai remarqué que sur le téléphone fix, un appel avait été manqué (forcément quand on se couche à quatre heure du matin, le levé risque d'être assez tardif). J'ai pris mon fix et, j'y vois un numéro de téléphone portable, un "07". J'utilise la fonction 'bis" et là, je me rend compte que, la maison d'éditions "7écrit" à appelé chez moi. Depuis le temps que j'en rêve, oui, cela faisait déjà un mois que je leur avait envoyé mon manuscrit mais le temps passait et d'autres soucis de mon quotidien venait piétiner ma pensée pour les écrits au point de me faire oublier que j'avais envoyé mon manuscrit. Mon coeur s'est emballé mais, rapidement, je me suis dit que je devait vérifié pour quelle raison m'avait-il appelé. Entre nous, cela m'aurais étonné qu'un avis défavorable ai perdu le temps d'appelé chacun des auteurs refusé pour annoncé la mauvaise nouvelle. Je savais donc pertinemment que mon écrit avait été retenu mais mon scepticisme me poussa à aller vérifier dans ma boite mail. J'avais raison, "Avis Favorable par notre comité de lecture". J'ai rappelé ce fameux numéro et, j'ai appris durant cette courte conversation que cette maison me proposait contrat. Etant mineur, c'est ma mère qui à pris le relais pour mieux converser à propos de cette affaire qui naissait.

"Quoi ? Mille euros ? Mais ... C'est beaucoup quand même non ?" J'avoue que quand j'ai entendu cette proposition "15 000 Exemplaires au total dans les 38 librairies de Paris" ça m'as sauté aux oreilles. Mais bon, jusque là, ce ne sont que des paroles. Une fois le téléphone raccroché, c'est entre moi et ma mère que la conversation poursuit. "Le monsieur dit que tu as beaucoup de talent, qu'il ne faut pas gâcher ça mais, toujours très posément." Ça fait vraiment plaisir quand on entend ça, vraiment, mais si c'est pour mieux m'embobiner ? Non, je suis toujours partagé entre le rêve et la réalité. Mon père craque et commence à nous mettre en garde contre tous les arnaqueurs ! Je m'isole un moment pour réfléchir à la décision, le ton utilisé par cet homme jusqu'ici parfaitement inconnu. Après il ne me forçait pas, c'est vrai, mais, même s'il ne mentait pas, qu'il tenaient toutes ses promesses, si mon livre ne se vend pas ? Mes milles euros ? Et puis qu'est-ce que mon livre avait de si bien ? Je n'ai que 16ans après tout et, je me suis dit pendant un instant que sélectionner un gamin de 16ans et s'engager à dépenser pas moins de cinquante mille euros pour la publication de son "oeuvre" (C'est une de ses promesses), ça m'as paru très peu prudent. N'ai-je pas suffisamment confiance en moi ? Les informations que j'avais reçu par rapport à se contrat ne me suffisait pas. Le lendemain, je rappelait l'homme en espérant recevoir plus d'informations. Je note qu'il ne répond jamais mais rappel, 5 à 10minutes après. J'ignore si c'est important de mentionner ça.

Le lendemain, vers les treize heures, j'appel mais aucune réponse alors je laisse un message vocal. Quelques minutes plus tard, l'homme me rappel puis m'explique plus amplement les détails du contrat que mes parents s'apprêtent à signer.(J'oubliais de noter que, quand je l'ai eu pour la toute première fois au téléphone, lorsque je lui ai dit que j'étais mineur, il m'as tout de suite demander de lui passer ma mère. Honnêteté où ruse ?) J'ai aussi appris quelque chose qui m'as perturbé et transporté à la fois. Il m'as confié que, cette maison d'édition avait reçu 600écrit. 60ont été accepté et 7ont été acceptés avec 3/3avis favorables de leurs 3comités de lecture. Mon oeuvre figurerait parmi ces 7écrits. Mon souffle se coupe et là je réalise que mon oeuvre ferait partie des meilleures sélectionnées ? Non, non impossible. Il faut que je me ressaisisse. Il ne s'agit que de parole. Cela dit, j'ai passé beaucoup de temps à me renseigner et j'ai vu sur internet un certain "Matthieu Demonchaux", qui aurait signé contrat dans des circonstances similaires aux miennes. Il est déjà passé sur France3 Et son oeuvre aurait fait un carton. Lorsque j'ai vu ça, j'avoue qu'une partie de mes doutes s'est envolée avec mon ébahissement.

Je pense que je devrais tenter ma chance. Il prévoit de m'envoyer le contrat dès que je lui aurait dit de vive voix, avec ma mère, que nous acceptons de signer. Au cas où il ne respectait pas ses engagements, nous prévoyons de photocopier tout et de lire minutieusement entre les lignes et même de nous rendre sur le lieu où siège cette maison d'édition.

En espérant que vous ayez eu l'amabilité et le courage de me lire. En vous remerciant sincèrement.
 
Aventador
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6362
   Âge  :  45
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  « Etant toute petite, je rêvais devant une photo de Romy Schneider, j'avais envie d'être comme elle, et j'avais envie de faire ce qu'elle faisait » Vanessa Paradis
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Iphigénie in a bottle


Alors, je vais peut-être briser ton rêve, mais c'est une hérésie d'accepter de payer 1 000 euros pour être publié. C'est une maison d'édition à compte d'auteur. Il vaut mieux soit s'auto-éditer, ça revient beaucoup moins cher, soit démarcher une maison d'édition sérieuse à compte d'éditeur. Dans ce dernier cas, si ton manuscrit est accepté, tu n'as rien à débourser. Les élus sont rares, certes, mais c'est la meilleure solution.

Le type t'a passé de la pommade dans le dos pour que tes parents signent les yeux fermés. Fais marche arrière si tu le peux encore...

A plus.
http://raphaelcoleman.canalblog.com/
 
Quod
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6176
   Âge  :  37
   Pensée du jour  :  "Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


Citation :
Et puis qu'est-ce que mon livre avait de si bien ?
Ce n'est pas ton livre qui les intéresse, c'est le chèque de tes parents.

"Type participatif", c'est un euphémisme pour l'édition à compte d'auteur. C'est fréquent, mais ce n'est pas ça la vraie édition.
Dans le meilleur des cas, c'est un moyen d'avoir une impression et une reliure.

Désolée de te casser la baraque mais s'ils t'ont sélectionné et qu'ils te font autant de promesses, c'est qu'ils te considèrent comme un client, pas comme un auteur.

Un auteur ne devrait pas avoir à payer pour être édité.


En ce moment, je lis :
Le décompte, de Pangolin
En ligne
 
May
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  5943
   Âge  :  27
   Localisation  :  Le front collé au bureau.
   Pensée du jour  :  Il est temps que le facteur se venge et mange les escaliers en papier.
   Date d'inscription  :  17/02/2007
    
                         
May  /  Ben là.


7écrit a déjà eu quelques soucis avec les Jeunes écrivains, nous dénoncions leurs pratiques dans un sujet et manifestement, ils ont été jusqu'à contacter notre plateforme d’hébergement pour que le sujet où la maison d'édition était dénoncée comme "une arnaque" soit supprimé. Néanmoins, un autre sujet existe : Ici.

Ils s'agit simplement de contrat à compte d'auteur. La maison est connue pour avoir un démarcheur avec beaucoup de bagou et un brin de charisme, d'après l'ancien témoignage supprimé. Méfie toi.


Explétif par principe.
http://fabriquetoi.tumblr.com/
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Je vous remercie mais qu'est-ce que je devrais faire alors ? J'ai encore les idées en vrac et puis ce fameux "Matthieu Demonchaux" a signé avec eux et, ça a plutôt bien marché. Pourquoi pas moi dans un sens ?

 
Aventador
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  6362
   Âge  :  45
   Localisation  :  Savoyard de corps et d'esprit
   Pensée du jour  :  « Etant toute petite, je rêvais devant une photo de Romy Schneider, j'avais envie d'être comme elle, et j'avais envie de faire ce qu'elle faisait » Vanessa Paradis
   Date d'inscription  :  26/06/2012
    
                         
Aventador  /  Iphigénie in a bottle


C'est à l'éditeur de prendre les risques et d'estimer si c'est jouable pour lui ou non. A partir du moment où on te demande une participation, tu n'es plus un auteur, mais un client (comme il te l'a été précisé plus haut). Là c'est toi qui supportes les risques financiers. Et ce n'est pas normal.

C'est à toi de voir. Un pour qui ça a fonctionné mais sur combien de quidam qui n'ont jamais eu de retour sur investissement? A mon avis, renonce et démarche une maison sérieuse. Parce que 1 000 euros, c'est quand même énorme...
http://raphaelcoleman.canalblog.com/
 
Quod
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6176
   Âge  :  37
   Pensée du jour  :  "Quand je pense à tous les livres qu'il me reste à lire, j'ai la certitude d'être encore heureux."
   Date d'inscription  :  27/05/2012
    
                         
Quod  /  Pouyoute (© Birdy)


Ce qui a servi la notoriété de Demoncheaux, c'est que son livre est un témoignage sur son expérience du H1N1, sujet porteur. Qui plus est, c'est un entretien avec Philippe Valcq, écrivain reconnu et qui a un bon réseau.


En ce moment, je lis :
Le décompte, de Pangolin
En ligne
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Pourquoi ne pas demander à Matthieu Demoncheaux s'il lui a fallu payer pour être édité chez 7écrit ?...
Ensuite à quoi correspondent précisément ces 1000 euros ? Et pourquoi pas 500 ou 15 000 ?
Il est clair qu'un éditeur n'est pas censé demander d'argent à son (futur) auteur... mais plutôt lui en donner en échange des droits d'exploitation de son manuscrit.
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Suivant ton conseil Eric, j'ai demandé à Matthieu Demoncheaux s'il avait eu à payer. Je vais attendre patiemment sa réponse, toujours aussi stressé.
 
Wahya
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  1068
   Âge  :  68
   Pensée du jour  :  Si tu révèles ton secret au vent,Tu ne dois pas lui reprocher de le révéler à l’arbre (Khalil Gibran)
   Date d'inscription  :  13/06/2012
    
                         
Wahya  /  Effleure du mal


Il faut absolument refuser cette offre alléchante ! On ne doit rien débourser pour se faire éditer...sauf peut-être les services d'un correcteur ! et encore...
 
avatar
   
    
                         
Invité  /  Invité


Zero centime, voila ce que doit te demander un éditeur sérieux. riend 'autre.
Y'a pas à chercher midi à quatorze heures.

Ensuite, j'veux pas etre méchante, mais tu t'es relu ? Y'a rien qui te chiffonne ?
Moi si, t'as pas une phrase, une ligne sans une faute d'orthographe, de français. Désolée, mais je doute que ce tu écrives ai un quelconque intéret pour un éditeur sérieux ( déjà parce que le travail de correction qu'il devrait faire n'est pas gratuit...)
Donc oublie cette histoire, continue à écrire, apprends tes règles de grammaire, l'orthographe, améliore, travaille... t'as tout le temps pour te faire publier ! Dans de bonnes conditions... pas par un margoulin qui ene effet a déjà sévi ici...
 
Faust Federel
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  1906
   Âge  :  44
   Localisation  :  Roazhon (Rennes)
   Pensée du jour  :  Cthulhu is my best fiend...
   Date d'inscription  :  24/01/2011
    
                         
Faust Federel  /  Journal du posteur


Un simple tour sur le site de 7écrit permet de se faire une idée bien vite.
Les maisons d'éditions à compte d'éditeur mettent en avant leurs publications, tandis qu'il est souvent nécessaire de chercher un peu pour trouver la section relative aux envois de manuscrits (des fois, il n'y en a pas).

Pour 7écrit, c'est l'inverse : ce qui est mis en avant, c'est la possibilité d'éditer un très grand nombre. Le site s'adresse en fait plus aux auteurs qu'aux lecteurs, en témoigne sa construction. Il est clair, pro, calibré, commercial.

Après, comme l'a dit Ilham, tu es jeune, Renyu, très jeune même. Tu as encore du temps devant toi pour améliorer ton écrit et le proposer à une maison à compte d'éditeur sérieuse. Ne te précipite pas.
 
Destinée
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  445
   Âge  :  118
   Pensée du jour  :  Les hommes se nourrissent d'abord d'imaginaire et meurent de ne pouvoir rêver.
   Date d'inscription  :  05/11/2009
    
                         
Destinée  /  Pour qui sonne Lestat


Le forum regorge de topics plus ou moins récents expliquant en long en large et en travers que pour être édité il ne faut pas payer un seul centime. Tu apportes ton texte, point final, c'est à l'éditeur de prendre les risques financiers, pas à toi. Là, tu auras déjà payé pour que ton roman soit édité, l'éditeur a compte d'auteur n'aura donc pas besoin de se casser la tête à faire ta promo puisque l'argent, il l'aura déjà touché !

Pour ce qui est de l'exception qui a bien marché, il en faut forcément une ou deux de temps en temps pour donner du crédit à ce genre d'éditeur et attirer plus de personnes qui se fourvoient en s'imaginant que si on s'intéresse à leur livre c'est par réel intérêt et non pas pour de l'argent. S'imaginer qu'en tant que jeune de 15 ans on sera la prochaine exception, c'est un peu irréaliste, tu ne crois pas ?

Si tu tiens à avoir ton livre entre les mains, autant le faire imprimer et relier, au moins ce que tu touches ensuite des ventes que tu auras réussi à décrocher sera entièrement pour toi. Mais là sinon tu vas te retrouver avec des exemplaires empilés dans ta chambre que tu vendras à tes amis ou ta famille pour ensuite te rendre compte que ça s'arrête là.

Désolée de briser ton rêve, d'autant que tu as l'air de vraiment être motivé. Mais si tu ne perds pas ta motivation, tu finiras par réussir un jour ou l'autre à être édité à compte d'éditeur... courage !
 
bozdodor
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  983
   Âge  :  35
   Pensée du jour  :  Merci à Irkan pour mon joli logo :)
   Date d'inscription  :  29/02/2012
    
                         
bozdodor  /  Bile au trésor


Je suis d'accord avec tout le monde, ne signe pas !

Et si tu envoyais ton manuscrit à de vrais éditeurs (ceux qui prennent tous les risques) histoire de voir ce que ça donne ? Surtout que certains argumentent leurs réponses, même négatives !
http://www.editions-bozdodor.com
 
nolwenn
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  147
   Âge  :  19
   Localisation  :  là où je ne suis pas
   Pensée du jour  :  *BIIIIIIIIP*
   Date d'inscription  :  12/07/2012
    
                         
nolwenn  /  Barge de Radetzky


Ne paye surtout pas! Tu dois être payé pour avoir travaillé et non pas devoir payé pour avoir le droit de travailler.
Un véritable éditeur à compte d'éditeur ne te demandera pas un centime!
J'ai moi même envoyé mon manuscrit à bon nombre d'éditeurs sans savoir ce qu'ils valaient ( avant de m'être inscrite ici, en gros...), et les éditions Alexandra de Saint Prix ont accepté mon ouvrage, mais me demandaient de payer, je les ai donc renvoyer paître assez brutalement, et les éditions édilivre mon envoyé un contrat par mail, mais je ne le signerais sous aucun prétexte, même si je ne suis pas obligée de payer car:
1) ils ne te donnent tes dix pour cent de revenu sur le prix de vente du livre qu'à partir du 50 ème exemplaire vendu (si c'est pas de l'arnaque, ça...)
2)j'ai lu ici qu'un membre du forum avait publié avec eux et avait du les attaquer en justice car ils ne l'avaient pas payée ce qu'ils lui devaient.
Je suis comme toi, je me laisserais facilement aveugler par le rêve d'être éditée, sans réflechir à la fiabilité de l'éditeur.
Edilivre me disait que si je le voulais, je n'avais rien à payer...
A part un avocat;
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Avis ME] Un contrat à signer avec 7écrit Edition.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Édition et Autopublication :: Maisons d'Édition-