PortailAccueilFAQRechercherS'enregistrerGroupesConnexion

Partagez|
Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant
 

 [Univers] Comment écrire une scène érotique convaincante?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 

 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  117
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  02/10/2011
    
                         
Daxter  /  Barge de Radetzky


Salut tout le monde...
Tout d'abord, je m'excuse si je ne suis pas dans la bonne section pour cela.

Alors sujet un peu délicat...
Je voulais savoir s'il vous était déjà arrivé d'écrire une scène érotique. Parce que je dois dire que dans mon premier roman, j'en ai écrites 2... Et, à vrai dire, lorsque je les relis il y a des jours où j'en suis fière et d'autres où je me dis que c'est vraiment pourri! Un coup je trouve ça trop dans le détail, une autre fois pas assez, ou trop floue pour que l'on puisse se mettre dans la peau des personnages... Le truc c'est que s'il s'agissait de dire qu'ils font l'amour, ça n'aurait pas été un soucis. Mais en réalité il se passe toujours quelque chose d'important au "moment crucial"... donc je suis obligée d'aller jusqu'au fond des choses...lol

Écrire une scène de sexe est pour moi l'exercice le plus compliqué de l'écriture... Alors j'aurais voulu savoir si vous en aviez déjà écrit et comment vous vous y prenez... On m'avait conseillée d'utiliser des métaphores mais cela ne collait pas avec mes personnages et leur état d'esprit. Je trouvais que l'on tombait trop facilement dans le gnangnan ou la bluette, puis faut dire que je ne suis pas très douée pour manier les métaphores alors...
Sans compter que la première scène elle est dans un genre à la fois sauvage et de découverte (la fameuse première fois)... donc je ne vois pas trop comment user de métaphores ou l'intérêt de passer pa de beaux détours puisque le but n'est pas vraiment de l'embellir... La seconde est dans un registre plutôt sexy comique... les possibilités sont un peu plus larges et pourtant ce que j'ai écrit me semble moins convaincant que ma première scène...

Bref je me prends la tête à les réécrire... Alors dites-moi comment vous y prenez vous?

Daxter.
http://www.etherval.com/static/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


ben déjà une scène de sexe est pas forcément érotique... ça peut être rapide, cru, violent, enfin bref tout sauf érotique...
les métaphores ? perso, je trouve ça ridicule dans ces scènes. sauf à vraiment avoir une âme de poète.
Donc bon un conseil, ne pas trop se concentrer sur la "technique", histoire d'éviter le cours de gymnastique ( mais c'est variable, une scène de sexe sans sentiment, je vais parler que de ça, des gestes) et plus insister sur les sentiments, les sensations, le ressenti. Faire intervenir tous les sens, pas seulement la vue : gout, odorat, toucher...
J'ai tendance à bannir tous les termes anatomiques aussi, sauf vraiment exception : donc exit les pénis, vulve, vagin, testicules et autres mots super moches. Bon là, c'est l'occasion en effet de trouver quelques images plus agréables que ces termes médicaux.
éviter aussi quelques clichés : la jouissance supra méga géniale des deux amants ( surtout la première fois où on est plutôt maladroits ! homme ou femme Wink ) les rayons du soleil au matin à travers les persiennes...

edit, tiens, un extrait où justement ce n'est pas du tout érotique :


Citation :
Penchée sur ma main, elle y ajustait un pansement avec des gestes appliqués. Je la regardais faire, regardais ses cheveux blonds, ses yeux bleus. Dehors, le petit matin commençait à poindre.
Un désir, une impulsion.
Je me suis jeté sur elle, sur sa bouche. Elle ne m’a pas repoussé tandis que nos dents s’entrechoquaient, que je lui mordais les lèvres et la poussais en arrière. Excité par le gout du sang, je bandais.
Nous avons atterri sur le matelas qui a achevé de glisser au sol.
J’ai défait ma braguette, ma ceinture. Elle m’a aidé à baisser son pantalon, sa culotte. Et je n’ai pris la peine d’aucune caresse, aucun préliminaire. En deux secondes, j’ai trouvé mon chemin. Maladroit et brutal, je lui ai arraché un cri de douleur, mais ne m’en suis guère soucié. J’ai commencé à bouger et quand elle a voulu se dégager, l’ai retenue sous moi. De force. Ses cuisses tremblaient, ses lèvres, ses yeux, tout son corps dans lequel j’allais et venais. Elle gémissait. Moi aussi, mais pas pour les mêmes raisons.
Il ne m’a pas fallu plus de quelques allers et retours pour jouir.
Violemment.
Lorsque mon sexe est sorti du sien, j’ai vu le sang et compris ce que je venais de commettre. J’ai bégayé des excuses.
Pitoyables.


Dernière édition par Bighit le Dim 20 Nov 2011 - 20:49, édité 3 fois
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2616
   Âge  :  39
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


A mon avis il faudrait juste que tu en lises plusieurs, attentivement, pour te faire une idée. Sinon la métaphore me semble obligatoire, sinon tu risques de sombrer dans l'anatomique voire le chirurgical.
J'en ai écrit quelques unes et j'en suis plutôt content. Je me suis pas spécialement pris la tête donc pas de méthode particulière. La dernière est bizarrement celle qui a occasionné le plus de réactions positives alors que c'est d'après moi la plus soft et la plus simple.
Comme quoi...
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2402
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  27/04/2011
    
                         
Go'  /  Fou de la reine


J'ai déjà écrit des scènes de sexe et ma dernière est justement une première fois. En fait, je trouve ça assez aisé.
Il faut savoir ce que tu veux dire. Comme pour tout en écriture d'ailleurs, on ne part jamais à vide sans but, on a une idée en tête, on veut conduire le lecteur quelque part, lui faire ressentir des impressions ou faire naître en lui des jugements.
Tout d'abord, il est préférable d'écrire une scène d'amour de la même manière que tout ce que tu écris d'autre. Une question d'harmonisation du style. Après, si tu veux faire du Joyce et écrire différemment, libre à toi, mais si tu voulais faire du Joyce, tu ne poserais pas la question du style.
Si tu as un problème avec les métaphores, évite, même si c'est pourtant bien pratique. Je dirais, si tu n'aimes pas les métaphores, fait des comparaisons. Mais ça recule le problème.
Je pense que ton problème vient surtout que tu manques de recul par rapport à tes personnages. Du coup, tu es aussi stressée qu'eux. Et du coup tu écris n'importe comment. Tu es là pour écrire l'histoire, donc écris-la comme tu écris le reste. Les images te viennent en tête, écris-les comme toutes les autres scènes.

Maintenant tu veux savoir comment on s'y prend. Pour ma part, un extrait (quelques extraits de la scène qui fait 3 000 mots) :

Spoiler:
 

En espérant que ce genre puisse te donner des pistes d'idées. Parce que y a pas à dire, rien ne remplace la pratique et le recul.
N'oublie surtout pas que le but est de faire passer un message, que ce soit de narrer simplement ce qui se passe entre tes personnages ou bien de faire passer quelque chose de symbolique ou plus encore. L'écriture reste de la communication, il faut donc que tu communiques à ton lecteur pas n'importe quoi mais quelque chose de bien précis qu'il n'appartient qu'à toi de déterminer le plus précisément possible.
Une fois que tu auras bien fixé ce que tu veux faire passer, la tâche te sera plus facile, tu sauras quel ton utiliser, quel registre de langage adopter, etc.
Une scène d'amour n'est pas plus difficile ni plus aisée qu'une autre scène, ce sont tes sentiments, ton manque de recul ou de maturité, qui peuvent te freiner seulement.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  6089
   Âge  :  30
   Localisation  :  Liège
   Pensée du jour  :  La "recherche d'équilibre" sur JE est interrompue, ça manque de mécènes en temps de crise.
   Date d'inscription  :  11/01/2010
    
                         
QuillQueen  /  Wallonne OUvreuse de LIttérateurs POstiches


connais-tu l'"Armoire Aux Epices" ? C'est un recueil de nouvelles érotiques, ils ont un forum, où ils abordent beaucoup cette question et où tu liras plein d'exemples sur le sujet. Wink

http://sites.google.com/site/armoireauxepices/
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  117
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  02/10/2011
    
                         
Daxter  /  Barge de Radetzky


Merci pour vos réponses! Je vois qu'en gros les attentes des uns et des autres diffèrent quelques peu.

J'aime bien ta scène Gosseyn... Après comme tu dis, oui j'ai un gros problème au niveau du "recul et de maturité" puisque forcément (et non ce n'est pas une honte...) je ne l'ai jamais fait donc je ne sais pas vraiment ce que ça donne en vrai!lol Après oui j'ai gardé le même style que tout le reste du livre à savoir un style simple sans fioriture... Mais les scènes sont plutôt longues je les fais durer bien 2 pages A4 chacune alors... Après c'est écrit à la 3è personne du singulier alors c'est un peu compliqué de se référer spécialement aux sentiments comme tu le suggère Bighit... Il faut dire que je me concentre beaucoup sur les gestes... Peut-être devrais-je commencer par là.

Après comme tu le suggère Marc Anciel, j'ai essayé d'en lire. Mais ça allais rarement jusqu'au bout comme je m'obstine à le faire. Les plus jolies étaient en métaphores mais s'arrêtaient au bout de 5 lignes pour nous laisser imaginer la suite sans pourtant en dévoiler le contenu...

Salut plume! Non je ne connaissais pas je regarderais ça! merci pour ton indication! C'est gentil!

En tout cas, merci pour vos réponses! Wink
http://www.etherval.com/static/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2616
   Âge  :  39
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


Ha bah dans ce cas au temps pour moi, le meilleur conseil que je puisse te donner c'est de pratiquer un ptit peu, sinon c'est sûr que ça risque d'être un poil compliqué. ^^

Pour les exemples, la Musardine et Blanche s'en sont fait des spécialités. Avec ces deux éditeurs tu devrais trouver... la motivation de passer à l'acte... d'écrire, of course. Wink
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  942
   Âge  :  24
   Date d'inscription  :  13/03/2011
    
                         
Nag  /  Bile au trésor


Je ne suis pas très fan de ton extrait Gosseyn.

Des métaphores hasardeuses, très descriptif, et un peu trop pragmatique à mon gout. J'aime bien quand la description cède la place aux émotions dans ces cas-là. Enfin, toujours dans une limite.



Je veux bien croire que la pratique aide, mais on peut exprimer la mort d'un personnage, sans pour autant être mort soi-même, non? Après c'est comme tout, il faut avoir un peu d'imagination... Textuellement parlant.






 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2402
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  27/04/2011
    
                         
Go'  /  Fou de la reine


[HS]Pragmatique ? Je n'ai pas posté toute la scène en entier, c'est peut-être pour ça.[/HS]
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


bah, j'ai écrit bien des scènes d'amour avant de l'avoir fait et personne n'a jamais deviné. On a tous des fantasmes, des désirs. Après, c'est une question d 'écriture. Même de plus expérimentés que toi peuvent t'aligner des clichés et des séances de gymnastique inintéressantes... voir de grosses bourdes sur le sexe opposé.
C'est comme tous les sujets, y'a des écueils à éviter...

Sinon, dans une scène d'amour, c'est quand même les sentiments qui priment. Le contraire de l'extrait que j'ai posté où justement je n'ai retranscrit que les gestes. Et la 3eme personne ne l’empêche pas du tout, en prenant une focalisation interne, par exemple.
enfin bref, faut te demander ce que tu veux raconter à travers cette scène ? Pas seulement qu'ils s'aiment... ça le lecteur il va s'ennuyer si tu ne racontes que ça. Une scène de sexe, ça peut exprimer des milliers de choses. Dans mon extrait, le mec ( qui est le ravisseur de la femme) tente de la dominer par exemple à travers ça... alors que jusque là elle lui tenait tete.

tiens, un extrait à la troisième personne, focalisation interne ( du point de vue d ela fille)

Citation :
Nouria se crispa : les mouvements nerveux du garçon déclenchaient de nouvelles vagues de douleur, les mêmes qu’avaient provoquées les viols quelques jours plus tôt : brûlantes, aiguës, insupportables.
Elle chassa ces souvenirs de son esprit et, les yeux fermés, se concentra sur la chaleur du soleil ; sur les parfums de la végétation méditerranéenne, de cette terre assoiffée ; sur l’odeur de ce jeune homme au-dessus d’elle, un peu sauvage, piquante ; sur le contact de sa peau humide, le mouvement des muscles de son dos sous ses doigts.
Elle avait mal, mais elle se concentra de toutes ses forces sur ces sensations agréables ; sur cette respiration qui lui chatouillait la gorge ; sur ces battements cardiaques rapides qui résonnaient contre sa poitrine, se fondaient avec les siens.
Elle chercha un baiser au milieu de cet acte étrange.
Mélange de désir, de peur et de souffrance.
Le rythme s’accéléra et avec lui ce souffle qu’elle tenait prisonnier. Elle planta ses dents dans la lèvre de son amant pour ne pas crier. Kalil gémit sous la morsure carnassière et s’écroula après un dernier coup de rein. Le regard surpris, il ne bougea plus. Elle lissa ses cheveux en arrière. Le nez contre ses seins, il restait sur elle, entre ses cuisses, lourd et brûlant ; vaincu, mais vivant. Terriblement vivant. Elle lui sourit et murmura :
« Merci.

 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2616
   Âge  :  39
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


Perso, les scènes que j'écrivais avant d'avoir commencé à pratiquer, on me faisait toujours remarquer que j'étais à côté de la plaque ou que dans le concret c'était pas du tout réaliste.
Mais ce n'est qu'un exemple personnel et tout dépend, aussi, comment on tourne les choses.
Quant à la mort, c'est un mauvais exemple: aucun mort ne peut témoigner que c'est pas du tout comme ça que ça se passe.
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2402
   Âge  :  32
   Date d'inscription  :  27/04/2011
    
                         
Go'  /  Fou de la reine


Par contre pour le deuil c'est très conseillé. Décrire un deuil sans l'avoir vécu, c'est comme décrire l'amour sans avoir été amoureux. Plutôt ardu.
 
avatar
   
    Féminin
   Nombre de messages  :  117
   Âge  :  29
   Date d'inscription  :  02/10/2011
    
                         
Daxter  /  Barge de Radetzky


Je vais me tenter de travailler plus au niveau des émotions, mas le gros hic, c'est que j'ai peur que ça prenne le pas sur les idées que je voulais faire passer...
C'est dur d'écrire une scène "sauvage" si les personnages restent craintifs, et l'idée, c'est que les 2 personnages, même s'ils ont une envie intense de le faire, ils ont en réalité très peur (encore une histoire d'amours impossibles...) Je peux peut-être le rendre différemment donner une raison à leurs actes un peu plus évidente pour justifier leurs sentiments... Je vais essayer, mais j'aimerais ne pas tomber dans le truc cul cul... c'est pour ça que c'est, à mon avis, un exercice compliqué... Ne pas en faire trop et ne pas tomber dans le gnangnan sont les 2 énormes pièges de ce genre de scène... et comme d'hab, je suis du genre à tomber dedans!lol!

Sinon pour avoir de l'imagination, oui ça j'en ai! Ce sont les mots qui manquent... ça a toujours était ça... les idées sont là, mais la façon de le rendre se fait désirer...lol!


Oh j'adore ta scène Bighit! Franchement bien écrite! j'adore!
http://www.etherval.com/static/
 
   
    
                         
Invité  /  Invité


ben les toutes premières scènes, me souviens plus, ne devaient pas l’être non plus Wink
Méconnaissance oui, mais surtout mauvaise maitrise de l'écriture.

Tout comme celles de, on va dire fusillades, n'étaient pas super crédibles non plus au départ...
Je n'ai jamais vécu de fusillades, mais on apprend à écrire... quel que soit le sujet.

bien sur le vécu aide, mais s'il suffisait d’être dépucelé pour savoir écrire une telle scène, ça se saurait Wink

Merci Daxter, ben la peur c'est ça que tu dois transcrire je pense... dans les gestes, les hésitations, le désir qui peut être contrarié.
Après l'acte en lui même, j'crois qu'il faille pas trop en faire trop ( genre positions, quelles caresses, sauf si vraiment ça traduit quelque chose d'important pour l'un ou l'autre des personnages. un couple qui fait l'amour à la sauvette debout contre un mur, c'est pas la même chose que dans un lit, au calme, de façon plus classique. )
 
avatar
   
    Masculin
   Nombre de messages  :  2616
   Âge  :  39
   Localisation  :  Nord
   Pensée du jour  :  "Les mômes maintenant, ils lisent, ils lisent, ils lisent et résultat...ils sont encore puceaux à 10 ans..."
   Date d'inscription  :  17/09/2008
    
                         
Marc Anciel  /  Sous-chef de projet démoniaque chez Édilivre


Gosseyn a écrit:
Par contre pour le deuil c'est très conseillé. Décrire un deuil sans l'avoir vécu, c'est comme décrire l'amour sans avoir été amoureux. Plutôt ardu.

Je confirme. Sinon on part vite dans la tragédie burlesque.
http://leguidedelecrivainambitieux.blogspot.fr/
 
   
    
                         
Contenu sponsorisé  /  


 

 [Univers] Comment écrire une scène érotique convaincante?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 5Aller à la page : 1, 2, 3, 4, 5  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Forum des Jeunes Écrivains :: Atelier :: Écritoire-